Logo Koaci
 
 
 
COTE D'IVOIRE : Les écoliers du département de Niakara préfèrent les mines d'or à l'école
 
ACTUALITÉ INFO NEWS COTE D'IVOIRE:: ARTICLE DE LA RÉDACTION DE KOACI EN COTE D'IVOIRE ::

© koaci.com - Au lieu d’aller à l’école, les écoliers du département de Niakara Search Niakara sont plutôt préoccupés au travail dans les mines d’or. Conséquence, cette zone a enregistré cette année l’un des plus faibles taux de réussite à l’examen du CEPE.

Des villages n’ont enregistré aucun admis, ont constaté les responsables de l’Ong Assistance aux Enfants et aux Femmes (AEF) lors d’une tournée de récompense des cinq meilleurs élèves de la classe de CP1 au CM2 de la jeune sous-préfecture d’Arikokaha. « Il est vrai que nous sommes venus pour aider nos parents à l’orée de la rentrée scolaire. Mais il est aussi de notre devoir de prôner l’excellence. Nous n’avons pas le droit d’encourager nos parents, nos petits frères, nos enfants dans le laxisme. Il est inconcevable qu’on soit à zéro pour cent d’admis au CEPE dans des écoles. Nous reviendrons l’année prochaine avec plus de cadeaux, mais en mettant toujours l’excellence au devant,» a déclaré le président de l’Ong, Nanielman Coulibaly, ajoutant par ailleurs ceci : « La place d’un enfant n’est pas dans une mine Search mine d’or, la place d’un enfant est à l’école. Un enfant peut juste vous accompagner de temps en temps au champ pour des travaux légers. Mais cela ne doit pas être un rituel. Je vous demande à vous, chers enfants de refuser de suivre les parents qui voudront vous envoyer dans les mines d’or. Celui qui va vous y obliger, signalez-le auprès de votre maître qui se chargera de nous informer.»

Les responsables de l’AEF déplorent le fait que les élèves soient encadrés par des enseignants peu expérimentés. « Il y a un manque criant d’instituteurs titulaires dans le département, » a dénoncé le vice président, Gninhoyo Coulibaly. Pour cette première sortie, quatre villages ont été récompensés par l’Ong l’AEF. Il s’agit d’Arikokaha, de Badiokaha, de Nangoniékaha et de Niangbo.

Les meilleurs élèves ont reçu des kits scolaires comprenant tout le matériel scolaire à l’exception des livres. Le geste de l’AEF a été hautement apprécié par les populations.

Enfin l’AEF a eu des séances de travail avec les femmes. Elles ont été sensibilisées au travail en coopérative, et ont reçu des lots composés de seaux, de gobelets, de plateaux et de machettes.

Wassimagnon,KOACI.COM ABIDJAN, copyright © koaci.com
 
 
7818 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 02/11/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Dabakala
 
...préférer à (au, aux) !!!
 
 
 
See his contributions Dabakala
 
DE L’ETHIQUE PARENTALE ET DE LA RESPONSABLITE-----------------------------------L’éternel débat éthique sur l’éducation familiale et la responsabilité parentale. OUI, la place d’un enfant n’est pas dans les mines d’or, ni moins dans un champ, d’autant plus qu’il y a des alternati...
DE L’ETHIQUE PARENTALE ET DE LA RESPONSABLITE-----------------------------------L’éternel débat éthique sur l’éducation familiale et la responsabilité parentale. OUI, la place d’un enfant n’est pas dans les mines d’or, ni moins dans un champ, d’autant plus qu’il y a des alternatives comme l’école, qui pourrait permettre aux enfants, à terme, d’accéder à des fonctions capables de subvenir à leurs besoins à venir. OUI, monsieur Coulibaly, vous avez bien raison sur toute la ligne, mais là où il faut faire attention, c’est bien les moyens que vous développez pour appliquer votre politique. L’on ne peut (ne devrait pas) demander à un enfant de dénoncer ses parents. Cela sous entend deux facteurs : que l’enfant ait les facultés de discernement qui lui permettraient de se croire exploité et enfin, de façon implicite et tacite, que l’enfant jouisse d’un certain niveau de responsabilité morale, ce que la loi (et la nature) lui refuse jusqu’à l’âge de 18 ans (16 ou 20 ans ailleurs). En nous reposant sur ces facteurs, l’on pourrait imaginer tous les abus possibles dont les enfants seraient coupables (semblables au 911 aux états unis, dont l’appel est autorisé aux mineurs et dont les propos et déclarations sont toujours pris au sérieux. Il est alors difficile de prouver son innocence. On recevra au minimum une commission d’enquête chez soi !!) Il sera donc nécessaire de mettre sur pied d’autres mécanismes pour identifier les enfants travailleurs et approcher les parents pour une éventuelle conscientisation. Cela ne peut être fait que par des tiers personnes (vous). Donc ne versez pas dans la facilité !!! Donnez vous les moyens de votre politique ou laissez tomber, au lieu de créer d’autres problèmes !!! (Familiaux ceux là). Merci
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login