Logo Koaci
 
 
 
BENIN : Deux policiers blessés et des dizaines d’étudiants arrêtés au Campus d’Abomey-Calavi
 
BENIN - COTONOU LE 18 MAI 2012 © koaci.com - Le Campus universitaire d’Abomey-Calavi a été ce mercredi le théâtre d’un affrontement entre étudiants et forces de l’ordre. Un mouvement né d’une controverse au sujet de l’arrestation d’un responsable étudiant, le nommé Assè André, président de l’Uni­on nationale des scolaires et étudiants du Bénin (Unseb). Tout serait parti du procès d’un étudiant en première année de géographie au tribunal de première instance d’Abomey-Calavi. Romuald Tokoudagba, qui a été libéré après son audience.

Selon l’étudiant qui s’expliquait devant le juge, c’est au cours de la sortie pédagogique organisée le 6 avril dernier par le département de Géographie et d’Aménagement du Territoire sur la commune de Sô-Ava Search Sô-Ava qu’il a porté un coup à un professeur assistant. "C’est le père de quelqu’un", ce sont ces propos de Romuald Tokoudagba Search Romuald Tokoudagba au cours de ladite sortie, suite à une réprimande d’un professeur à l’endroit de l’un de ses camarades, qui ont valu le retrait de sa carte d’étudiant et des coups de plusieurs enseignants. Il est en suite arrêté puis envoyé derrière les barreaux après avoir porté lui aussi un coup à l’un des professeurs assistants qui répond au nom de Jean-Bosco Vodounon. Il faut noter qu’en dehors des études, cet étudiant est agent de sécurité dans un hôtel à Cotonou. A l’issue du procès, il a été condamné à six mois d’emprisonnement assortis de sursis, plus une amende de trente mille francs. C’est le résultat du travail de la défense constituée de maître Julien Togbadja et Maître Nestor Ninko. Entre temps, une délégation de l’Unseb conduite par son président Assè André Search Assè André était présente à l’audience pour, dit-elle, soutenir un camarade étudiant. Mais les actes peu recommandables des membres du mouvement étudiant ont été sanctionnés par leur arrestation systématique par les hommes en arme. Ainsi, Assè André Search Assè André et 4 autres membres de l’Unseb ont été arrêtés. C’est ce fait qui a suscité un soulèvement sur le campus universitaire d’Abomey-Calavi. Les membres de l’Unseb qui ont pu s’échapper sont passés à l’université informer leur base. La réaction fut spontanée. Les étudiants bloquent l’entrée principale de l’Université et brûlent des pneus sur la route inter-Etat afin d’empêcher la circulation des usagers. Alertés, les hommes en uniforme ont débarqué sur les lieux pour rétablir l’ordre public. Mais c’était sans compter avec la détermination des étudiants de voir leur leader libéré. Ils scandaient ’’libérez Assè…libéré Ass蒒. Un refrain repris en chœur par une foule d’étudiants armés de pierres, de bâtons, de fers, de pneus face à une horde de policiers armés de gaz lacrymogène, de matraques, de boucliers. Très rapidement, la bataille fut engagée. Les étudiants en premier ont maîtrisé un commandant qui fut blessé. La suite. Les Crs se sont lancés à leur poursuite. Une véritable chasse à homme. Le scénario dura des heures. Entre-temps, les policiers ont reçu du renfort. Des étudiants furent blessés et des dizaines arrêtés. Il faut noter que le recteur Brice Sinsin était à l’université de Parakou au moment des faits. Joint au téléphone, il n’a voulu faire aucune déclaration. Voilà qui relance la question du respect des franchises universitaires.

Sékodo, KOACI.COM COTONOU, copyright © koaci.com
 
 
4406 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 18/05/2012
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login