Logo Koaci
 
 
 
BENIN: Boni Yayi renvoie tous ses conseillers et chargé de missions, des béninois apprécient
 
Boni Yayi (ph) fait le ménage à la présidence

:: Article de la rédaction de Koaci.com au Bénin::

Le Conseil des Ministres Search Conseil des Ministres qui s'est réuni en séance extraordinaire le lundi 23 mai 2011 sous la présidence du Président de la République a adopté deux projets de décrets dont un mettant fin aux fonctions des Chargés de Missions, des Conseillers Techniques Search Conseillers Techniques et des Conseillers Spéciaux Search Conseillers Spéciaux du Président de la République.

La décision de mettre fin à ces catégories de collaborateurs procède de la volonté du Chef de l'Etat d'instaurer une nouvelle gouvernance à la Présidence de la République et de donner un signal fort au sujet des réformes des Institutions de la République qu'il a annoncées. Ainsi, le palais de la Marina a été vidé par son chef qui dit rappeler ceux dont il aura besoin. Une décision qui a surpris plus d’un dans le monde des proches de Boni Yayi Search Boni Yayi et de sa famille politique.

Par ailleurs, le Conseil des Ministres Search Conseil des Ministres a écouté un exposé de l'Inspecteur Général d'Etat relatif à la nomination des Inspecteurs Généraux des Ministères dans le cadre de la nouvelle gouvernance qui nécessite le renforcement de la qualité de gestion des ministères, de leur efficacité, de l'obligation de résultats et de reddition de compte. De cet exposé, il ressort que dans le système de contrôle d'Etat, les maillons les plus faibles de l'architecture des organes de l'ordre administratif sont les Inspecteurs Généraux des Ministères. Cette faiblesse se caractérise par: l'influence des Ministres de tutelle en raison de leurs pouvoirs de nominations ; l'inadéquation des profils de certains Inspecteurs Généraux de Ministères (IGM) par rapport aux compétences exigées pour la fonction de contrôle; l'insuffisance des dotations budgétaires destinées au contrôle doublée de la lenteur de la procédure de mise à disposition des ressources nécessaires pour la couverture des charges d'investigations.

Eu égard à ces insuffisances, il est suggéré que : la nomination des Inspecteurs Généraux de Ministères et de leurs adjoints soit retirée des compétences des Ministres ; le profil des candidats aux postes d'Inspecteur Général de Ministère et d'Inspecteur Général Adjoint soit revu et amélioré ; soit fixé un seuil plancher des crédits alloués au titre du fonctionnement régulier des Inspections Générales des Ministères. Il a instruit l'Inspecteur Général d'Etat a l'effet de poursuivre et d'approfondir les réflexions en vue de soumettre sous huitaine au Conseil des Ministres Search Conseil des Ministres des mesures applicables dans le cadre des réformes en matière d'institutionnalisation des audits internes et des audits externes dans tous les ministères et autres entités de l'Etat, gestionnaires de fonds publics.

--Des béninois en parlent…
Britanicus Ogoubiyi, Economiste Gestionnaire--

« …Les gens qui se pointaient à la fin de chaque mois pour prendre le solde alors que visiblement on ne voit pas leurs utilités… »

« C’est une très bonne chose du moment où on voyant qu’il y avait trop de conseillers qui entourent le Chef de l’Etat, on se doutait même de leurs utilités ou bien de ce qu’ils font réellement. On a l’impression que c’était du gâchis. Les gens qui se pointaient à la fin de chaque mois pour prendre le solde alors que visiblement on ne voit pas leurs utilités. C’est normal d’enlever tout le monde maintenant. Il va rappeler certainement ceux qui se sont révélés bons, ceux qui n’étaient pas oisifs. Le chef de l’Etat a annoncé qu’il va diminuer le nombre de postes ministériels. C’est donc une bonne chose de commencer d’abord par ces proches collaborateurs. On ne souhaite pas qu’ils soient aussi nombreux à être rappelés après. S’il peut même cumuler les fonctions des conseillers, au lieu de trois conseillers, cumuler trois fonctions pour en prendre un, ce serait bon. »

Spérodidas D’Alméida, journaliste

«… S’il est arrivé à surseoir aux activités de ses chargés de mission et conseillers c’est parce qu’il a trouvé qu’il y a un peu de trop… »

« Je ne vais pas appeler ça limogeage. Je vais appeler ça mise à pied. Parce qu’à mon avis c’est temporaire. Ce que le Chef de l’Etat vient de faire est selon moi une manière de revenir à la maison. Je crois que la Constitution béninoise donne la pleine prérogative au Chef de l’Etat de nommer ou de destituer ceux qu’il nomme lui-même. Je crois qu’il est dans cette dynamique. S’il est arrivé à surseoir aux activités de ses chargés de mission et conseillers c’est parce qu’il a trouvé qu’il y a un peu de trop. Il parait qu’il y a des conseillers qui n’ont même pas de bureau au palais de la Présidence de la République. Il a fini par comprendre. Mais je pense que ce n’est pas trop tard. 5 ans, c’est encore beaucoup. Il a encore beaucoup de choses à faire. Il a encore 5 ans devant lui pour mettre de l’ordre dans la maison. Certains conseillers limogés comprennent déjà qu’ils sont inutiles, parce que le trésor public est presque à sec. En tout cas au moment opportun, le chef de l’Etat fera appel à ceux dont il a besoins pour des dossiers importants. Il y a aussi ceux là qui ont travaillé pour Boni Yayi Search Boni Yayi et qui attendent d’être récompensés. Je crois que chacun à son tour chez le coiffeur»

