Logo Koaci
 
 
 
CI: Boulevard Nangui Abrogoua: Les éléments des Frci désavoués par les commerçants
 
:: Article de la rédaction de Koaci.com en Côte d'Ivoire::

La présence massive des éléments des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci) sur certains marchés, notamment sur le boulevard Search boulevard Nangui Abrogoua d'Adjamé inquiète les commerçants arguant qu'ils n'étaient plus en sécurité.

Les éléments des Frci Search Frci sont désormais partout. Ils ont investi les lieux publics mêmes les marchés. Leur présence sur le boulevard Search boulevard Nangui Abrogoua d'Adjamé, est diversement interprétée par les commerçants.

Alors que certains apprécient la présence de ces hommes en sur ce boulevard Search boulevard parce qu'ils dissuadent les voleurs, d'autres certainement les plus nombreux souhaitent leur départ prétextant qu'ils n'étaient plus en sécurité.

C'est d'ailleurs l'avis de Traoré commerçants de chaussures. "Les éléments des Frci Search Frci sont trop présents sur le boulevard Search boulevard Nangui Abrogoua. Ils nous rackettent tous les jours. Quand tu refuses de leur donner ce qu'ils demandent, ils confisquent tes marchandises.

Lundi dernier, l'un de ces hommes en arme a menacé de tirer sur un commerçant non loin du commissariat," a regretté Traoré. Les agissements des éléments des Frci Search Frci seraient récurrents sur le boulevard Search boulevard Nangui Abrogoua, selon d'autres commerçants se confiant à koaci.com. "Nous sommes surpris du comportement des éléments des Frci. Ils font ce que les policiers ne faisaient pas sur le boulevard Search boulevard Nangui Abrogoua. Ils rackettent à tout bout de champ," a déclaré Mahamadou.

Ces éléments des Frci Search Frci n'hésiteraient pas de brandir leur kalachnikov, toute chose que les responsables du syndicat des commerçants déplorent. "Le boulevard Search boulevard Nangui Abrogoua est envahi par les hommes en arme. Leur présence effraie les clients et les commerçants. Ces derniers se font passer pour des syndicalistes pour gruger les commerçants," a dénoncé le responsable de la Fédération nationale des commerçants de Côte d'Ivoire (Fenacci) section Adjamé.

Par ailleurs nous apprenons qu'au cours d'une rencontre entre Zakaria Koné et les commerçants d'Adjamé mercredi dernier, le commandant des ex Forces nouvelles auraient menacé de déguerpir tous les commerçants installés de façon anarchique sur le boulevard Search boulevard menant à la Renault ainsi que ceux installés sur le boulevard Search boulevard Nangui Abrogoua. Le président national de la Fenac.ci, Farik Soumahoro ne s'oppose pas à cette mesure déguerpissement néanmoins il dénonce l’immixtion des militaires dans cette opération. "Ce n'est le rôle d'un militaire de déguerpir des commerçants. Nous sommes dans une commune bien structurée. Avant de déguerpir les commerçants, il faut leur adresser une mise en demeure. Après quoi, ceux qui veulent déguerpir les commerçants doivent engager des discutions avec la mairie afin qu'elle trouve un nouveau site pour ces commerçants qui depuis des décennies paient des taxes," a-t-il indiqué.

Cette opération aurait démarré dans la nuit de mercredi sur le boulevard Search boulevard menant à la Renault. "Il est vrai qu'on veut assainir le boulevard, mais cela doit se faire dans le respect des droits de l'homme." a averti Farik Soumahoro.

Wassimagnon, Koaci.Com Abidjan
 
 
6380 Visit(s)    8 Comment(s)   Add : 10/06/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Dabakala
 
Un jour viendra où, dans ce pays, il y aura deux camps. D’un côté, celui dont le territoire et la nation se confondent pour la défense de ce que nous sommes et de l’autre, celui pour lequel, ni la nation, ni le territoire, encore moins la République que nous tentons de bâtir n’a ...
Un jour viendra où, dans ce pays, il y aura deux camps. D’un côté, celui dont le territoire et la nation se confondent pour la défense de ce que nous sommes et de l’autre, celui pour lequel, ni la nation, ni le territoire, encore moins la République que nous tentons de bâtir n’a de sens, encore moins de valeur…

OUI OUI OUI, le régime GBAGBO avait ses tares et beaucoup se sont plaints. Le rôle de l’opposition étant de dénoncer ces tares, de faire des propositions et à terme d’accéder au pouvoir d’état. ADO y a accéder par la force et est irrémédiablement le président de la république, mais force est de constater que sur certains point, les choses ont empiré. Et pour le simple habitant ivoirien (commerçant), il faut bien se demander si tout cela en valait la peine. Et celui que l’on décrivait comme un meurtrier, un boulanger passe définitivement pour un doux mouton aux yeux de ceux qui devront demain, manifester leur choix dans les urnes.

