Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : CEI, Kuibiert annonce la révision de la liste électorale en 2022
 

Côte d'Ivoire : CEI, Kuibiert annonce la révision de la liste électorale en 2022

 
 
 
 3152 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 19 novembre 2021 - 08:12

Kuibiert ce jeudi à Abidjan (ph KOACI)



Coulibaly-Kuibiert Ibrahime, Président de la Commission électorale indépendante (CEI) s'est adressé hier à la presse au cours d'une rencontre où il a annoncé une tournée de l'institution dans neuf villes du pays dont Abidjan.


Lors des échanges, le Président a confié que la CEI organisera une révision de la liste électorale en 2022 alors qu'il estimait que cette opération revenait chère à l'Etat de Côte d'Ivoire si elle devrait se faire chaque année.


« Pourquoi la révision en 2022, c'est parce que la loi l'a prévue. C'est vrai que la loi a prévu la révision de façon annuelle. Mais vous savez que ce n'est pas parce que la loi l'a dit que nous n'allons pas apprécier la faisabilité des dispositions légales sur le terrain. Nous avons constaté qu'au sortir des élections, immédiatement quand nous organisons la révision de liste électorale, c'est beaucoup d'argent pour peu de résultats. Donc nous nous organisons le temps que l'élection soit organisée, les passions se sont tues, pour réorganiser la société. Permettre à celle-ci de venir se faire identifier sur la liste électorale », a déclaré, le Président.


Coulibaly-Kuibiert Ibrahime a rassuré les uns et les autres que ce n'est pas parce que le pays ne fait pas la révision de la liste que ça cause un préjudice.


 

L'élection locale, c'est 2023 et 2025 l'élection du Président de la république. Selon le Président, la CEI essaie de concilier la loi et la réalité du terrain, en faisant de sorte que l'Etat puisse dépenser moins pour avoir le maximum de citoyen sur la liste électorale.


« Voilà pourquoi d'ailleurs, en prévision de cette révision, nous avons mis en place un mode opératoire qui sera soumis au feu de vos critiques et bien entendu de celles des partis politiques, pour qu'on puisse avoir un mode opératoire qui va permettre de mener à bien cette opération en 2022. Pour nous la révision en 2022, ça ne doit à rien, j'ai l'impression que les uns veulent nous amener en 2025. Oui, c'est parce qu'en 2025, c'est l'élection des élections. Pour nous la CEI, il n y a pas de petite élection», a expliqué, Coulibaly-Kuibiert Ibrahime.


Depuis le 31 juillet 2021, la CEI a clôturé le cycle des élections. Malheureusement il y a eu des morts d'hommes lors des différents scrutins.


M. Coulibaly a indiqué qu'il n'a pas de regret en organisant des élections, mais il voulait qu'elles n'entrainent pas morts d'hommes.


« Il y a eu mort d'homme. Sur ce point, je peux avoir quelques regrets, mais en même temps, les gens meurent tous les jours. Est-ce que c'est le fait de la Commission électorale indépendante. Le tout n'est pas de s'émouvoir devant le mal, parce qu'il y aura toujours le mal. Alors, moi. Je vais avoir du regret si j'ai failli. Si la commission électorale a failli. Est-ce que la Commission électorale a failli. Que non. Je m'en presse de le dire. Parce qu'il y a eu deux élections. Celle du président de la république, et celle des députés. Celle du président de la république s'est plus ou moins bien passée. Et celle des députés s'est passée parfaitement bien. Qu'est ce qui a changé ?. La commission électorale a toujours eu le même mode opératoire, a toujours eu le même processus », a-t-il ajouté.


Selon lui, c'est dramatique, car une élection qui doit apporter la paix, puisse être source de mort, ça je le regrette. En même temps, il reconnait que cette situation n'est pas le fait de la Commission électorale indépendante.


 

« Mon regret à des limites. J'aurai bien voulu que l'élection ne donne pas la mort à un Ivoirien, même un seul ivoirien. Parce que l'élection n'est pas faite pour tuer, l'élection est faite pour assurer la paix dans la société. Si c'est le regret, je n'ai vraiment pas de regret. C'est dommage qu'il y ait mort d'hommes, parce que l'élection n'est pas faite pour tuer des gens. Mais ce n'est pas le fait de la commission électorale indépendante. C'est le fait de ceux qui sont les auteurs », s'est confessé, le magistrat.

Il a enfin soutenu que la tournée, va motiver va certainement apporter des changements, entrainer la modification des dispositions du code électorale, car cela fait partie des objectifs de la CEI quand ses éléments partiront sur le terrain.


« S'Il y a des préoccupations qui peuvent engendrer la modification des textes qui encadrent l'élection et que nous trouvons pertinentes, il n'y a pas de raison que nous venons à notre tour, faire des propositions comme le code le requis au gouvernement à l'effet d'en tenir compte dans l'élaboration du code électoral. Voilà l'un des intérêts, le peuple peut avoir quelques compréhensions de certaines dispositions que nous ignorons. C'est cette rencontre qui va nous permettre d'apprécier toutes ces choses-là », a-t-il conclu.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : CEI, Kuibiert annonce la révision de la liste électorale en 2022
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter