Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Abidjan, le zèle des agents des forces de l'ordre détachés auprès des autorités crée parfois préjudices aux journalistes
 

Côte d'Ivoire : Abidjan, le zèle des agents des forces de l'ordre détachés auprès des autorités crée parfois préjudices aux journalistes

 
 
 
 18578 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 19 mars 2019 - 17:18

Agents des forces de l’ordre détachés auprès des autorités


© koaci.com - Mardi 19 Mars 2019 -Certains agents des forces de l’ordre détachés auprès des autorités font souvent, trop de zèle.


Hier à  l’occasion du lancement officiellement des activités du comité d’organisation de l’Union postale universelle ( UPU) qui se tiendra à  Abidjan en 2020, l’un de ces agents posté à  l’entrée de l’auditorium de la primature où la cérémonie se déroulait, s’en est pris à  un journaliste.


Ce dernier a refusé l’accès de la salle au confrère, parce qu’il a manifesté le désir d’y penetrer au moment où le Vice-Président intervenait.


Le confrère dont nous tairons le nom n’a pas suivi la fin de la cérémonie par la faute de cet agent zélé qui croyait bien faire son boulot.


Cependant, apprenions plus tard que, le journaliste était au préalable dans la salle et pour un besoin naturel, il s’était rendu dans les toilettes qui se trouvent hors de l’auditorium pour se soulager.


 
Malheureusement c’est à  son retour qu’il a été bloqué devant l’entrée, alors qu’il avait demandé la permission à  cet agent pour se rendre dans les toilettes.
Tout simplement, parce que, le Vice-Président, Daniel Kablan Duncan avait pris la parole.


Il faut noter au passage que le mouvement du journaliste ne gênait en rien, le bon déroulement de la cérémonie.


Par ailleurs, ce confrère n’est pas la première victime des pratiques de ces agents qui se comportent comme des roitelets. 


La semaine dernière, un incident similaire s’est produit à  l’Assemblée nationale lors de l’élection du nouveau Président de cette institution. 


Un autre confrère avait été refoulé dans les mêmes circonstances, malheureusement, il n’a pu se contenir et il s’en est suivi des échanges virulents entre l’argent et lui.


 
Finalement, le confrère a été expulsé de l’Assemblée nationale puis conduit au commissariat du 1er arrondissement où il a passé des heures avant de recouvrer la liberté.


Pourquoi, cet excès de zèle pour des problèmes qui peuvent être réglés sans que personne ne soit informé.


Vivement que ces agents des forces de l’ordre mettent de l’eau dans leur verre pour permettre aux journalistes de faire leur travail dans le calme. 


En moins de deux semaines, ils ont empêché deux journalistes de faire le travail pour lequel ils se sont déplacés, non pas parce qu’ils étaient en retard mais par la faute de leur ZÈLE. 



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Togo: Rentrée scolaire 2019-2020, retour à l'école pour 9 mois
 
 
Togo: Rentrée scolaire 2019-2020, retour à l'école pour 9 mois
Société
 
Côte d'Ivoire-Burkina: L'attaché de défense près de l'ambassade du Bur...
 
 
Côte d'Ivoire-Burkina: L'attaché de défense près de l'ambassade du Burkina en fin de mission distingué
Cameroun: Les sécessionnistes enterrent vivante une femme pour avoir envoyé ses enfants à l'école
Société
Cameroun: Les sécessionnistes enterrent vivante une femme pour av...
Cameroun il y a 2 heures
 
Sénégal: Un stade saccagé à Mbacke après une déclaration d'un Chef religieux
Société
Sénégal: Un stade saccagé à Mbacke après une déclaration d'un Che...
Sénégal il y a 3 heures
 
Burkina Faso: Une manifestation de syndicats dispersée au gaz lacrymogène
Société
Burkina Faso: Une manifestation de syndicats dispersée au gaz lac...
Burkina Faso il y a 4 heures
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Abidjan, le zèle des agents des forces de l'ordre détachés auprès des autorités crée parfois préjudices aux journalistes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Adokaflai
Corps habillé policiers, ces ignards là ? Hum.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
OULAI DE BEOUE zea
Ils faut les voir dans les cite d'orpaillage clandestin entrain de mendier leur dignité au malien,Guinéen, Burkinabé. Mais quand il s'agit d'un ivoiriens a moto traversant le corridor il nya pas de pardon tu paye 2000fr. Si ta pièces est périmé 1000fr,souvent toi et le Burkinabé dans le même corridor tu es plus étranger que lui. Le soir dans les hôtel ils sont là  avec des gamine pendant que d'autres reçoive 17 bà¢tons...
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Pour mettre fin à  une bataille entre le chien et l'os, l'on doit s'adresser aux deux. Si l'on reconnait l'excès de zèle des FDS, il faut aussi décrier l(attitude de certains journalistes qui se croient au dessus de tout. C'est connu, pour des mesures de sécurité, lorsqu'une autorité arrive à  une cérémonie, les allers et venus ne sont plus autorisés. Il faut s'y soumettre ou se retirer.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
16323
Au moins ils ne sont pas des tueurs comme les corps habillés des escadrons de la mort du satané et maudit fainéant gbagba de la refornication, pardon refondation...
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Merci ziegler
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
De lama
Les agents ont fait simplement leur travail. On prend des précautions avant de venir à  ce genre d'événements. C'est une mesure de précaution élémentaire. Sait on jamais. Bravo aux forces de l'ordre
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008