Côte d'Ivoire Culture
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: 28è session de l'ANP Academy, les journalistes invités à informer sans faire de la publicité
 

Côte d'Ivoire: 28è session de l'ANP Academy, les journalistes invités à informer sans faire de la publicité

 
 
 
 1256 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 16 mai 2024 - 18:08



La publicité aux publicitaires et publicistes et l’information aux journalistes. Telle est la quintessence du message qui se dégage de la 28è session de l’ANP Academy, cette tribune de formation et de renforcement des capacités des journalistes, qui s’est déroulée, ce jeudi 16 mai 2024 au siège de l’Autorité Nationale de la Presse, à Cocody Angré.   



Pour cette session, le thème retenu était : “ Journalistes : comment informer sans faire de la publicité”. S’appuyant sur cette thématique, les deux conférenciers à savoir, Nicole Kouassi Zama, directrice commerciale et Michel Koffi, journaliste, ancien rédacteur en chef du quotidien gouvernemental Fraternité Matin, ont instruit les journalistes sur la ligne de démarcation entre leur métier qui consiste à informer le public tout en restant attaché aux faits et rien qu’aux faits et la publicité qui est une forme de communication de masse, dont le but est de fixer l'attention d'une audience cible, afin de l'inciter à adopter un comportement souhaité, notamment l’achat d'un produit, l’élection d'une personnalité politique etc.



“ Le rôle du journaliste consiste à informer et non à faire la publicité. Lorsqu’un journaliste fait un article qui a trait à la publicité, il doit prendre le soin de marquer la mention publi-reportage pour situer le lecteur. S’il ne le fait pas, il tombe sous le coup de l’article 7 du code de déontologie et peut être sanctionné. Ce code demande au journaliste dans ce genre d’article, de ne pas donner la situation géographique de l’entreprise, de ne pas répéter plusieurs fois le nom de l’entreprise ou de la marque, de ne pas mentionner les prix des prestations. Le journaliste dans ce cas doit aussi faire attention aux subtilités langagières utilisées par l’annonceur qui peuvent l’induire en erreur”, a expliqué Nicole Kouassi Zama. 



 

Pour ne pas tomber dans le domaine de la publicité, le journaliste selon la conférencière, doit rester fidèle aux cinq principes qui doivent guider un article de presse à savoir : le who, le why, le when, le where et le What appelés également les “5 w ”. “ En respectant ces principes d’or, vous pouvez écrire votre article d’information, sans risque de tomber dans le domaine publicitaire”, a exhorté madame Kouassi.



Elle a également invité les journalistes, notamment ceux de la presse numérique, à adopter de plus en plus la technique de la pyramide inversée qui consiste à donner l’information dès l’entame de l’article et à réserver tout ce qui est accessoires à a fin. “ Le journaliste doit rester focus sur l’objectif principal qui est d’informer de façon objective et impartiale en évitant de promouvoir des produits ou des services spécifiques. Pour ce faire, il doit se concentrer sur l’actualité et les faits, effectuer une recherche approfondie, vérifier ses sources et avoir une présentation équilibrée. Il doit éviter les conflits d’intérêt, mettre l’accent sur l’intérêt du public, utiliser un langage neutre et informatif et avoir une transparence éditoriale”, a-t-elle conseillé.



Elle a pour finir, encouragé les annonceurs à utiliser les supports publicitaires que leur offrent les différents canaux d’informations pour vendre leurs produits.



Michel Koffi, ancien rédacteur en chef de Fraternité Matin et enseignant, s’est inscrit dans la même veine que celle qui l’a précédé. Il a surtout insisté sur les superlatifs, les adverbes et autres envolées lyriques dithyrambiques qui donnent aux articles, des connotations publicitaires. “il y a une confusion à ne pas faire entre information et information à caractère publicitaire. Il ne faut jamais confondre le métier du journaliste avec celui du publiciste, de propagandiste. Il est vrai que ces deux entités sont comme condamnées à se côtoyer et à entretenir des rapports souvent délictueux. Les deux écrivent des articles, mais qui ne sont pas du même ordre. La publicité vante et vend. Elle a une allure mercantile. La seconde, le journaliste, depuis l’aube des temps, traduit un besoin capital pour l’humanité : informer”, a-t-il indiqué. 


 

Les journalistes ont donc été invités à éviter les articles publicitaires déguisés qui sont contraires aux règles de déontologie du métier. Cette 28è session de l’ANP Academy, a vu la présence d’un représentant du Conseil supérieur de la publicité et du président de l’Autorité Nationale de la Presse, Samba Koné. 



Wassimagnon




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: 28è session de l'ANP Academy, les journalistes invités à informer sans faire de la publicité
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter