Logo Koaci
 
 
 
André Mba Obame: «je suis prêt à perdre ma vie pour le Gabon»
 
André Mba Obame (ph)

:: Article de la rédaction de Koaci.com::

Convoqué au B2 (service de renseignement) le vendredi dernier et ayant refusé de s'y rendre, André Mba Obame Search André Mba Obame craint plus que jamais à l'intensification de ce qu'il considère comme un Search un coup de force du régime d'Ali Bongo.

Joint ce lundi, le chef de file de l'opposition réunie au sein d'une Union Nationale indésirable du côté du palais du bord de mer de Libreville, a exprimé son inquiétude quant au développement de l'actualité à son égard tout en exprimant la volonté de ne pas se soustraire à la justice de son pays si tant est que ce soit devant les juridictions compétentes en matière de politique.

"Je ne collaborerai que devant les autorités compétentes, je n'ai rien à faire devant une juridiction pénale civile, j'aimerai qu'on me réponde par un Search un acte politique", en effet, la position d'André Mba Obame semble selon les propos recueillis lors de l'entretien téléphonique du jour mais néanmoins "sur écoute" selon Mba Obame, claire au regard des faits et confinée entre incompréhension et refus de se voir pris dans les mailles de la justice pénale pour une affaire politique.

Le problème d'Mba Obame semble donc se résumer à la qualité de la juridiction, sa crainte principale, une éligibilité de 10 ans infligée par le tribunal civil pénal qui le priverai de fait de toute activité politique et autre échéance electorale. En ligne de mire, une non possibilité de se présenter à la prochaine présidentielle au Gabon. "Je suis prêt à répondre devant la haute cour de justice et sureté de l'Etat" nous assure l'ancien ministre de l’intérieur du président Omar Bongo.

Dans les faits, la justice, sous couvert des articles 79 et 80 du code pénal gabonais, tenterai de condamner Mba Obama pour des faits liés à des regroupements armés, ce dont se défend avec vigueur l'accusé: " Je suis surpris de constater qu'on veut me poursuivre pour des regroupements armés car il n'y en a jamais eu, de plus je n'ai jamais appelé à quelconque manifestation ni même participé, je n'ai jamais perturbé l'ordre public".

Conscient des risques qu'il encoure dans cette bataille politique face au régime d'Ali Bongo, André Mba Obame Search André Mba Obame nous dévoile qu'il serait même prêt à y laisser sa vie. "Je me bat pour la démocratie au Gabon, pour que la vérité des urnes soit respectée, je suis conscient du risque est du péril, je suis prêt à perdre ma vie pour le Gabon".

André Mba Obame nous avouera son amertume quant à la réalité d'une justice qu'il qualifie comme étant "aux ordres" et qui sans nul doute ne semble pas prête de le lâcher de sitôt.

Notons que le jour de la première convocation, le vendredi, à quelques kilomètres du B2, situé dans le quartier Bellevue, au carrefour Awendje, quatre camions des bérets rouges stationnaient sans pour l'heure en connaitre la raison.

En attendant la suite des événements, celui qui avait porté l'étendard de l'UN vit dans une clandestinité sécuritaire, réduis à éviter les embuscades et autres pièges d'un bras de fer quasi fratricide.

Laurent Despas, Koaci.com
 
 
6457 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 23/05/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Hitler
 
Voyez ce que se passe en Afrique avec l'onction de la France. Soient maudits, Bongo, Sarcozi et la France.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login