Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo: Sortie de crise, Akufo-Addo et Alpha Condé retournent à Lomé avant le sommet de la CEDEAO
 
Les Présidents Nana Akufo-Addo et Alpha Condé Search Alpha Condé récemment à Accra

© koaci.com– Lundi 25 Juin 2018 – L’idée d’une approche ou d’un rapprochement des points de vue des acteurs politique au Togo Search Togo en vue d’un règlement de la crise politique va être relancée ce mercredi à Lomé. Le dialogue politique qui est en veilleuse depuis plus de trois mois pourra être relancé.

En effet après plusieurs semaines de suspension du dialogue politique entre des représentants du pouvoir et ceux de la coalition des 14 partis de l’opposition à Lomé, les deux facilitateurs désignés pour la résolution crise togolaise à savoir les Présidents guinéen, Alpha Condé Search Alpha Condé et ghanéen, Nana Akufo-Addo, sont annoncés à Lomé ce mercredi 27 juin pour rencontrer les deux forces politiques dans le pays.

Une fois sur place à Lomé, le Président Condé qui a en charge le volet « mesures d’apaisement » et son homologue Akufo-Addo qui gère « la partie discussion politique » vont rencontrer les deux parties et essayer d’harmoniser les points de vue.

Signalons qu’avant l’arrivée de ces deux chefs d’Etat, une mission de la CEDEAO Search CEDEAO avait séjourné en ce début de mois à Lomé et a profité de l’occasion pour recueillir auprès des deux parties leurs différentes approches en vue d’un règlement pacifique de la crise.
Tout dernièrement, les organisations de la société civile chapeauté par le Front Togo Search Togo Debout ont soumis à la CEDEAO Search CEDEAO et par ricochet les facilitateurs et à la coalition de l’opposition un mémorandum contenant des propositions pour un règlement de la crise. Ce document devra être aussi remis au parti UNIR de sorte que ses responsables prennent acte du contenu.

Le mémorandum qui est l’un des tous derniers dossiers à être versés aux propositions déjà recueillies par les facilitateurs de part et d’autres renferment l’exigence des reformes, une idée de transition et la désignation d’un Premier ministre, le tout sous la présidence de l’actuel Président Faure Gnassingbé, qui devra tenir compte des dispositions de la Constitution originale de 1992.

A ces dernières propositions, il faudra ajouter celles de l’opposition qui réclame la réécriture de certaines articles de la Constituions de 1992 pour des élections à deux tours, la limitation du mandat présidentiel, les reformes, le vote de la diaspora. Du côté du pouvoir, il y a toujours le projet de reformes qui avait été élaboré mais qui n’a pas pu être voté au parlement en raison de certaines zones d’ombre et soustractions relevées par l’opposition.

Si les deux facilitateurs et au-delà des représentants de la CEDEAO Search CEDEAO s’efforcent, en dehors des rencontres officielles avec les acteurs de la crise, à exhorter tous à faire des concessions, une source proche du dossier a laissé entendre que le dernier mot reviendra aux togolais de sorte à faire sortie leur pays de la situation actuelle mais aussi qu’ils soient prêts à mettre en œuvre les recommandions qui seront faites lors du prochain somment de la CEDEAO.

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
7689 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 25/06/2018
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login