Logo Koaci
 
 
 
Burkina Faso: Début de l'audience de mise en accusation des «putschistes»
 
©Koaci.com – Mercredi, 25 octobre 2017 – Après deux renvois, l’audience de mise en accusation Search mise en accusation des 107 inculpés dans le procès du putsch manqué mené par le général Gilbert Diendéré s’est ouverte ce mercredi au tribunal militaire à Ouagadougou.

Click to enlarge
Burkina Faso: Début de l'audience de mise en accusation des «putschistes»
Ce procès, permettra de ‘’confirmer ou infirmer’’ les charges retenus contre les personnes poursuivies dans le cadre de ce dossier pour ensuit passer à la phase de jugement.

‘’Cette audience Search audience vise la confirmation des charges. Ce qui signifie que tout ceux qui ont bénéficié d’un non lieu et pour lequel le parquet militaire a renoncé à son appel, le non lieu devient définitif’’, a expliqué l’un des avocats de la défense Me Paul Kéré.

‘’Pour le reste, ceux qui seront retenus seront renvoyés devant le tribunal militaire’’, a-t-il ajouté.

Pendant que l’audience se tenait qui se tient à huis clos et sous haute sécurité, des parents des victimes du coup d’état ont manifesté devant le tribunal militaire pour réclamer ‘’justice et justice’’, alors que le procès ne s’ouvrira pas avant début 2018, selon des sources judiciaires.

‘’ En tant que blessés, nous avons un droit de regard sur ce dossier. Que les magistrats décident sans complaisance, parce que sans justice, il ne peut avoir de réconciliation’’, a expliqué le président de l’Association des victimes du coup d’État, Honoré Savadogo.

A sa sortie de l’audience, Me Ollo Larousse Hien, un des avocats de la défense a expliqué que les accusés passeront l’un après l’autre, en compagnie de leur conseil, devant la chambre de contrôle présider par le magistrat Jean-Marie Ouattara.

‘’Les avocats ont demandé que tous les accusés soient présents dans la salle. Mais, la Chambre n’a pas accédé à notre demande. Dans son imperium, elle a décidé que chaque accusé passera avec son conseil», a-t-il indiqué.

Ainsi, une dizaine de personnes –sur les 107- passeront ce mercredi devant la chambre de contrôle tandis que le cerveau du putsch, le Général Gilbert Diendéré, ex chef d’état major particulier de Blaise Compaoré, passera demain jeudi.

‘’C’est le même dossier, il n’y a pas de raison que les 107 inculpés ne puissent pas avoir accès à la salle en même temps’’, a-t-il regretté évoquant des problèmes de confrontation au cas où des co- accusés se mettent en cause.

Boa, Ouagadougou


 
 
5635 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 25/10/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login