Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Assemblée nationale, les députés de la Commission des relations extérieures autorisent l'établissement d'Africa Finance Corporation
 

Côte d'Ivoire : Assemblée nationale, les députés de la Commission des relations extérieures autorisent l'établissement d'Africa Finance Corporation

 
 
 
 7018 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 25 juin 2019 - 20:59


© Koaci.com- Mardi 25 Juin 2019-La Commission des relations extérieures de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a examiné puis adopté à  l’unanimité des 26 députés présents sur les 46, le projet de loi portant ratification de l’Accord pour l’établissement d’Africa Finance Corporation (AFC), présenté par le ministre du Pétrole de l’énergie et des énergies renouvelables. Abdourahamane Cissé


AFC est une Institution multilatérale financière panafricaine privée créée en 2007 dont le siège permanent est à  Lagos au Nigeria. Elle comptait en en 2017, 14 pays membres dont la Côte d’Ivoire. Ces principaux actionnaires sont des institutions financières nigérianes avec en tête de file la Banque centrale du Nigéria qui détient 42,5% des actions.


Cette Institution multilatérale financière panafricaine joue le rôle de catalyseur pour l’investissement dans les infrastructures du secteur privé à  travers l’Afrique et offre un accès à  la structuration des transactions, une capacité en matière de développement de projets et des fonds pour combler le manque d’investissements en infrastructures et les déficits d’accès dans les secteurs clés des infrastructures de l’énergie, des ressources naturelles, de l’Industrie lourde, du transport et des télécommunications.
AFC intervient également au travers de prêts directs, de crédits garantis ou de toute autre forme de sécurité et garantit les transactions effectuées par d’autres institutions financières. 


 
Chaque Etat membre doit accorder à  AFC sur son territoire, le statut, les immunités, les privilèges, les exorations, les facilités et les concessions prévus par les articles 14,15 et 16 du traité de constitution de l’AFC et doit informer l’AFC des mesures prises à  ces fins dans les plus brefs délais. 


Par ailleurs avant l’adhésion de la Côte d’Ivoire, par lettre du ministre de l’Economie et des Finances datée du 12 octobre 2015, celle-ci a commencé ses investissements en soutien à  l’économie nationale en prenant une participation au capital de SOCOPRIM et ainsi au financement du Pont Henri Konan Bédié. Elle a également manifesté son intérêt pour le projet du prolongement de l’autoroute de Bassam vers Samo et pour celui du barrage hydroélectrique de Singrobo.


AFC s’est également engagée aux côtés du gouvernement dans ses efforts de restructuration de la Société ivoirienne de raffinage (SIR). Ce processus a conduit à  la structuration d’une levée de fonds en dette devant permettre le remboursement de la dette de la SIR estimée à  368 milliards de FCFA et son apurement sur neuf ans. Cette levée de fonds bénéficiera d’un soutien de l’Etat correspondant à  26,7 FCFA/L sur le carburant mis à  la consommation. 


A ce jour, la syndication est une phase de finalisation avec des accords sur la structure du contrat de crédit, le contrat de garantie et des intentions fermes des prêteurs « EURO » et « FCFA » à  hauteur respectivement de 326,8 milliards de FCFA équivalent Euros dont AFC à  hauteur de 65 milliards de FCFA équivalent Euros et 61,2 milliards de FCFA. 


Enfin au nombre des conditions suspensives au décaissement de ce crédit figure, notamment l’adhésion de la Côte d’Ivoire à  AFC et l’acceptation de l’Accord pour l’établissement d’AFC et ce afin de lui permettre de sécuriser les fonds et investisseurs qui au travers d’elle prennent une participation dans le crédit. 


 


Wassimagnon



 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Economie
 
Ghana: Le COCOBOD dément des rapports d'absence d'acheteurs pour le ca...
 
 
Ghana: Le COCOBOD dément des rapports d'absence d'acheteurs pour le cacao ghanéen
Economie
 
Côte d’Ivoire : Le Trésor public mobilise plus de 657 milliards de FCF...
 
 
Côte d’Ivoire : Le Trésor public mobilise plus de 657 milliards de FCFA au premier semestre 2019
Côte d'Ivoire : Ethique et de la déontologie en Douanes, le DG veut des agents intègres qui ne s'accommodent pas aux pratiques de nature à  les compromettre
Economie
Côte d'Ivoire : Ethique et de la déontologie en Douanes, le DG ve...
Côte d'Ivoire il y a 21 heures
 
Côte d'Ivoire : La mise en service de la Turbine à  gaz de la centrale Azito phase 4 prévue dans 15 mois, le coût du projet évalué à  environ 225 milliards de FCFA
Economie
Côte d'Ivoire : La mise en service de la Turbine à  gaz de la cen...
Côte d'Ivoire il y a 22 heures
 
Ghana Côte-d'Ivoire : Les acheteurs du cacao à  rencontrer à  nouveau en septembre à  Abidjan
Economie
Ghana Côte-d'Ivoire : Les acheteurs du cacao à  rencontrer à  nou...
Ghana il y a 1 jour
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Assemblée nationale, les députés de la Commission des relations extérieures autorisent l'établissement d'Africa Finance Corporation
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
ibradia
On vote les lois vous êtes absents et ne participez pas aux discussions.
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Il était temps. Il y'a quelques temps je parcourais les textes de cette Organisation continentale et avait découvert à  mon grand chagrin que mon pays n'était pas ratificateur du traité garantissant l'AFC. J'étais loin cependant de me douter que le gouvernement du boss bosseur Ouattara travaillait sans bruit pour le faire derrière la scène et VOILÀ ÇA ... Yes... En effet, je m'interrogeais à  savoir pourquoi, mon beau pays, la meilleure et plus profitable destination continentale pour les investissements n'avait pas ratifié ce traité... Merci aux députés pour cela... Merci bien entendu au gouvernement qui a déposé ce projet... Merci aussi à  KOACI, la référence, pour la vulgarisation de cette info... On avance... Qui en doute encore ?
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
@Peace101..... Il faut prendre certaines precautions avant d'autoriser une structure financière du Nigeria dans notre pays. Tu sais de quoi je parle.... Cette autorisation a pu certainement être avec des pots-de-vin . D'ailleurs ce nouveau ministre du Pétrole serait un jeune qui aime la magouille.
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
@ibradia..... RCI(République de Côte d'Ivoire a changé en RCI(Royaume de Côte d'Ivoire). le "R" a changé de définition depuis 2011.
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Penan001
Mauvaise nouvelle pour la CIV! Cette institution financière n'est qu'un écran des grandes banques internationales qui excellent dans la spéculation. Ils ne s'intéresse qu'au profit et le risque pour la CIV se sont les réformes dures comme la baisse des salaires, la baisse des investissement dasn l'éducation et la santé, les privatisations qui font mal aux population, tout ca pour engendrer des bénéfices plus grandes pour ces banques avides. Si la CIV prends un crédit et qu'elle ne peut pas rembourséer, elle peut être traduite devant un tribunal international. Mais par contre si l'AFC commet un crime, elle ne pourra pas être traduite devant la justice parce que les membres de l'AFC ont l'immunité. Yako CIV.
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: En remerciant des acteurs qui ont pris part à élaboration de la nouvelle Cei, Ouattara-a-t-il clos le débat ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008