Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
COTE D'IVOIRE: Retour en force du racket de l'Etat
 
Scène de racket Search racket de fonctionnaires des forces de l'ordre ce samedi à port Bouet à Abidjan

ABIDJAN LE 27 FEVRIER 2012 © koaci.com - Le fléau du racket Search racket des policiers et gendarmes a repris de plus bel depuis plusieurs semaines comme constaté par l'équipe de KOACI.com à travers les communes d'Abidjan et dans certaines villes de l’intérieur. En effet annoncé en extinction par les autorités, la réalité du terrain dresse un bilan aussi inquiétant que fataliste.

Au delà des cas de bakchichs en tout genre dénoncés quotidiennement par un bon nombre de koacinautes au niveau des mairies et ministères pour des taches administratives, la voie publique a quant à elle repris ses airs de distributeur de billet.

En témoigne une fois de plus ce constat "en direct" vécu pour vous ce samedi après midi à Port Bouet. Alertés par des koacinautes sur la ligne téléphonique de koaci (+225 08 85 52 93) pour un cas de racket Search racket sur un faux barrage contrôle radar nous décidons de prendre la route à bord d'un véhicule de type 4*4 de luxe d'un de nos koacinautes prêt à nous suivre dans le test (appât de choix pour les forces de l'ordre).

Compteur sur 40 kmh constant depuis le carrefour de Koumassi, c'est après avoir dépassé les carrefours Akwaba et de Port Bouet Search Port Bouet que nous serons comme nous l'avions parié, arrêtés par un gendarme Search gendarme munis d'un panneau "stop" tenu en main au milieu de la chaussée. "Vous rouliez à plus de 60 kmh" nous indique nonchalamment le policier qui avant de demander le permis au conducteur nous avait fait signe de stationner sur le bord de la chaussée. Un de nos complices profitera du stop pour descendre. Il constatera que le talki accroché sur l'épaule du gendarme Search gendarme chargé d’arrêter les véhicules, censé être alerté par l'intermédiaire de cet appareil, est éteint. Il constatera aussi comme nous autres que seul les "gros" véhicules sont priés de stationner. Non munis d'un éventuel "passe droit" comme ce Bmw X6 derrière nous repartant aussitôt après avoir été arrêté. Le policier justifiera suite à notre remarque de contestation que le conducteur avait un "laisser passer", nous lui indiquerons que soit disant ça n'existait plus et que la loi était la même pour tout le monde, il se mettra à rire en nous priant de vite régler l'amende de 2 000 fcfa sans, à aucun moment, prêter attention à notre stupeur et nos argments d'avoir été arrêtés arbitrairement compte tenu de la vitesse respectée.

2 000 Fcfa, tel aura été le prix à payer pour constater les dérives d'un état bien en peine à enrayer certains fléaux. Bon courage à ceux qui tenteront d'aller se plaindre au ministère de l’intérieur.

Amy, KOACI.COM ABIDJAN, copyright © koaci.com
 
 
6146 Visit(s)    10 Comment(s)   Add : 27/02/2012
  18 Vote(s)
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions amycocos
 
Message d'un koacinaute reçu sur le mail de koaci "Absence de trottoir sur le prolongement du nouveau pont de la 8è tranche: tronçon entre le latrille et le nouveau pont: gros gros risques pour les piétons sur ce tronçon. Prière d'interpeller les autorités notamment Anne Ouloto p...
Message d'un koacinaute reçu sur le mail de koaci "Absence de trottoir sur le prolongement du nouveau pont de la 8è tranche: tronçon entre le latrille et le nouveau pont: gros gros risques pour les piétons sur ce tronçon. Prière d'interpeller les autorités notamment Anne Ouloto pour que les riverains "dégagent" les trottoirs de leurs constructions et jardins! Urgence signalée. Faites vite avant un quelconque choc aux conséquences difficiles. Puisse Dieu nous en préserver. Amen."
 
 
Read more
See his contributions amycocos
 
Message d'un koacinaute reçu sur la mail de KOACI: Marché de la 8è tranche Bordures totalement insalubres du marché Gouro (marché Cocovico) de la 8è tranche-Angré. Prière d'en aviser les Autorités notamment Anne Ouloto pour y faire "le ménage" conformément aux exigences d'hygiè...
Message d'un koacinaute reçu sur la mail de KOACI: Marché de la 8è tranche Bordures totalement insalubres du marché Gouro (marché Cocovico) de la 8è tranche-Angré. Prière d'en aviser les Autorités notamment Anne Ouloto pour y faire "le ménage" conformément aux exigences d'hygiène et de meilleurs cadres de vie, d'habitation et de santé. Merci.
 
