Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Le casino Barrière fête ses un an et dénonce certaines lois régissant son activité
 
Les représentants du groupe Barrière Search Barrière mardi à Abidjan (ph KOACI)

© Koaci.com - Mercredi 25 Avril 2018 – Le Groupe familial français Barrière Search Barrière concessionnaire du «Casino Barrière Search Barrière éléphant d’or d’Abidjan » dont les activités ont démarré le 1er mai 2017 attend beaucoup des autorités ivoiriennes après un an d’activité.

Le Directeur du développement des Casinos du groupe, Gilles Meillet Search Gilles Meillet souhaite que le Gouvernement revoit la loi de 1969 qui régie leur activité en Côte d’Ivoire.

Il l’a fait savoir mardi à la presse à l’occasion d’une rencontre où il a annoncé les festivités marquant le premier anniversaire du Casino comme constaté sur place par KOACI.

Selon lui, la première attente du groupe se situe au niveau de la communication, de la publicité et de l’information, car aujourd’hui la loi lui interdit de communiquer alors qu’elle date de 1969.

«Aucune entreprise au monde ne peut être viable, si elle n’a pas le droit de communiquer, cela nous pose d’énorme problèmes. Chaque fois que nous sommes aidés par la Société des palaces de Cocody (SPDC), nous sommes censurés, » a déploré Gilles Meillet.

La seconde expectative est l’interdiction de l’accès à la salle de jeux de table aux ivoiriens, même s’ils peuvent entrer dans les salles de machinations.

Il estime que cette disposition n’est plus d’actualité puisqu’elle date aussi de 1969.

«C’est une disposition qu’on peut comprendre en 1969 pour protéger la population et s’assurer que certains risquaient de s’appauvrir. Aujourd’hui, il y a une évolution du produit intérieur brut, une évolution du niveau de vie, une classe moyenne supérieure qui grossie, qui grandie et ces gens pourraient se permettre de jouer dans un casino, » a précisé le Directeur du développement des Casinos du groupe Barrière.

Gilles Meillet a affirmé que les interdictions des ivoiriens aux salles de jeux de tables posent deux problèmes.

Selon lui, les joueurs sont frustrés et le Casino perd énormément de chiffre d’affaires alors que le groupe reverse dans les caisses de l’Etat 29 voire 30% de son chiffre d’affaire.

«C’est une situation qu’on aimerait faire évoluer. Je sais que s’est compliqué, ce sont des problèmes internes, politiques, » a-t-il mentionné.

Il ne comprend pas ces dispositions de l’Etat de Côte d’Ivoire, puisque le groupe Barrière Search Barrière est extrêmement impliqué dans la prévention contre l’addiction au jeu.

«Notre personnel est formé contre l’addiction au jeu. Si on repère un client qui joue trop qui veut mettre en péril sa famille, nous l’interrompons. Si nous n’arrivons pas, nous avons la liberté d’interdire le client, nous l’avons déjà fait, » s’est justifié Gilles et affirmé au passage qu’une quarantaine de joueurs ont été interdits temporairement au Casino durant cette année d’exercice.

Malgré ces expectatives, le groupe Barrière Search Barrière a réalisé pour sa première année d’exercice un chiffre d’affaire de plus de 3 milliards de FCFA pour un investissement d’à peu près 2,8 milliards de FCFA.

C’est le 1er mai prochain que l’an un de l’ouverture du Casino Barrière Search Barrière éléphant d’or sera célébré.

Ces festivités s’étendront sur cinq jours et démarreront le 27 avril prochain pour prendre fin le 1er et elles seront ponctuées de concerts en tout genre.

Le Directeur des Casino a fait ces plaidoyers en présence de la Directrice générale de la Société des palaces de Cocody (SPDC), Diarrassouba Maférima.

Elle a rappelé que la concession signée entre la SPDC et le Groupe Barrière Search Barrière a une durée de 10 ans.

La Directrice générale a soutenu qu’au terme de la loi, la Côte d’Ivoire dispose d’un seul casino Search casino qui est habileté à exercer dans le pays parce que logé dans une unité hôtelière de 5 étoiles, l’Hôtel Ivoire.

«La loi a connu des évolutions pour permettre aux hôtels de 4 étoiles d’avoir des casinos en leur sein mais avec la condition de pouvoir faire des travaux d’amélioration se positionner à la hauteur des 5 étoiles, » a conclu Diarrassouba Maférima.

Wassimagnon, Abidjan
 
 
6603 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 25/04/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Les ivoiriens sont pauvres..et vous allez les appauvrir encore plus avec vos "conneries"(djinamory) de Casino.... Le CASINO est fait pour les pays riches et non chez nous en Afrique.
 
 
 
See his contributions manokasso
 
C'est diabolique tout ça. Tu trouveras que cette famille barrière n'est pas heureuse, tout simplement parce qu'on ne fait pas son bonheur sur le malheur des autres.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login