Logo Koaci
 
 
 
Accueil triomphal pour Ouattara à Dakar
 
:: Article de la rédaction de Koaci.com au Sénégal::

Le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara est bien arrivé dans la capitale sénégalaise ce jeudi soir. Il a eu droit à un accueil chaleureux.

C’est dans une liesse populaire que le président ivoirien a été accueilli cet après midi dans la capitale sénégalaise. Parce que tout simplement, la présidence avait sorti un communiqué demandant ainsi à tous les libéraux de se mobiliser pour, réserver un accueil triomphal au président ivoirien Alassane Ouattara Search Alassane Ouattara qui vient d’effectuer sa première sortie officielle.

C’est à 17 h 30 mn que le président ivoirien a foulé le sol de l’aéroport Léopold Sédar Senghor Search Léopold Sédar Senghor ; il est descendu à bord d’un appareil de Sénégal Airlines.

Ouattara a été accueilli à sa descente d’avion par son homologue sénégalais Abdoulaye Wade Search Abdoulaye Wade aux côtés du premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye Search Souleymane Ndéné Ndiaye et des membres du gouvernement.

Pour cet accueil, la communauté ivoirienne s’est fortement mobilisée pour dire merci à leur président.

A la suite de cet accueil, le cortège s’est ébranlé vers le méridien président avant de se rendre au palais présidentiel.

Là, les libéraux se sont mobilisés en masse devant les grilles du palais ; plusieurs ministres du gouvernement ont amené des militants avec des pancartes à la main.

Certes, la côte d’ivoire a connu une période de crise ; mais les sénégalais estiment que ce pays est un géant dans la sous région. « C’est un grand pays et, est le moteur de l’Uemoa » ont-ils laissé entendre.

« Nous attendons que les ivoiriens se réconcilient au plus vite pressé. J’ai confiance en « Ado »,il est l’homme de la situation. Je sais qu’il peut relever le défi » a déclaré Aicha Saganou, une jeune étudiante que nous avons trouvé à l’ambassade de côte d’ivoire au Sénégal.
« Nous ne sommes pas en côte d’ivoire. Mais nous avons souffert de la crise. Le Sénégal a beaucoup soutenu la côte d’ivoire lors de la crise » indique un autre étudiant ivoirien.

Ce vendredi, le président ivoirien rencontre la communauté ivoirienne résidant au Sénégal avant de faire face à la presse au méridien président à 12 heures.

Malickou Ndiaye, correspondant de koaci.com à Dakar
 
 
7001 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 12/05/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Dabakala
 
@Malickou Ndiaye------------Voici un seul même évènement, mais vu de deux manière différentes. Au delà du fait que ton appréciation soit subjective car non comparative. Pour te situer, li les lignes suivantes écrites par un camerounais présent lors du même évènement -------------...
@Malickou Ndiaye------------Voici un seul même évènement, mais vu de deux manière différentes. Au delà du fait que ton appréciation soit subjective car non comparative. Pour te situer, li les lignes suivantes écrites par un camerounais présent lors du même évènement ----------------------Les nombreux appels à la mobilisation lancés depuis l’annonce de la visite de Ouattara n’ont servi à rien : les libéraux sont restés cloîtrés chez eux. Très peu de militants ont répondu à l’invité du Sénégalais. Les militants libéraux, pourtant prompts à saisir la moindre occasion pour faire une démonstration de force et montrer qu’ils sont toujours majoritaires, ont cette fois-ci fait faux-bond à leur leader. Un leader, qui on le sait, aime les bains de foule, surtout quand il reçoit ses hôtes. Hélas, Wade n’a pas eu cette occasion hier à l’aéroport Léopold Senghor. La faute à ses militants. Son test de popularité a foiré. Wade, faut-il le rappeler, est fasciné par les foules. Aïda Mbodj en sait quelque chose. Sa forte mobilisation lors de la visite de Wade à l’université de Bambey lui a valu un poste de ministre, d’Etat, s’il vous plaît.

Cette faible mobilisation sonne ainsi comme un camouflet, un désaveu pour le Pds et son chef qui voulaient réserver un accueil populaire à Ado. La cherté de la vie et les délestages intempestifs d’électricité sont, peut-être, passés par là.

En tous les cas, cette faible mobilisation des militants libéraux devrait inquiéter au plus haut point le chef. En effet, nous sommes sur la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle, qui se tiendra dans dix mois. Donc une forte mobilisation serait un bon signe. Un signe qui devait conforter Wade dans l’idée que son parti est encore majoritaire. Et que les dernières élections locales qui ont vu l’opposition gagner les principales villes n’ont été qu’un accident de l’histoire politique du Sénégal.

Par ailleurs, cette faible mobilisation donne du grain à moudre à l’opposition qui ne cesse de se délecter de l’impopularité grandissante du président de la République. Les militants libéraux sont-ils devenus sourds aux appels de leur leader ? Voilà une question qui doit tarauder Farba Senghor et le pape du Sopi, candidat à sa propre succession.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login