Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
BURKINA FASO : Chantage: trois policiers sous les verrous
 

BURKINA FASO : Chantage: trois policiers sous les verrous

 
 
 
 7168 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 03 septembre 2012 - 20:04

Après la Douane, c'est la police qui salit sa réputation

BURKINA FASO - OUAGADOUGOU LE 3 SEPTEMBRE 2012 © koaci.com - Malaise au sein de la police nationale burkinabè. Trois dÂ’entre eux ont été mis aux arrêts pour chantage dans le cadre dÂ’une sombre affaire de faussaires.

Ils sont trois ripoux de la police nationale à  méditer leur sort à  la maison dÂ’arrêt et de correction dÂ’Ouagadougou (MACO). Envoyés par leur hiérarchie pour appréhender des fabricants de faux billets de banques au domicile dÂ’un employé de banque le 29 mai dernier, ces trois agents sont suspectés dÂ’avoir voulu extorquer des fonds à  un des délinquants. Ils aurait proposé de libérer un des faussaires contre de lÂ’argent.. LÂ’agent de banque chez lequel le groupe de faussaire décidé de payer. 17 millions sont dÂ’abord remis. CÂ’est lors de la remise du reliquat de 3 millions que les policiers sont dénoncés. Un ancien militaire. Le banquier lui sÂ’est exécuté et été libéré les autres membres du groupe ont été embarqués et présentés plus tard à  la presse. Sur les 20 millions à  verser, notre banquier en a remis 17 millions en deux versements, cÂ’est lors de la remise du reliquat que les choses se sont gà¢tés pour les policiers. Le banquier qui se ruine dans cette affaire informe un de ses amis qui en informe un autre. Au finish, on propose au banquier de déposer une plainte au parquet. LÂ’affaire sÂ’emballe, les policiers paniquent et remettent 2 millions à  un des contacts du Banquier qui prétend vouloir calmer lÂ’affaire au parquet.
Pendant que la direction générale de la police, mis au parfum du scandale interrogeait, les policiers fautifs, le parquet entra en action, entendit les policiers et les déferra à  la maison dÂ’arrêt. Ce scandale entache un peu la réputation du service régional de police judiciaire (SRPJ) réputé pour ses enquêtes.

La direction générale de la police nationale qui sÂ’était saisie de lÂ’affaire pour voir le niveau dÂ’implication de ses agents en vue de prendre des sanctions éventuelles sÂ’en remet désormais à  la justice et promet dÂ’extirper de ses rangs les brebis galeuses .

Hasanata, KOACI.COM OUAGADOUGOU, copyright © koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008