Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Assemblée Nationale: La plénière bloquée
 
::Koaci.com Cotonou:: Le Search Search Search Search Search Search Searchde l'Assemblée Nationale, le prof Search Search Search Search Search Search Search Search Search Search Search Search Search Search Searchfait-t-il un jeu politique?::

La plénière convoquée pour examiner le projet de lois instituant le médiateur de la république et la proposition de loi modifiant les articles 11, 16 , 18 et 35 de la loi organique sur la HAAC n’a pas pu s’ouvrir. La raison officielle fournie par le président de l’Assemblée nationale est l’absence de la deuxième secrétaire parlementaire, Searchà l’hémicycle. Pour les députés de l’opposition ce n’est rien moins qu’une machination politique.


Les calculs politiques ont certainement eu raison de la tenue de la plénière qui devait se tenir au palais des gouverneurs à Porto- Novo. L’absence remarquée de la deuxième secrétaire parlementaire, Searchest à l’origine du blocage des travaux. Le président de l’Assemblée nationale a dû une fois encore annoncer un nouveau report de cette seconde session extraordinaire qui a enrôlé à son ordre du jour, entre autres, la loi instituant le Médiateur de la République et la proposition de loi modifiant les articles 11, 16, 18 et 35 de la loi organique sur la Haac. L’importance de ces lois explique l’enjeu de leur examen. Les derniers bouleversements intervenus au parlement sont venus en ajouter au climat de suspicion des camps en présence. Les députés de l’opposition, forts de leur majorité retrouvée souhaitent tout de suite aller à l’examen des lois programmés afin de faire aboutir leurs souhaits. Alors que la mouvance plus prudente semble traîner les pas afin de disposer de temps pour voir clair dans la nouvelle situation créée par la dernière défection enregistrée dans leur camp. C’est tout le sens que donne l’opposition aux multiples reports de séance que connaît le Parlement ces derniers temps.
En effet selon les dispositions du règlement intérieur du Parlement, aucune séance ne peut être tenue sans la présence au moins d’un secrétaire parlementaire. Or on le sait le premier secrétaire parlementaire Joachim Dahissiho était indisposé depuis quelques temps. Il a même introduit un courrier au parlement pour informer la plénière de son absence de l’hémicycle. La correspondance était lue à la plénière depuis quelques jours. Mieux on aurait même appris qu’il a envoyé au président de l’Assemblée nationale un certificat qui atteste son état de santé. Il revenait donc logiquement à la deuxième secrétaire de se rendre disponible pour que les travaux ne soient pas bloqués. Mais elle ne s’était pas présentée sachant que le premier secrétaire serait absent. C’est seulement autour de 16h que le président de l’Assemblée nationale a fait son entrée dans l’hémicycle pour annoncer que la séance ne devrait plus se tenir, la deuxième secrétaire parlementaire étant malade. « Pour absence de la deuxième secrétaire la plénière est reportée au jeudi » a déclaré le président Nago aux députés présents à l’hémicycle. Comme on devrait s’y attendre, cette situation a appelé des réactions vives. Pour l'opposition, la deuxième secrétaire parlementaire s'est volontairement absentée puisque la veille elle était au palais des congrès pour fêter l’an 3 du régime. A supposer même qu’elle soit effectivement tombée malade, ils se demandent à quelle heure le président en a été informé pour qu’il l’annonce à 16h aux députés présents depuis environ 10h. La conclusion est donc vite tirée. « Le président de l’assemblée nationale est hanté par la perte de la majorité » a dit un député de l’opposition qui explique «que le jeu flou de la mouvance consiste à ne pas étudier la proposition de loi sur la Haac afin de permettre la désignation de ses membres sur la base de l’ancien texte de loi qui concède 3 sièges au chef de l’Etat et 3 au bureau de l’assemblée nationale et 3 aux professionnels des médias». Les députés de l’opposition voient également dans ce report la volonté du président Nago de ne pas lire la lettre de démission du député qui a fait défection du camp de la Search Search Searchmettant ainsi la mouvance totalement en difficulté au parlement. Le jeudi prochain on apprend que c’est un autre ordre du jour qui serait programmé. Il serait relatif à la protection des données à caractère personnel.

 
 
3526 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 08/04/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login