Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Nigeria: Des réfugiées auraient été violées par des soldats pour avoir à manger, selon Amnesty
 
© Koaci.com- Jeudi 24 Mai 2018 –L’armée nigériane est accusé à nouveau d’exactions sexuelles sur des déplacées de Boko Haram dans le nord est du Nigeria en échange de nourriture.

Beaucoup de nigérianes fuyant les attaques de Boko Haram et réfugiées dans des camps , sont violées par des soldats nigérians en échange de nourritures et de produits de première nécessité , accuse l’ ONG Amnesty International.

Dans un nouveau rapport similaire à celui de 2015 , Amnesty International accuse l'armée nigériane et les milices engagées à ses côtés contre Boko Haram d'avoir « séparé les femmes de leur époux" et de les avoir "enfermées dans des +camps annexes+ isolés, où elles sont violées ».

« Un milicien est venu et m'a apporté de la nourriture. Le lendemain, il m'a dit que je devais aller chercher de l'eau chez lui. Il a alors refermé la toile de la tente derrière moi et m'a violée", témoigne Ama, une déplacée de 20 ans .

Certaines déplacées disent avoir été contraintes de devenir des compagnes des soldats pour ne pas mourir de faim.

L’ONG s’indigne que les auteurs de ces viols jouissent d’une impunité alors qu’une commission d’enquête sur ces abus a été mise en place.

La situation humanitaire s’est profondément dégradée dans les camps . Entre 2015 et 2016 , des milliers de personnes sont mortes de faim dans ces camps, suite à d’ importantes pénuries de nourriture.

Depuis huit ans, l'insurrection islamiste a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de réfugiés.

KOACI
 
 
6020 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 24/05/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login