 
Read more
See his contributions Comoeriver
 
"2 000 Fcfa, tel aura été le prix à payer pour constater les dérives d'un état bien en peine à enrayer certains fléaux." La dérive de fonctionnaires véreux est désormais celle de l'Etat ? Il s'agit bien de gendarmes et non de FRCI, n'est ce pas? C'est les mêmes qui rackettaient s...
"2 000 Fcfa, tel aura été le prix à payer pour constater les dérives d'un état bien en peine à enrayer certains fléaux." La dérive de fonctionnaires véreux est désormais celle de l'Etat ? Il s'agit bien de gendarmes et non de FRCI, n'est ce pas? C'est les mêmes qui rackettaient sous le précédent régime, mais là bien sûr, il ne s'agissait pas de dérive de l'Etat alors que ce comportement fut encouragé par le chef de l'Etat-même. Quand on prend les mêmes et qu'on recommence, on risque d'avoir le même comportement. Et pourtant, lorsqu'on veut les virer pour les remplacer, vous êtes les premiers à crier à la chasse aux sorcières. Alors on fait quoi?
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
DU RACKET : REVELATEUR DE LA CONDITION SOCIALE---------------------------------------------------------------Il sera ici essentiel de faire la différence nette entre le racket d’état et le racket effectué par des fonctionnaires d’état. Le racket d’état est organisé par le système...
DU RACKET : REVELATEUR DE LA CONDITION SOCIALE---------------------------------------------------------------Il sera ici essentiel de faire la différence nette entre le racket d’état et le racket effectué par des fonctionnaires d’état. Le racket d’état est organisé par le système étatique pour provoquer des entrées financières sur la base de la mauvaise foi. Dans le cas de la circulation routière, il s’agira de quotas fixes à respecter, qui obligeront les agents affectés au contrôle routier à fausser quelque peut les dispositions pour faire rentrer de l’argent. Par contre le racket autonome de la part des fonctionnaires de l’état repose sur la position d’influence que ces fonctionnaires auront, qui leur permettra d’obliger des citoyens, sur la base d’infractions à la loi fondées ou pas, à leur donner de l’argent ou des biens, en dehors de tout circuit d’encaissement légal. Sur ce point, on ne s’éloigne pas beaucoup de la corruption, qui repose sur la même base. Avant d’en faire une question politique, il est essentiel de rappeler le caractère singulier et social de ces fléaux, qui nous interdisent d’en faire une attribution de fait, à un groupe donné ou à un régime particulier. Le racket a en effet une donnée fondamentalement sociale, car c’est bien l’appât individuel du gain qui motive certains fonctionnaire à s’y adonner. L’argent facile et en vitesse, sans traces et qui permettra d’arrondir les fins de mois. Le racket existera tant que des mesures adéquates ne seront pas trouvées pour le combattre. Elles existent pourtant, mais demandent un délai de mise en œuvre et biensur des moyens financiers et humains (non corruptibles à leur tour !! biensur !!). L’on déplorera donc le fait que l’on veuille systématiquement tout politiser en mettant ce fléau à l’actif d’un régime et en présentant le licenciement ou le remplacement (le rattrapage inclus) comme étant la solution ultime contre ce fléau, solution qui aura des impacts politiques évidents et qui relève de l’immaturité ou de l’impuissance d’un régime décadent à résoudre un problème, si ce n’est à travers la récupération pour justifier le remplacement de fonctionnaires par d’autres, butin de guerre oblige. Et tenons le pour dit, le remplacement des ressources humaines, quelques soit le prétexte, ne garantit pas la fin du racket, lié aux valeurs morales et éthiques de ceux qui s’y adonnent, ces valeurs n’étant pas différentes de celles des nouveaux venus (on en a la confirmation depuis longtemps). La charte d’éthique a échoué !!! Pour l'instant, on se distraira avec le fait divers plus haut, rocambolesque et romancé à souhait !! Merci
 
 
Read more
See his contributions gustozam
 
Quand on a lutté comme notre prési pour occuper le fauteuil présidentiel, le bon sens m'inclinait à penser que c'est pour donner du bonheur au peuple de Côte d'Ivoire...Mais je suis désolé de constater que la situation se détériore partout.Alors question:pourquoi a-t-on fait coul...
Quand on a lutté comme notre prési pour occuper le fauteuil présidentiel, le bon sens m'inclinait à penser que c'est pour donner du bonheur au peuple de Côte d'Ivoire...Mais je suis désolé de constater que la situation se détériore partout.Alors question:pourquoi a-t-on fait couler tant de salives et de sang pour arriver à de tels résultats?
 
