Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Burkina Faso: Soupçon de corruption au parlement après le don de 130 tablettes par Huawei
 
Evariste Konsimbo (ph) 

© koaci.com– Mercredi 16 Novembre 2016 –  L’Assemblée nationale du Burkina Faso est accusée de s’être rendu coupable de corruption Search corruption après avoir reçu 130 tablettes Search 130 tablettes d’une valeur unitaire de 500.000 F CFA provenant de la société Huawei Search Huawei international, alors qu’une loi anticorruption interdit à toute personne publique de recevoir un cadeau dont la valeur est supérieure à 35.000 F CFA.

Le 10 novembre, le géant chinois de l’électronique, Huawei Search Huawei a offert 130 tablettes, d’une valeur globale de 65 millions aux députés de l’assemblée nationale. 

Quelques jours plus tôt, cette société a décroché suite à un appel d’offre restreint et accéléré, un important marché public de l'Etat portant sur près de 5 milliards F CFA pour la réalisation des travaux de construction de la fibre optique (frontière Ghana- Ouagadougou), avait également doté les membres du gouvernement des mêmes appareils.

‘’En acceptant un tel don Search don de la part d'une société privée, les députés et l'AN tombent sous le coup de la loi contre la prévention et la répression de la corruption’’, a estimé le juriste Abdoul Karim Sango.

«Qu’un gouvernement accepte un cadeau d’une entreprise qui a obtenu un marché au Burkina Faso, d’un montant qui avoisine les 5 milliards, pose problème», a réagi le Réseau national de lutte contre la corruption Search corruption (REN-LAC).

Le parlement Search parlement intérimaire mis en place après la chute de Blaise Compaoré, a voté une loi interdisant à toute personne publique de recevoir un don Search don dont la valeur est supérieure à 35.000 F CFA et qui n'entre pas dans les usages conventionnels de la part d'un particulier qui sollicite ou a obtenu un service de l'État.

Selon certains, en acceptant ces tablettes les députés trahissent les aspirations du peuple insurgé qui, à travers cette loi, voulait assainir les services publics de toute corruption.

«Ce qui est immoral, c’est que l’Assemblée c’est le haut lieu de l’expression de la souveraineté de notre pays et que des pratiques comme ça se fasse, ça donne froid dans le dos», a déploré le président du Cercle d’éveil, Evariste Konsimbo.

Boa, Ouagadougou

- Joindre la rédaction burkinabe de koaci.com à Ouagadougou au (+226) 70 29 68 19 ou burkina@koaci.com - 

 
 
6744 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 16/11/2016
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login