Il est bien sûr trop tôt pour faire des sondages, mais l’on peut se douter déjà des tendances et si ADO maintient une base démocratique (comme on l’y invite d’ailleurs) il se peut qu’il soit surpris par la configuration de l’électorat. Il n’y a plus de preuves à apporter car tout est accompli. Il fallait que la côte d’ivoire, au pris de nombreux morts, vive l’alternative pour pouvoir comparer. Ce que nous faisons malgré nous, à nos corps défendant. Certains prient pour que tout se tasse bien vite, mais d’autre prient pour que leur voix, voire leur cris puissent être entendus….dans les urnes ….bientôt !! MERCI
 
 
Read more
See his contributions LE Gle
 
 L’auteur nous indique que la présence des Frci est « diversement interprétée par les commerçants », ce qu’il appuie au 3ieme paragraphe, soit. Mais curieusement, il consacre les 4 paragraphes suivants aux récriminations sur les FRCI, un « déséquilibre » qui ne s’explique pas. @D...
 L’auteur nous indique que la présence des Frci est « diversement interprétée par les commerçants », ce qu’il appuie au 3ieme paragraphe, soit. Mais curieusement, il consacre les 4 paragraphes suivants aux récriminations sur les FRCI, un « déséquilibre » qui ne s’explique pas. @Dabakala. Ton éloignement et ton légendaire manque d’objectivité t’ont visiblement coupé des réalités du pays. Sinon tu saurais qu’à l’époque, dénoncer les tares de GBAGBO équivaudrait au suicide. Demande à Venance KONAN par exemple, il t’en dira plus. « Les choses auraient empirés », en seulement 2 mois alors que les armes distribuées à grande échelle grâce à la « générosité » de ton « doux mouton » ne sont pas encore récupérées malgré les gros efforts déployés par les FRCI! Heureusement que tu te reprends par la suite.
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@ LE Gle Une simple question à laquelle tu devras répondre dans toute la bonne foi qui te caractérise (ou non). ADO et ses FRCI font-ils (feront-ils) mieux ou pire que GBAGBO ?? A toute évidence, le comportement des FRCI dépassent tous ceux qui les ont suscités du fond du ...
@ LE Gle Une simple question à laquelle tu devras répondre dans toute la bonne foi qui te caractérise (ou non). ADO et ses FRCI font-ils (feront-ils) mieux ou pire que GBAGBO ?? A toute évidence, le comportement des FRCI dépassent tous ceux qui les ont suscités du fond du cœur et à l’heure actuelle, leur seul axe de défense est la comparaison systématique avec le pouvoir, précédent, reposant essentiellement sur des accusations en majeure partie sans fondement. Il ne s’agit pas de se défendre ici, mais en tant que légaliste que vous vous revendiquez (sic), de dénoncer et d’agir dans le sens du peuple (sic) ivoirien qui a porté ADO au pouvoir (sic). Bref, LE Gle, vous ne pourrez pas vous justifier sur ce coup et votre électorat fond comme neige au soleil à l’avantage d’une majorité silencieuse, latente, qui sous la pression des armes, attend le moment et le lieu pour se manifester, pacifiquement (comme toujours) MERCI !!!!! En ce qui concerne le déséquilibre reproché à l’article, il correspond malheureusement à la réalité, car il existe une majorité hostile aux actes des FRCI (aussi bien pro que contre ADO)
 
 
Read more
See his contributions logos
 
J'ai remarquer sur ce site que lorsqu'un article est en défaveur du "camp ADO", il s'en suit une analyse détaillée de l'article par certains abonnés de koaci.com aux seules fins de jeter un discrédit sur la sincérité des faits ou des analyses faites dans l'article. Mais si l'arti...
J'ai remarquer sur ce site que lorsqu'un article est en défaveur du "camp ADO", il s'en suit une analyse détaillée de l'article par certains abonnés de koaci.com aux seules fins de jeter un discrédit sur la sincérité des faits ou des analyses faites dans l'article. Mais si l'article est en faveur du "camp ADO", on voit une flopée de commentaires pour l'appuyer sans se soucier de savoir si l'auteur de l'article dit vrai ou pas. C'est ça aussi la CI nouvelle dans la "réconciliation" cad voir la paille dans l'oeil de l'autre mais ne pas voir la "bille de bois" qui est dans le nôtre.
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@ logos C'est cela la politique, bien que balbutiante sous nos tropiques, mais bien présente. Sachons surtout distinguer le bien commun et oeuvrer pour que nous ne nous entre-tuons pas au risque de disparaître. Entre-temps, tous les coups sont permis !! Merci
 
 
 
