Logo Koaci
 
 
 
Burkina Faso : Signature d'un accord entre RSP et armée loyaliste devant le Mogho naaba
 
Devant le Mogho naaba mardi soir à Ouagadougou

© koaci.com – Mercredi 23 Septembre 2015 - Le régiment de sécurité présidentielle, auteur du putsch, et l'armée loyaliste Search loyaliste dont des troupes avaient pris position autour de la ville ont signé au palais du chef traditionnel un accord de paix pour éviter un affrontement entre militaires.

Afin d'éviter les affrontements entre les éléments restés fidèles aux autorités de la transition et ceux du Régiment de sécurité présidentielle (Rsp),

Quatre représentants du Rsp Search Rsp conduit par son chef de corps intérimaire, Aziz Khorogo et quatre autres représentants de l'État major ont pris des engagements pour préserver la paix et éviter une guerre civile devant le Mogho naaba qui a appelé un appel au calme et au pardon à la population.

Selon les termes de l'accord, les putschistes acceptent de rejoindre leur camp militaire situé derrière la présidence, quittant ainsi les points stratégiques occupés, tandis que l'armée loyaliste Search loyaliste s'engagent à reculer de 50km de la ville.

Autre point d'accord, le RSP accepte de faire un inventaire de son arsenal militaire qu'il soumettra au chef d'État major, sans toutefois, parler de désarmement.

L'armée loyaliste, elle se chargera d'assurer la sécurité des familles et proches des militaires du RSP qui faisaient l'objet de menaces et de vindictes populaires.

Cet accord intervient alors que quatre présidents , voire six, sont annoncés à Ouagadougou pour trouver un accord définitif entre les différents acteurs en place.

D'ores et déjà, les putschistes ont accepté la réhabilitation du président de la transition Michel Kafando dont l'installation interviendra ce mercredi en présence des chefs d'État de la CEDEAO.

"Il n'ya pas de problème à cela. La mise en selle du président Kafando aura lieu ce mercredi" a lancé le chef des putschistes, le Gilbert Diendere.

Arrivée de quatre chefs d'Etat de la Cedeao

Mercredi matin, comme annoncé mardi soir, le président nigérien Mahamadou Issoufou est arrivé en premier à Ouagadougou.

Premier des chefs d'État attendus a Ouagadougou, Issoufou a été accueilli par le général Diendere a l'aéroport de la capitale, sécurisé comme a l'accoutumée par des éléments du Rsp Search Rsp et de la gendarmerie, comme constaté sur place par KOACI.

Le second président annoncé est le togolais Faure Gnassingbé qui devrait atterrir aux alentours de 10H TU.

L'ambiance était plutôt détendue a l'aéroport où se trouvent également les chefs d'État major de l'armée

Ci dessous les cinq points de l'accord libellés comme suit :

1- Accepter le cantonnement du RSP au camp Naba koom 2 et annexe

2- Le RSP cède les postes de garde dans la ville de Ouagadougou

3- Faire reculer les troupes de l’armée régulière de 50 KM au début du cantonnement

4- Délai de 72 heures  minimum au RSP pour établir le point du matériel

5- Garantir la sécurité du personnel et les familles du RSP

L’accord a été paraphé devant le Mogho Naba par le chef de corps par intérim du RSP et quatre autres officiers envoyés par l’état-major.

Boa, Ouagadougou
 
 
24828 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 23/09/2015
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Drame-man
 
Un accord bete apres un putch bete....Il fallait detruire ce club de mal qu'est le RSP
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login