Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Yamoussoukro, Adjoumani à la 10è édition des JNVA : « Les gens ne se souviennent de l'agriculture que quand ils s'agit d'aller manger...»
 

Côte d'Ivoire : Yamoussoukro, Adjoumani à la 10è édition des JNVA : « Les gens ne se souviennent de l'agriculture que quand ils s'agit d'aller manger...»

 
 
 
 2123 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 jour
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 25 novembre 2021 - 16:08

Madame Jennifer Ceres et le ministre Adjoumani recevant des produits agricoles des paysannes (ph KOACI) 



Cinq jours à compter de ce mercredi 24 novembre 2021, c'est le temps imparti à la présidente de l’Agence de Valorisation de l’Agriculture (AVA) pour mettre en exergue les potentialités agricoles du pays au cours de la 10ᵉ édition des Journées Nationales de Valorisation de l’Agriculture (JNVA) célébrée à Yamoussoukro, capitale politique ivoirienne, la deuxième du genre dans cette ville après celle de 2013. À cet effet, la place Jean-Paul II de la ville aux rues spacieuses et lumineuses pensées par le père fondateur de la Côte d'Ivoire, s'est trouvée exiguë au regard du nombre impressionnant de braves paysans composés majoritairement de femmes paysannes.


Venues de plusieurs coins et recoins du pays notamment les régions du Bélier, Gbêkê, Hambol, Lagune, Iffou, etc... pour y participer, cette 10ᵉ édition des JNVA a également été rehaussée par la présence effective du ministre d'État Kobenan Kouassi Adjoumani de l'Agriculture et du Développement Rural, la doyenne des ambassadeurs accrédités en Côte d'Ivoire, Son Excellence Isabelle Ibula, Ambassadrice de la RDC en Côte d'Ivoire, le vice-président du Sénat et plusieurs personnalités. Bien avant l'allocution de l'initiatrice de la 10e édition des JNVA de l'année 2021 qui a pour thème : « Comment améliorer la compétitivité des chaînes de valeur afin de réduire la pauvreté et d’assurer une croissance inclusive, tout en gérant les pertes post-récoltes ? », un défilé de plusieurs corps acquis à la cause de la valorisation de l'agriculture, a été donné d'apprécier.


 

Remerciant tous les braves paysans qui ont pris d'assaut l'espace consacré au lancement de cette 10ᵉ édition, Madame Jennifer Ceres présidente de AVA a salué la présence de toutes les autorités qui ont effectué le déplacement. Pour elle, « Ce thème est présenté volontairement sous forme interrogative, parce que le secteur agricole, des Ressources animales et halieutiques, a besoin de réponses. Oui des réponses claires et objectives pour enfin guérir le petit Brave Paysan de cacao ou d’anacarde de cette maladie paradoxale qu’est la pauvreté. »

Poursuivant, madame Jennifer Ceres a indiqué que « Sur le marché mondial si exigeant en produits compétitifs, donc la qualité, nous engageons plutôt aujourd’hui une réflexion en amont sur la compétitivité des chaines de valeur. C’est-à-dire depuis nos Braves paysans jusqu’aux consommateurs, en passant par les transformateurs, les spécialistes en commercialisation et les exportateurs, le rôle et les pratiques seront passés au peigne fin. Ces réflexions, dont les recommandations serviront sans doute d’outils d’aide à la prise de décision à nos gouvernants, feront l’état des lieux à tous les échelons d’acteurs, pour proposer des solutions pour une meilleure symbiose. La finalité étant également d’intégrer des mécanismes de gestion efficiente des pertes post-récoltes. » Et d'ajouter que « depuis plus d’une décennie, les JNVA sont avant tout, une grande réjouissance collective, un moment récréatif après une année pleine de sacrifices, une bouffée d’oxygène après avoir travaillé courageusement la terre… Une fête qui, en cette 10ᵉ édition, sera encore plus grande et plus belle car AVA elle-même, célèbre sa décennie d’engagement et d’actions palpables en faveur du monde paysan... »

Louant le dynamisme des femmes paysannes à travers plusieurs exemples, le ministre Adjoumani qui s'est réjoui de cette 10ᵉ édition des JNVA avec l'expertise de madame Jennifer Ceres, a par la suite pris pour cible les personnes qui minimisent le secteur agricole, faisant savoir que « la priorité du développement aujourd'hui est l'agriculture. Beaucoup de gens ont tendance à négliger cela. Ils ne se souviennent de l'agriculture que quand ils s'agit d'aller manger... »


Des expositions, panels et plusieurs autres activités, meubleront ces cinq jours des JNVA à Yamoussoukro.



T.K.Emile, de retour de Yamoussoukro

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Yamoussoukro, Adjoumani à la 10è édition des JNVA : « Les gens ne se souviennent de l'agriculture que quand ils s'agit d'aller manger...»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement