Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
BURKINA: Ca chauffe chez les miniers, l'or au centre du débat
 
Le premier lingot d'or de la mine de Inata

:: Article de la redaction de Koaci.com au Burkina Faso::

Depuis quelques semaines le secteur des mines du Burkina est en ébullition. Deux sites miniers industriels connaissent un arrêt de travail. Les travailleurs veulent leur part du gâteau. Ils revendiquent de meilleures conditions de travail et une augmentation des salaires.

La mine d’or de Inata Search Inata dans le Nord du pays est entrée en grève ce dimanche 8 mai. Un arrêt de travail Search arrêt de travail a été décrété par les travailleurs de la société des mines d’or du Belahourou. Le motif de cet arrêt de travail Search arrêt de travail selon nos sources sur le site est lié à des questions de rémunérations. Les travailleurs revendiquent une augmentation de salaire Search salaire et d’autres avantages sociaux. On ne connait pas encore la durée de l’arrêt de travail puisque les travailleurs attendent l’ouverture des négociations avec la direction.
Cet incident est le second que vit cette mine en l’espace d’un mois. En effet, le site de la mine avait été pris en otage il ya deux semaines par les populations riveraines qui protestaient contre des promesses non tenues en matière d’indemnisation. Les populations attendaient le paiement d’un reliquat à ce sujet qui ne serait jamais arrivé. Pourtant à l’ouverture de la mine sur le papier le projet semblait faire l’affaire de l’Etat et de la communauté riveraine. D’après l’ancien ministre des mines le projet minier de INata avait déjà investi plus d’un milliard de F CFA pour la réalisation de 226 logements pour 5 216 ménages déplacés, 2 écoles, un centre d’alphabétisation, 2 parcs de vaccination pour bétail, 1 abattoir et 1 barrage d’une capacité de 108 millions de m3..

Les caisses de l’Etat devrait en principe recevoir sur la durée de vie de la mine qui est de 9 ans , environ 2 milliards de FCFA/an.
La crise de INATA est la seconde qui affecte le secteur minier après celui de Taparko Search Taparko en avril dernier. Là-bas, les travailleurs ont effectué un arrêt de travail Search arrêt de travail de près d’une semaine. Ils revendiquaient une augmentation de salaire, le départ du responsable des ressources humaines et l’amélioration de leurs conditions de vie sur le site minier. Le différend a été transmis à la direction de travail et les négociations ont permis la reprise du travail.

Il faut craindre l’effet de contagion sur les autres sites. Le Burkina en compte au total six qui sont en production ( Taparko, Inata, Essakane, Mana, Youga et kalsaka ). Le gouvernement estime la production annuelle de 2010 à 23 tonnes d’or.


Hasanata, Koaci.com Ouagadougou
 
 
8361 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 08/05/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login