Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Un an de combat, ralliant Anaky EDS assure que les ivoiriens iront aux élections avec une CEI reformée
 
Sangaré, Ouegnin et Anaky vendredi à Abidjan (ph KOACI)

© koaci.com – Dimanche 22 avril 2018 – Le mouvement d'opposition radicale au régime de Ouattara, Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS) a fêté vendredi ses un an.

Son président, le professeur, Georges-Armand Ouegnin a, à cette occasion, convié la presse autour d’un déjeuner à Cocody pour célébrer l’an un de création de ce mouvement politique composé de partis d’opposition et d’organisations de la société civile comme constaté sur place par KOACI.

Entouré des présidents Anaky Kobenan, Abou Drahamane Sangaré, du Gouverneur Louis Dakoury Tabley, il a affirmé que EDS, récemment réprimé par le pouvoir dans ses tentatives de manifestations, a marqué sa présence sur l’échiquier politique et doit affiner ses moyens de lutte.

Il a rassuré ses invités du jour qu’il mettra tout en œuvre pour la libération des prisonniers et aboutir à la reforme Search reforme de la Commission électorale indépendante (CEI), considérée comme un organe du parti au pouvoir, parmi les nerfs de la guerre de la présidentielle de 2020.

«Malgré l’échec de la marche du 22 mars 2018, nous allons dénoncer et continuerons de dénoncer. Nous obtiendrons cette reforme, nous ne voulons plus vivre de guerre. Nous voulons la paix dans ce pays, » a précisé le Professeur.

Il a par ailleurs assuré que les ivoiriens iront aux élections avec une instance en charge des élections reformée.

Au cours de cette rencontre, le Président de EDS Search EDS a à nouveau dénoncé la détention arbitraire de Tiédé Gervais Search Tiédé Gervais et a exigé sa libération.

«Il n’y a aucune raison qu’il soit en prison. Nous exigeons sa libération, » a insisté Georges-Armand Ouegnin.

Le fondateur du Mouvement des forces d’avenir (MFA), Anaky Konenan a salué la création de EDS Search EDS qui est selon lui, une bouffée d’oxygène pour les ivoiriens et a affirmé qu’en un an, le mouvement a posé des actes formidables.

Quant à Sangaré, le Président du parti de Laurent Gbagbo, il a déploré le fait que certaines personnes parlent encore de tendances au sein du FPI.

Selon lui, ce problème a été résolu en 2015 au congrès de Mama, où Laurent Gbagbo a été élu président.

Il a soutenu qu’au cours de sa rencontre avec l’ancien président ivoirien à la Haye, ce dernier lui a parlé du FPI Search FPI qu’il préside.

Abou Drahamane Sangaré a enfin répondu à ceux qui veulent qu’il s’unisse avec Pascal Affi N’Guessan. «L’unité n’est pas un décret, ce n’est pas un ultimatum, » a-t-il conclu.

Wassimagnon, Abidjan
 
 
15548 Visit(s)    3 Comment(s)   Add : 22/04/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions lagoallahdinmin
 
Dieu est grznd nous voulons u e oppposition serieuse capable de faire pression sur Drame pour mener a bon pour le drapeau ivoirien.
 
 
 
See his contributions Babili
 
Ce n’est pas une question de partis ni de coalition de partis ni même de loin une opposition politique mais plutôt une SOCIÉTÉ CIVILE forte( sans armes) pour chasser le fils de sindou du pouvoir. Des actions comme celle de blé goudé sortons avec nos matelas pour occuper les rues...
Ce n’est pas une question de partis ni de coalition de partis ni même de loin une opposition politique mais plutôt une SOCIÉTÉ CIVILE forte( sans armes) pour chasser le fils de sindou du pouvoir. Des actions comme celle de blé goudé sortons avec nos matelas pour occuper les rues pour le départ de ouatara et une élection juste avec une nouvelle ceni.
 
 
Read more
See his contributions Seplou1er
 
Que des promesses en l'air avec cette alliance de vieux loosers.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login