Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire : La POECI révèle l'immixtion des autorités préfectorales dans l'organisation des élections locales
 
M. Bamba de la POECI Search POECI mercredi après-midi à Abidjan (Ph KOACI)-

Click to enlarge
Côte d'Ivoire : La POECI révèle l'immixtion des autorités préfectorales dans l'organisation des  élections  locales
© koaci.com – Mercredi 17 Octobre 2018 -Des autorités préfectorales Search préfectorales se sont immiscées dans l’organisation des élections dans certaines localités.

Cette révélation a été faite ce mercredi par la Plateforme des Organisations de la Société Civile (POECI) lors d’une conférence de presse à Cocody, comme constaté sur place par KOACI.

« L’immixtion de l’Exécutif dans certaines circonscriptions électorales. On a constaté une forte implication des autorités préfectorales Search préfectorales lors des élections », a révélé le coordonnateur Bamba Sindou, sans dévoiler les localités où les représentants du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, ont outrepassé leur rôle de neutralité.

Pour revenir sur le point à l’ordre du jour de la rencontre avec les medias, notamment le taux de participation, le conférencier a relevé une estimation de 37, 4 % contre 36, 20 % indiqué par la Commission Electorale Indépendante (CEI), tout en précisant qu’il est compris dans la fourchette de son organisation.

« Le taux de participation officiel provisoire annoncé par la CEI est compris dans l’intervalle des estimations de la POECI Search POECI », a-t-il précisé afin d’éviter toutes polémiques.

Au terme de son observation des élections régionales et municipales de 2018, la POECI Search POECI constate que le taux de participation à l’élection municipale de 36,20 % est en légère régression par rapport au taux de 2013 qui était de 36,49%.

« Cette tendance baissière du taux de participation vient confirmer le désintérêt des populations pour les processus électoraux et politiques », a observé M. Bamba.

Concernant l’organisation du scrutin dans les circonscriptions, la POECI Search POECI déplore les pertes en vies humaines, des destructions de biens privés et publics, des actes d’intimidation, des achats de conscience, des manipulations et tentatives de manipulations des résultats, la pression et le trafic d’influence sur les agents électoraux et les menaces et autres violations des droits humains pendant la campagne électorale , le jour du scrutin et pendant la période post-électorale.

« La POECI Search POECI demande au gouvernement que des enquêtes soient diligentées afin de situer les responsabilités sur ces faits graves qui ont entachés le bon déroulement des élections et créer la psychose au sein des populations », a-t-il préconisé.

La plateforme encourage les candidats et candidates qui le désirent à faire les recours nécessaires conformément aux procédures qui régissent le contentieux électoral.
Afin d’éviter des suspicions sur les résultats issus des urnes, la POECI Search POECI encourage la CEI à faire une publication des résultats bureau de vote par bureau de vote dans un format exploitable pour toutes les circonscriptions électorales.

« Ce qui est une bonne pratique en matière électorale, qui peut renforcer la crédibilité du processus électoral. La POECI Search POECI souhaite que l’institution judiciaire en charge du contentieux se prononce en renforçant la légitimité des personnes élues et en se basant sur la vérité des urnes. Il y va de la paix sociale et de la préservation des acquis démocratiques que la Côte d’Ivoire a engrangés ces dernières années », a-t-elle recommandé.

Avec ce qui a été constaté de voir lors du scrutin local, POECI Search POECI conclut que la réforme électorale devient une priorité absolue après les faiblesses du système électoral découvertes lors de ces élections régionales et municipales.

La Plateforme des Organisations de la Société Civile (POECI) assure qu’elle continuera de faire le suivi de l’environnement post-électoral de ces élections municipales et régionales de 2018.

La Plateforme des organisations de la Société Civile pour l’Observation des Elections en Côte d’Ivoire (POECI), est une organisation non partisane et spécialisée sur les questions d’observation électorale et de promotion de la démocratie, participe au suivi des différents processus électoraux en Côte d’Ivoire depuis sa création en 2015.

Pour ces élections municipales et régionales, elle a déployé 762 observateurs et observatrices sur tout le territoire national.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
5581 Visit(s)    3 Comment(s)   Add : 17/10/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions dramani
 
Mrs de la POECI, merci d'attirer l'attention de la communauté nationale et communauté internationale sur ce fait; mais ça, ça n'est pas un scoop. Toute la CI est au courant même les @moutons ou rien.
 
 
 
See his contributions Peace101
 
Ce conférencier est une vraie racaille comme la bétépack. Il souligne qu'en 2013 le taux de participation était de 36,47% contre 36,20% en 2018, pendant qu'eux mêmes ont relevé 37,4%. Malgré cela, il a le culot ou l'inconscience d'affirmer mordicus un baisse d'intérêt de la popul...
Ce conférencier est une vraie racaille comme la bétépack. Il souligne qu'en 2013 le taux de participation était de 36,47% contre 36,20% en 2018, pendant qu'eux mêmes ont relevé 37,4%. Malgré cela, il a le culot ou l'inconscience d'affirmer mordicus un baisse d'intérêt de la population. Pour une difference aussi indéchiffrable il aboie une telle conclusion avec toutes ses forces de cancre pro-fronstiste. En tant qu'observateur, le moins que l'on puisse dire est que l'intérêt et l'engouement n'ont pas changé de manière notable dans le meilleur des cas. Ah, les petits nageurs pro-frontistes sauvages avec leur panoplie de de ligues et d'associations par-ci par là... Que des rigolos... Le peuple vous attend en 2020, peureux que vous soyez et arrêtez de vous déguiser vous les microbes frontistes... On avance...
 
 
Read more
See his contributions Peace101
 
Encore les sorciers microbes frontistes qui ne perdent rien pour attendre. Toujours en train de se ronger les vieux freins. Les chiens aboyeurs sauvages qui boycottent tout mais sont les premiers à gueuler sur les résultats des élections. Ah, y'a pas plus idiots que les frontiste...
Encore les sorciers microbes frontistes qui ne perdent rien pour attendre. Toujours en train de se ronger les vieux freins. Les chiens aboyeurs sauvages qui boycottent tout mais sont les premiers à gueuler sur les résultats des élections. Ah, y'a pas plus idiots que les frontistes traumatises depuis 2011. Sinon, on avance... Le peuple a pesé chaque chapelle et bien. Le fpi, c'est fini dans ce pays avec ou sans le bâtard et vaurien épileptique gbagba en rééducation... Je dis oh... La caravane avance...
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login