Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
GHANA : Menace dÂ’envoutement des plantations cacaoyères  Un spécialiste relativise : «Les sorciers ne sont pas la cause de lÂ’improductivité».
 

GHANA : Menace dÂ’envoutement des plantations cacaoyères Un spécialiste relativise : «Les sorciers ne sont pas la cause de lÂ’improductivité».

 
 
 
 4671 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 30 avril 2011 - 18:56

:: Article de la rédaction de Koaci.com au Ghana::

La production cacaoyère au Ghana connait depuis quelques temps une baisse et les producteurs de cacao attribuent cette improductivité aux actions maléfiques des sorciers qui veulent faire tomber leurs activités.

Mais dans une mise au point, le président de la Commission de Destruction des Plants de Cacao Malades (CSSVD), M. Adamu Alimiyao-Baba, a exhorté les agriculteurs de Quashie, une municipalité de lÂ’ouest du Ghana le 22 avril 2011, à  ne pas attribuer ce phénomène aux pratiques des sorciers car la seule façon de protéger les exploitations touchées est d'abattre les arbres malades.

Les mystères en Afrique sont profonds et le Ghana est depuis quelque temps confronté à  un phénomène de société. Les producteurs de cacao du pays ne comprennent plus le malheur qui sÂ’abat sur leur plantation : arbres de cacao malades et du coup improductifs. Face à  ces malheurs, ils ne voilent plus leurs griefs à  qui veut les entendre. Les producteurs de la matière première qui sert de choux gras en occident ont soutenu avec véhémence que les sorciers jaloux du succès de leurs activités envoutent ou lancent des mauvais sorts à  leurs cultures en rendant les plants de cacao malades, chétifs et improductifs. A ce concert de malheur, sÂ’ajoutent parfois les catastrophes naturels quÂ’ils ne sont pas en mesure dÂ’expliquer.

Afin dÂ’exorciser ce mal qui gangrène les plantations et qui influe sur la production cacaoyère du pays, M. Alimiyao-Baba a rencontré les agriculteurs pour faire avec eux lÂ’état des lieux des mésaventures que connaissent leurs plantations. Pour lui, après que les experts ont pu diagnostiquer le mal qui ronge les plants de cacao, « la solution idoine est dÂ’abattre les arbres malades pour limiter dans le temps et dans lÂ’espace les ravages que cause le fléau qui sÂ’abat sur les plantations». A la lumière de sa déclaration, les agriculteurs ne doivent pas se laisser emporter par du métaphysique ou attribuer leurs mésaventures aux sorciers ou à  quiconque.

Conscient du phénomène qui mine lÂ’un des secteurs clés des activités du Ghana, lequel emploie 65 pour cent de la population, le gouvernement ghanéen a décidé de prendre le problème à  bras le corps. Pour accompagner cette mesure, il a été décidé du lancement dÂ’une campagne de sauvetage des plantations. Ainsi, les insecticides seront mis à  la disposition des agriculteurs pour une pulvérisation gratuite de leurs exploitations de cacao dans les zones affectées. Pour éviter toute escroquerie, les agriculteurs sont invités à  dénoncer aux autorités tout agent qui réclamerait une somme dÂ’argent pour le service offert.

Et pour permettre à  tous de faire face à  la nouvelle donne, M. Alimiyao-Baba a conseillé aux agriculteurs de former des coopératives afin de bénéficier des mesures incitatives du gouvernement. Cependant, il les a mis en garde contre l'utilisation du travail des enfants dans leurs plantations. Cette prévention évitera au pays d'être sur la liste noire des pays ou firmes acheteurs de cacao ghanéen.

Rappelons que le Ghana espère produire un million de tonnes de cacao cette année. Pour atteindre cet objectif, il est demandé aux agriculteurs de tenir compte des bonnes pratiques. CÂ’est par cette mesure que le Ghana maintiendra son cap vers le développement socio-économique dans la sous région ouest africaine.


Mensah, Koaci.com Accra
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Gabon: Remis après son AVC, Ali Bongo vous apparait il désormais apte à bien présider le pays?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: DJ Arafat était il véritablement un exemple pour la jeunesse ivoirienn...
 
721
Oui
22%  
 
2511
Non
75%  
 
98
Sans Avis
3%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008