Guinée Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
GUINÉE: Poursuite des audiences au TPI de Kaloum: les hommes de Resko menacent avocats et journalistes
 

GUINÉE: Poursuite des audiences au TPI de Kaloum: les hommes de Resko menacent avocats et journalistes

 
 
 
 3885 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 28 novembre 2011 - 22:47

Sekou Resko Camara (ph)

::ACTUALITÉ INFO NEWS GUINÉE::

© koaci.com - La comparution du gouverneur de la ville de Conakry, Sekou Resko Camara et autres s'est poursuivit ce lundi au tribunal de première instance de Kaloum par les audiences de maître Frederick Loua et Toossat Mounthion coordinateur de l'ong des droits de l'homme ''Même droit pour tous''.

Une audience qui accuse Sekou Resko Camara gouverneur de Conakry, Colonel Amadou Bangoura directeur de la brigade spéciale d'intervention de la police (BSIP) et Albert Sowi Guilavogui directeur de la sûreté urbaine de Conakry d'usurpation de titre et de fonction, menace, injures publiques, violences et voies de fait, diffamation, dénonciation calomnieuse et complicité.

L'audience de ce lundi a commencé par la suite de la comparution de maître Frederick Loua président de l'ong, suivi de la comparution tant attendu du coordinateur de l'ong le Béninois Toossant Mouthion aux environs de 16h 15 minutes, heure de Conakry. Ce dernier dans un long exposé est revenu sur les faits qui l'ont opposés au gouverneur de Conakry et autres le 3 et 4 novembre dernier dans la cour de la maison centrale de Conakry. Après cet exposé, monsieur Toossat a répondu aux différentes questions des avocats de la défense car, les avocats de la partie civile, le procureur de la République et la présidente du tribunal ont jugés nécessaire de ne pas poser de question, estimant que les explications de monsieur Toossat sont suffisamment claires. C'est à  l'issue des ces questions que la présidente du tribunal, kadiatou Touré a renvoyé le procès à  mercredi prochain pour les requisitoires du procureur et les plaidoiries des avocats.

Un report de plus qui a laissé éclater la colère de nombreux policiers, gendarmes et femmes, acquis à  la cause du gouverneur de Conakry. Des partisans qui se sont mis à  proférer des injures et lancer des menaces de mort à  l'endroit des avocats de la partie civile et de certains médias notamment contre le correspondant de Koaci à  Conakry.

Nous y reviendrons

Ibrahima, KOACI.COM CONAKRY, copyright © koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008