See his contributions LE Gle
 
@Dabakala via Logos. Il s’agit plutôt d’objectivité. GBAGBO était bien installé du point de vue sécuritaire et avec ses proches, puis a martyrisé une partie du peuple pendant une décennie. ADO est en train de s’installer depuis seulement le 11 Avril 2011 et doit faire face au dé...
@Dabakala via Logos. Il s’agit plutôt d’objectivité. GBAGBO était bien installé du point de vue sécuritaire et avec ses proches, puis a martyrisé une partie du peuple pendant une décennie. ADO est en train de s’installer depuis seulement le 11 Avril 2011 et doit faire face au défi sécuritaire du fait de la politique de la terre brûlée pratiquée par ton « doux mouton ». Nous revenons d’une situation de « belligérance ouverte », ne l’oublions pas. Alors, toi qui sait tout, comment comparer en toute objectivité des situations aussi différentes ? Comment ne pas s’apercevoir que les débordements, certes condamnables, des FRCI s’expliquent par leur détermination à récupérer les armes encore cachées (enterrées ou dans les plafonds). Notons qu’il s’agit de villes ou de quartiers « chauds » où les miliciens et autres mercenaires se sont principalement illustrés. Cela devrait nous situer. D’autre part, tu devrais savoir que ton jeu favori consistant à la pratique du terrorisme intellectuel ne passera pas avec moi.@Logos. Devrions-nous nous passer du seul support que constitue l’article pour intervenir ? Sinon, nous ne mettons pas en cause la sincérité des faits. Nous notons seulement le déséquilibre… tendancieux de l’auteur, dans les exemples utilisés pour les corroborer. Pour cette fois, c’est bien l’autre qui porte la bille de bois dans l’œil, bien plus visible que la paille qui est dans la nôtre.
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@LE Gle Les motivations et le contexte dans lequel les choses se passent peuvent être légitimes. Oui, nous sortons d’une phase de belligérance, la récupération des armes enfouies ou cachées peut être une priorité pour les FRCI. Soit ! Mais à partir d’un certain niveau, cette r...
@LE Gle Les motivations et le contexte dans lequel les choses se passent peuvent être légitimes. Oui, nous sortons d’une phase de belligérance, la récupération des armes enfouies ou cachées peut être une priorité pour les FRCI. Soit ! Mais à partir d’un certain niveau, cette raison devient un PRETEXTE pour faire ce que l’on veut, quand on veut et où l’on veut. Ce qui devrait être l’autorité de l’état (bien que balisée par la loi – perquisition signifiée etc-) devient l’autorité de l’arbitraire. Le fait que tu (vous tous) cautionnes ces agissement confère ce que j’appelle le chèque en blanc pour les FRCI qui ne savent plus la limite entre l’intérêt d’état, républicain et sécuritaire et l’intérêt personnel (l’exaction), car vous conviendrez avec moi, qu’il est difficile pour un soldat, payé des misères, de résister au vol, au pillage, au viol etc. Mon cher LE Gle, sur ce coup, le prétexte de chercher des armes ne tient plus la route, car bien que martyrisées (c’est ce que tu affirmes) sous GBAGBO, les populations, dans leur majorité et de tout bord n’ont pas eu à subir ce qui se fait maintenant et qui est tout simplement du jamais vu (dixit des membres du RHDP eux même et des ambassadeurs pourtant coopératifs et actifs lors de l’insurrection d’ADO). Et pour ce qui est du terrorisme intellectuel, je m’exprime tout simplement et si tu qualifies mes propos comme tels, c’est un compliment, venant de toi, mais je ne prendrais pour autant pas les armes comme…..ADO ! Merci
 
 
Read more
See his contributions LE Gle
 
@Dabakala. As-tu vu une seule fois que nous/moi je cautionnions les méfaits des FRCI ? Je te rappelle que nous communiquons pas écrits qui, demeurent. Curieux que tu leur trouves des circonstances atténuantes. Encore heureux que vous les LMP vous rappeliez qu’il y a une loi qui ...
@Dabakala. As-tu vu une seule fois que nous/moi je cautionnions les méfaits des FRCI ? Je te rappelle que nous communiquons pas écrits qui, demeurent. Curieux que tu leur trouves des circonstances atténuantes. Encore heureux que vous les LMP vous rappeliez qu’il y a une loi qui balise l’autorité de l’Etat…après en voir largement abusé, d’où le ras le bol des ivoiriens. Normal quand on a perdu le pouvoir ! Côté « jamais vu », on ne peut nier que vous excellez. Tenez, comment un président qui se dit populiste, peut armer autant des miliciens et recruter à prix d’or des chiens de guerre avec l’argent de ce peuple pour massacrer ce même peuple, puis jouer la carte de la victime? Indécence ! Pour ce qui est de ta satisfaction quand à la qualification de tes propos, Il t’en faut vraiment très peu. Tan qu’à faire…
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login