Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Diffusant des «informations mensongères à  relent raciste et tribaliste» à  base du conflit inter-ethnique, un collaborateur du maire de Béoumi interpellé
 

Côte d'Ivoire : Diffusant des «informations mensongères à  relent raciste et tribaliste» à  base du conflit inter-ethnique, un collaborateur du maire de Béoumi interpellé

 
 
 
 13160 Vues
 
  11 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 03 juin 2019 - 14:25

Koné Braman lundi à  Bouaké (ph KOACI)


© koaci.com - Lundi 3 Juin 2019 - Suite aux événements survenus à  Béoumi les 15, 16 et 17 Mai dernier, le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Bouaké Koné Braman avait, selon lui, ouvert une enquête aux fins de rechercher et interpeller les auteurs et commanditaires des dégà¢ts importants causés aux biens et les meurtres commis dans la commune de Béoumi.


Après avoir livré les premiers éléments de l'enquête le 24 Mai dernier, le procureur Koné Braman, suite aux avancées de l'enquête menée, a organisé dans la matinée de ce lundi 03 Juin, un point de presse en vue d'informer l'opinion nationale comme constaté sur place par KOACI.

« En effet, au stade de notre enquête, nous notons une avancée majeure. Au niveau des arrestations, nous totalisons à  ce jour 22 personnes interpellées. Outre les 16 premières personnes placées sous mandat de dépôt, nous enregistrons 05 autres personnes déférées au parquet et placées sous mandat de dépôt suite à  l'opération de bouclage de la ville de Béoumi.

Ces personnes avaient en leur possession des fusils essentiellement de type calibre 12 et une quantité importante de machettes sans autorisation administrative.» déclare le procureur qui note avec satisfaction, l'interpellation de Konan Saint Rodolphe qui serait un leader d'opinion bien connu à  Béoumi.

« Il ressort de l'enquête que la personne ci-devant citée, a joué un rôle déterminant dans cette crise. Il est le chargé de communication de Monsieur le Maire de Béoumi. Il s'est donc saisi des réseaux sociaux pour diffuser des informations mensongères à  relent raciste ou tribaliste, dans la seule intention de soulever la communauté Baoulé contre celle des Malinké.

Ses différentes publications ont eu un impact qui s'est traduit par la reprise des affrontements le Jeudi 16 Mai 2019 après l'accalmie obtenue le Mercredi dans l'après-midi. Au surplus, il a même osé divulguer de fausses informations par le biais d'un système informatique pour accuser une haute autorité administrative d'avoir acheminé des armes à  Béoumi.

Ses aveux sont corroborés par les différentes publications dont les copies sont versées au dossier. Il demande pardon et déclare regretter son acte.» fait savoir le procureur.

Revenant sur la loi, relative à  la cybercriminalité qui est sévèrement punie en cas de divulgation de fausses informations, le procureur a par la suite dressé un nouveau bilan un peu plus lourd avec 14 morts dont 1 corps inconnu, et les 13 autres issus des deux ethnies (Malinké-Baoulé) en conflit.

« Il convient de noter que deux personnes qui figuraient sur la liste des brûlés, ont succombé des suites de leurs blessures. Cela nous emmène à  éclairer l'opinion publique sur les circonstances dans lesquelles les 18 personnes avaient été brûlées. En effet, monsieur Mankan Traoré est le gérant d'une boutique qui contient des articles divers. Il vend aussi parallèlement de l'essence en détail.

Au cours du pillage de sa boutique, les manifestants ont renversé des bouteilles remplies d'essence destinées aux conducteurs de motos. Après avoir pillé sa boutique, ils y ont mis le feu oubliant que certaines personnes, principalement des élèves étaient encore à  l'intérieur en train de se servir. C'est ce qui justifie les brûlures sur les fesses et le tibia, le temps d'ôter ses vêtements.» explique le procureur qui affirme qu'actuellement, le calme est totalement revenu et que les activités ont repris dans toute la commune de Béoumi.

Le procureur à  réaffirmé avec force la volonté du Parquet de faire toute la lumière sur les évènements qui ont endeuillé plusieurs familles et créé l'émoi au sein de la population Ivoirienne.


Le bilan des personnes décédées lors des affrontements intercommunautaires de Béoumi est passé de 11 à  14

Le bilan des affrontements intercommunautaires survenus les 15, 16 et 17 mai 2019, dans la ville de Béoumi s’est alourdi.

Le parquet de Bouaké a affirmé  que le nombre de personnes décédées est passé ce jour à  14.

«Au titre des décès, c’est avec regret que nous sommes passés à  ce jour de 11 à  14. Il convient de noter que deux personnes qui figuraient sur la liste des brûlés ont succombé à  la suite de leurs blessures, » a déclaré le Procureur de Bouaké, Braman Koné.

Enfin, ce sont au total, dix huit personnes qui ont été brûlées lors de ces évènements tragiques de Béoumi.

T.K.Emile
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Abonnés
 
Côte d'Ivoire: Bensouda demande l'annulation du procès de Gbagbo et B...
 
 
Côte d'Ivoire:  Bensouda demande l'annulation du procès de Gbagbo et Blé Goudé et exige un nouveau procès, les raisons
Abonnés
 
Côte d'Ivoire: Le Comité politique révèle des complots des « officines...
 
 
Côte d'Ivoire: Le Comité politique révèle des complots des « officines du pouvoir » contre Guillaume Soro qui veulent l'arrêter
Côte d'Ivoire: Pourquoi le mémoire d'appel de Fatou Bensouda à  l'encontre de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé n'a pas été rendu public
Abonnés
Côte d'Ivoire: Pourquoi le mémoire d'appel de Fatou Bensouda à l...
Côte d'Ivoire il y a 9 heures
 
Côte d'Ivoire : Maître Roger Dakouri radié du système judiciaire ivoirien?
Politique
Côte d'Ivoire : Maître Roger Dakouri radié du système judiciaire...
Côte d'Ivoire il y a 9 heures
 
Togo:   Présidentielle 2020, l'ANC désigne son candidat ce samedi
Politique
Togo: Présidentielle 2020, l'ANC désigne son candidat ce samedi
Togo il y a 10 heures
 
 
 
 
  11 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Diffusant des «informations mensongères à  relent raciste et tribaliste» à  base du conflit inter-ethnique, un collaborateur du maire de Béoumi interpellé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
on avance on va faire toute la lumiere sur cette affaire c'est pas juste venir danser pour s'en rejouir comme les croque mort aigris qui se reconnaitront
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zott
Il fallait s'y attendre. Les dioula quittent leurs régions poussiéreuses pour aller envahir d'autres régions de la Côte d'Ivoire et leur faire la guerre, et voilà  c'est les autochtones que ce gouvernement de dioula accuse... On va vous chasser du pouvoir et les Ivoiriens auront la paix.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Je valide ... Cet individu est un danger public... Il faut le soustraire de la société...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
FerDeLance
Mon cu! Vous arrêtez que des baoulés et vous venez dire quoi. Ce qu'on demande c'est de trouver celui qui a tué le moto taxi. C'est pas compliqué ça. Ça aura pour effet de donner confiance a la justice. Mais vous arrêtez des gens avec des machettes dans une zone rurale aussi avec des calibre 12 . Quoi de neuf ?
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
alpha 05
Et le bouki qui a debuté la bagarre en machettant son semble, lui il est ou ? quanq tu commets une faute ,un bien né s'excuse....reconnaissé que les malinkés ont un salle comportement dans ce pays...beaucuop impliqués dans de salle coup
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Cerveau
On croirait rêver avec cet gouvernement! 30000 morts à  votre actifs et vous cherchez quoi?
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Kiokiokiokio! Je n'ai même pas envie de commenter cet article. Je vais juste dire à  ce petit clown "procureur" djoula qu'il leur reste quelques mois pour quitter notre pays. Tout ce banditisme que vous exposez au grand jour n'interesse même plus les vrais ivoiriens. En 2020, vous allez partir. C'est là  qu'on verra si vos soit disant malinkés( boyorodjans) pourront encore vivre tranquillement dans ce pays. Ramassez tous les baoulés de beoumi pour les mettre en prison! Tu as honte de quoi? Encorage publiquement tes parents boyorodjans à  tuer partout où ils sont sur le territoir national. Car vous êtes là  pour les proteger. Il n y a aucun souci. On est ensemble.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
IvoirienPursang
Putain ce que je déteste ce gouvernement!!! une vraie calamité pour la Côte d'Ivoire. Ils ne font rien pour créer une nation ivoirienne. Toujours dans la division comme s'ils avaient peur de quelque chose. Comme s'ils n'arrivaient toujours pas à  réaliser qu'ils sont au pouvoir. Comme s'ils étaient plutôt occupés à  fortifier leur pacte de sang avec lucifer depuis 2002 pour consolider leur pouvoir...acquit dans le sang en 2011, qu'ils "oublient de travailler" pour l'intérêt des ivoiriens. Ils se comportent vraiment comme des étrangers. Se faire de la maille et se casser au plus vite.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zometmil
Aucun djoula ne sera condamné.Déja ce sont les baoulé qui sont arrêtés.Dans tout ce qui est dit il ya bel et bien un parti pris,une justice partiale.Des djoulas toujours en liberté.Celui qui a tué kognon n'a jamais été inquiété.Les auteurs du génocide wê sont en liberté et promus.La justice étant divine,un jour tous nos morts et victimes de ce pouvoir rdr-rhdp de kong,seront vengés.Qu'il en soit ainsi.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Les Nordistes au pouvoir sont devenus des intouchables .... Vous avez pourtant critiqué les autres quand vous étiez dans l'opposition... Vous faites PIRE depuis que vous avez pris le pouvoir.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
1
procureur, mon oeil! tous ces imposteurs vont changer de nom après 2020.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement