Cameroun Sport
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Le Tour Cycliste du Cameroun débute ce jour
 

Le Tour Cycliste du Cameroun débute ce jour

 
 
 
 4133 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 15 février 2010 - 19:34

::Koaci.com Yaoundé::

La huitième édition du tour cycliste du Cameroun débute comme prévu ce lundi 15 février 2010 dans la région de lÂ’Extrême nord, mais avec une légère modification.

«Le gouverneur de la région de lÂ’extrême nord a estimé à  juste titre que le critérium de départ ne pouvait se tenir dans les artères de la ville de Maroua, parce que lundi est jour de grand marché et il serait difficile de bloquer toute la ville ce jour-là » a affirmé Bouba Ngomna, le responsable de la communication du tour, en ajoutant que les villes de Kaelé ou de Mokolo voisines, pourraient servir de lieu de départ du critérium. Pour le reste toute lÂ’organisation sÂ’est dite prête pour une nouvelle aventure de la grande boucle camerounaise. Prévu cette fois du 15 au 26 février 2010, elle va se parcourir sur une distance de 1 165,3 km en trois grandes phases dans le grand Nord, l'Ouest et le Sud et le Centre du pays.

Près de 22 localités visitées par le tour

Selon le parcours dévoilé le week-end dernier et légèrement modifié par les autorités camerounaises, la première étape (115, 7 km) suivie d'un critérium va se courir de lÂ’une des localités Mokolo ou Kaelé vers Maroua, dans la région de l'Extrême Nord. La deuxième étape Figuil-Garoua (92, 8 km), région du Nord, prendra le relais le 16 février et la dernière, Ngouayang-Ngaoundéré (78,5 km), région de l'Adamaoua, bouclera le séjour du tour dans la partie septentrionale. Le premier repos est prévu le jeudi 18 février dans la ville de Bafoussam, principale ville de la région de l'Ouest. Suivront ensuite, les étapes Koutaba-Bangangté-Bana-Bafang (141, 5 km), Bafang-Mbanga (125 km) Douala- Douala (120 km), région du Littoral, marqué par un deuxième critérium, et enfin les parcours Limbe-Buea (100), région du Sud-ouest et de Douala-Kribi (168 km), dans le Sud du pays. Après un deuxième repos le 24 février, la course continue avec la 9e étape, Boumnyebel-Mbalmayo (132 km) et la 10e Mbalmayo- Yaoundé (120 km), région du Centre suivie du troisième et dernier critérium.

Israël le nouveau venu

Plusieurs pays européens (France, Belgique, Pays-Bas, Espagne et Slovaquie) et cinq pays africains (Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Gabon, Congo Brazzaville et Rwanda) sont attendu à  ce tour, selon les organisateurs de cette épreuve sportive inscrite au programme de l'Union cycliste internationale (UCI). Pour la première fois, une équipe Israélienne participera à  ce tour. La fédération camerounaise de cyclisme a accepté cela après lÂ’accord des autorités camerounaises. Trois équipes camerounaises seront elles aussi au départ de cette course. Coté camerounais, on va noter deux grandes absence. Sadrack Teguimah ancien international camerounais affirme avoir participé à  plusieurs compétitions pour peu de succès. Il sÂ’occupe désormais à  renforcer sa foi religieuse au sein de la communauté des témoins de Jéhovah. Le deuxième absent Joseph Sanda a pour sa part été victime dÂ’un accident de la circulation, alors quÂ’il sÂ’entraînait justement pour le tour.

Le Cameroun ne surprendra pas

Organisée à  la même période en 2009, la 7e édition du tour cycliste du Cameroun a été remportée par le Néerlandais David Clarke (maillot jaune) suivi de Milan Barenvi de la Slovaquie et du Camerounais lÂ’équipe nationale de cyclisme, Dieudonné Nteppe, affirmait que la contre-performance camerounaise était prévisible: «les coureurs camerounais nÂ’ont pas suivi une bonne préparation avant le Tour. Chaque club se préparait au sein de son écurie et nous ne savons pas sÂ’ils sÂ’étaient bien préparés ou pas. En plus, on nÂ’a pas eu un regroupement de tous les coureurs à  temps. Je suis très content du niveau élevé de la compétition. Pour moi, il ne sÂ’agit pas de gagner mais dÂ’avoir une bonne performance pour les échéances futures.» Un schéma qui semble encore se dessiner cette fois, avec les équipes camerounaises.

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Après les résultats de l’analyse de l’intoxication à Abatta, faut-il interdire la fabrication du Koutoukou dans le pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008