Guy Yarou, Géographe

« … L’essentiel est que ça réduise le train de vie de l’Etat …»

« C’est un nettoyage d’écurie. Maintenant on ne sait pas si c’est une pression des bailleurs de fonds qui l’a amené à faire ce nettoyage. Est-ce que tout de suite cela aura d’impact sur la population, je ne crois pas. L’essentiel est que ça réduise le train de vie de l’Etat. C’est ce qui est important. Et il faut que ça dure »

Clotaire Olohidé, Juriste

« …C’est un bon début. Nous espérons qu’il va continuer sur cette lancée…»

« A priori on ne peut que s’en réjouir. Puisque depuis bien longtemps, tout le monde se plaint du train de vie trop élevé de l’Etat. On se demandait bien de ce qu’on pouvait faire de toute cette armée de conseillers et de chargés de mission. C’est une bonne chose que le Chef de l’Etat ait décidé de faire ce vide là. C’est vrai, ça ne devrait pas durer trop longtemps. Il lui faut bien des collaborateurs pour pouvoir bien faire son travail. Nous espérons que d’ici à là qu’il va récupérer ceux dont il a besoins pour que sa gestion soit efficace et en même temps qu’on évite de faire peser sur le budget national trop de charges. On ne peut que se réjouir de ce qu’il vient de faire. Espérons que lorsqu’il va reprendre d’autres ce ne serait pas pour reprendre ce que nous avons observé durant ces dernières années. Le Chef de l’Etat a pris des engagements forts lors de sa prestation de serment. Je suppose que c’est la mise en œuvre qui vient de commencer. C’est un bon début. Nous espérons qu’il va continuer sur cette lancée »

Pacôme Akogou, Communicateur

« …Je pense que c’est un signal fort pour le nouveau concept de refondation… »

« Je crois que c’est salutaire pour le pays. Parce qu’il a eu pas mal de guerriers au niveau de l’entourage du Chef de l’Etat. Pour repartir sur de bon pied, il est souvent bon de faire le nettoyage, séparer le bon grain de l’ivraie et de pouvoir aller de l’avant. Je crois que tel qu’il l’a dit dans le message, il rappellera ceux dont il aura besoin. C’est bon pour l’Etat parce qu’il y aura moins de dépenses. Ça fait moins de charge et ça participe de la bonne gouvernance. Je pense que c’est un signal fort pour le nouveau concept de refondation que le chef de l’Etat est entrain de faire promouvoir.»

Gildas de Souza, informaticien, Web Master

« … s’il s’agit de balayer tout le monde pour récompenser d’autres avec le même nombre ou en nombre supérieur, je crois que ça n’aura aucun sens …»

« Cette décision prise à l’étape brute est salutaire. Si cela se prolonge et qu’on reste dans le même état d’esprits en limitant le nombre des nouveaux conseillers et chargés de mission, je pense qu’on pourra espérer que l’Etat face des économies dans la mesure du possible afin que l’on puisse observer une évolution dans la gouvernance au Bénin. Si le Chef de l’Etat pense à une refondation sur de bases seines, je pense que c’est déjà un premier pas. Maintenant s’il s’agit de balayer tout le monde pour récompenser d’autres avec le même nombre ou en nombre supérieur, je crois que ça n’aura aucun sens. »

Parfait Gbékpodé Zanclan, Chargé de protocole à la Céna

« Là, ça lui permettra d’avoir environs 20 conseillers au lieu de 300 qui sont encombrants. »

« C’est pour moi une grande joie. Grande joie dans la mesure où Yayi est entrain de nous montrer qu’il connaît désormais le Béninois et qu’il est décidé à nettoyer la maison. La maison gouvernementale comme la maison parlementaire. Ce limogeage, à mon avis, va dans la droite ligne de ses décisions. Il y a eu des conseillers qui ont eu des véhicules qui sont garés 30 jours sur 30 et qui perçoivent de l’argent. Si le président décide de rentrer en hostilité dans la réduction de vie du train de l’Etat et qu’il se comporte comme ça, nous Béninois, nous devons applaudir pour l’encourager. Là, ça lui permettra d’avoir environs 20 conseillers au lieu de 300 qui sont encombrants. Personnellement je l’encourage à continuer le nettoyage pour que le peuple béninois sente que ses promesses de campagne ne sont pas électoralistes comme nous en avons l’habitude. »


Sékodo, Koaci.com Cotonou
 
 
6162 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 25/05/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login