Logo Koaci
 
 
 
Burkina Faso: Kafando réinvesti à la tête du pays, Zida annonce un report de la présidentielle
 
Kafando entouré de Yayi et Issoufou mercredi à Ouagadougou

© koaci.com –  Mercredi 23 septembre 2015 - Après avoir été accueilli par l'hymne national chanté de vive voix dans la salle des banquets de l’hôtel Laïco de Ouaga 2000, Michel Kafando Search Michel Kafando a prêté une seconde fois serment à Ouagadougou.

Si le colonel Zida, fortement applaudi, était présent, le chef des putschistes Diendere a brille par son absence avant de "s'excuser" pour le coup d'Etat. Il regrette "le temps perdu et les morts" comme confié par ses proches à KOACI après des entretiens avec Boni et Issoufou.

"En dépit de l'acharnement et de l'endurance des forces du mal, nous relèverons le défi" a déclaré Michel Kafando Search Michel Kafando devant ses pairs de la Cedeao Search Cedeao déplacés pour l'occasion après le sommet d'Abuja.

Kafando reprend donc officiellement les reines de la transition avant de retrouver le palais présidentiel après une crise politique engendrée par un coup d'Etat militaire pro-Compaoré survenu mardi dernier et qui investissent toujours le palais présidentiel.

«La transition reprend son cours aujourd'hui» s'est pour sa part exprimé le diplomate onusien Ibn Chambas faisant ainsi écho aux propos présidentiels du matin à travers lesquels Kafando annonçait son retour à la tête du pays.

Le colonel Zida, premier ministre de la transition reconduit à l'image de toutes les autres composantes, a pour sa part évoqué un léger report de la présidentielle initialement prévue pour le 11 octobre prochain. Il a indiqué un report de plusieurs semaines, laps de temps nécessaire pour, selon lui, un "aménagement technique".

Interrogé sur l'avenir du Rsp, ce dernier, ex numéro deux du régiment, a indiqué qu'à cette heure il était pratiquement inimaginable qu'on puisse la conserver "en l'état". L'Etat major a, toujours au sujet du devenir du Rsp, annoncé la mise en place d'une commission technique pour la réintégration de l'armement du régiment.

Etat major qui s'exprime également sur Dienderé à travers un communiqué en indiquant que le sort du général  est laissé à l'appréciation des autorités politique et judiciaires.

Avant de savoir quand les putschistes libéreront le palais, après l'accord de non agression signé mardi soir entre Rsp et loyalistes, reste désormais à être situé quant à leur amnistie ou non, la participation ou non du parti de l'ancien régime à la prochaine présidentielle et les résultats de l'affaire Sankara. Affaire sensible, peut être à l'origine du coup de force et dans laquelle Dienderé est fortement suspecté.

Boa, Ouagadougou
 
 
21290 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 23/09/2015
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
HONTE à l'afrique des barbares
 
 
 
See his contributions Catapilar
 
La Cedeao et surtout Macky Sall humilié et ridiculisée ! Le président sénegalais ne devrait jamais rencontrer le terroriste Gilbert Diendéré comme chef d'État 24h apres le coup d'État de la Honte.Vive le peuple Burkinabais qui a dit NON aux imposteurs et farceurs du RSP.
La Cedeao et surtout Macky Sall humilié et ridiculisée ! Le président sénegalais ne devrait jamais rencontrer le terroriste Gilbert Diendéré comme chef d'État 24h apres le coup d'État de la Honte.
Vive le peuple Burkinabais qui a dit NON aux imposteurs et farceurs du RSP.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login