 
Read more
See his contributions SRIKA BLAH
 
Je n'ai pas fait tous les pays de sous regions ouest-Africain, mais il faut dire qu'en matiere de racket des forces de l'ordre, je tire mon chapeau au Ghana voisin et a degre moindre le Burkina et le Cap-Vert......................... Notre pays doit se classer parmis le dernier d...
Je n'ai pas fait tous les pays de sous regions ouest-Africain, mais il faut dire qu'en matiere de racket des forces de l'ordre, je tire mon chapeau au Ghana voisin et a degre moindre le Burkina et le Cap-Vert......................... Notre pays doit se classer parmis le dernier de la sous region en matiere de racket des forces de l'ordre. Je me demande quel president de la CIV qui pourra combattre DEFINITIVEMENT les Racket de nos forces de l'ordre....?? .................... TOUT vient de la HAUT, alors que pour detruire definitivement un arbre il faut s'attaquer a sa racine pricipale.
 
 
Read more
See his contributions prinprin
 
Quand on dit que le racket n'est pas gérable, je me dit que les politiciens continuent de se foutre de nous . C'est tellement simple de mettre des brigades sérieuses anti racket et de ne mettre en place un plan cohérent coercitif que tout le monde verra aussi bien les racketteurs...
Quand on dit que le racket n'est pas gérable, je me dit que les politiciens continuent de se foutre de nous . C'est tellement simple de mettre des brigades sérieuses anti racket et de ne mettre en place un plan cohérent coercitif que tout le monde verra aussi bien les racketteurs que les rackettés et faire disparaître à jamais cette calamité et ce fléau universel
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
Partout ou on donne le pouvoir, on aboutit inexorablement a l abus de pouvoir, a moins que l on ne mette pas sur pied des mecanismes pour l interdire. La disuasion repressive a ete utilisee dans de nombreux pays, avec des peines disproportionnees a l encontre de ceux qui seront p...
Partout ou on donne le pouvoir, on aboutit inexorablement a l abus de pouvoir, a moins que l on ne mette pas sur pied des mecanismes pour l interdire. La disuasion repressive a ete utilisee dans de nombreux pays, avec des peines disproportionnees a l encontre de ceux qui seront pris en flagrant delit. Mais la nature de notre democratie interdit ces usages et le mecanisme legislatif est grippe, car il faudra edicter de nouvelles lois et reecrire le code penal. Bref, il serait naif de croire que l on pourrait aussi simplement resoudre ce probleme. La comparaison avec par exemple le ghana ne se justifiera pas, car dans ce pays, on rencontre encore des voleurs executes de facon publique avec une pointe dans la tete, souvenir flagrant des habitudes de la periode militaire qui redressa le pays et elimina une grande partie du banditisme. Est on pret pour la repression sanglante des fraudeurs pour dissuader? Je ne le crois pas. Tout est donc une question d ethique, de morale, de niveau de vie et charges sociales et enfin de modele de repression d etat : donc des lois.
 
 
Read more
See his contributions SRIKA BLAH
 
 @DABAKALA................................Je parle des tracasseries routieres et non des voleurs. meme aux USA on continue de tuer des voleurs avec des fusils a domicile. Je te prie de prendre la voie routiere Abidjan-Accra, tu veras toi meme la difference .
 
 
 
See his contributions Dabakala
 
Le racket ou le fait d extorquer des fonds est une forme de vol, dans une evergure particuliere, caracteristique morale.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
Web journaliste
 
La rédaction ivoirienne de koaci.com offre deux postes
Emplois
super 4X4 JEEP GRAND CHEROKEE DIESEL AUTOMATIQUE ET MOT
 
CE VEHICULE EST VENDU A CE PRIX SANS DEDOUANEMENT ET V
Voitures
RECHERCHE COIFFEUSE
 
Recherche coiffeuse spécialisée dans les poses de tissa
Emplois
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login