Logo Koaci
 
 
 
Burkina Faso: Le principal parti d'opposition dénonce «une politique de corruption initiée au sommet de l'Etat»
 
Zéphirin Diabré, président de l'UPC et chef de file de l'opposition (Ph)


© koaci.com– Jeudi 25 Août 2016 – L’Union pour le progrès et le changement, le principal parti de l’opposition dirigé par son chef de file Zéphirin Diabré, s’est insurgé contre la ‘’politique de corruption initiée au sommet de l’Etat, et son utilisation par les tenants du pouvoir comme mode de gouvernement’’ dans une déclaration du Bureau politique nationale parvenu à Koaci.com.

Selon l’UPC, la ‘’pratique malsaine de corruption de l’espace social autrefois décriée, a repris de plus belle depuis l’arrivée du MPP au pouvoir’’.

‘’En effet, dans le souci de museler les esprits et anéantir toute velléité de contestation au moment où il a du mal à satisfaire les attentes des populations, le MPP a décidé de s’acheter des sympathies dans les milieux de la presse, des syndicats et des OSC’’, indique le texte.

‘’Des informations dignes de foi font état de ce que des journalistes au sein de certains organes de presse, sont devenus des agents rétribués du parti au pouvoir, à l’insu même de leur hiérarchie, et ce afin de produire des articles complaisants vis-à-vis de la politique du gouvernement, ou très critiques vis-à-vis de l’Opposition’’, cite la déclaration.

La même politique est en cours dans le milieu syndical afin d’y étouffer toute tentative de lutte, tout comme elle est déjà en vigueur dans le milieu des OSC dont certaines sont subitement devenues silencieuses voire griottes à l’égard du régime, poursuit-on.

Dans sa parution du lundi 22 août 2016, “Le quotidien” publiait un article selon lequel le ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA) a donné à chaque secrétaire général des syndicats relevant de ce ministère, une somme 500.000 F CFA pour leur carburant.

Sur les 15 secrétaires généraux des syndicats de ce ministère, seuls deux ont refusé de mordre à l’hameçon au regard du caractère opaque de ce “don”.

‘’Venant du sommet de l’État, cet acte est d’une gravité extrême’’, estime l’UPC qui se demande ‘’pourquoi et comme par enchantement, c’est au moment où des contentieux opposent les syndicats à leur Ministre, que cette générosité se manifeste t- elle à l’égard des dirigeants syndicaux ?’’.

Et l’UPC d’interpeller l’Autorité Supérieure de Contrôle de l’Etat et Lutte contre la Corruption (ASCE/LC), afin qu’elle se penche très rapidement sur cette énième affaire afin de situer les responsabilités et que les auteurs et complices soient sanctionnés.

Boa, Ouagadougou

 
 
9906 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 25/08/2016
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login