Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Burkina Faso: Des frappes aériennes menées contre des bases terroristes à l'est
 
©Koaci.com - Lundi 17 septembre 2018 - Les forces armées nationales du Burkina Faso ont mené des frappes aériennes Search frappes aériennes et des opérations de ratissages dans les zones de Papa et Gayeri dans la région de l'est, a indiqué l'État major des armées dans un communiqué.

"A la suite de renseignements fiables obtenus, les Forces armées nationales ont mené des frappes aériennes Search frappes aériennes et des opérations de ratissage dans la zone de Pama et de Gayeri", lit-on dans le texte.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré avait promis de nouvelles dispositions sécuritaires contre la menace terroriste qui sévit depuis plusieurs mois dans cette localité où plus d'une vingtaine de personnes, majoritairement des militaires y ont été tués.

"Ces opérations combinées ont permis de détruire des bases terroristes", poursuit le texte sans plus de précisions sur le nombre de bases détruites et la période des opérations.

Selon des sources non officielles, ces opérations ont été menées au cours du week-end dernier.

Le Chef d'Etat-major Général des Armées a dit remercier les vaillantes populations de l'Est du Burkina pour leur coopération et les invite à continuer d'appuyer les Forces Armées Nationales dans leur difficile mission de sécurisation et de protection des Burkinabè.

Selon lui, l'engagement et la détermination des unités sur le terrain, et l'implication de tous "permettra de vaincre la menace terroriste".

Lors d'une conférence de presse, le ministre de la Sécurité Clement Sawadogo a indiqué que "récemment dans le mois d’août, nous avons mis sur le terrain plus de 800 hommes dans l’Est, pendant 15 jours".

"Ce qui nous a permis d’interpeller un grand nombre de terroristes présumés. Près d’une centaine et de les mettre entre les mains du procureur qui a relâché un certain nombre".

Selon le ministre plus de 50 personnes, présentées comme de "vraies suspects sérieux" ont été maintenues en détention, tandis que les autres ont été relâchés.

Boa, Ouagadougou
 
 
8861 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 17/09/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login