Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Burkina Faso: Les terroristes abattus à Ouagadougou étaient des burkinabè et des maliens qui projetaient une attaque
 
©Koaci.com - mercredi 23 mai 2018 - Les quatre terroristes, dont trois ont été abattus étaient des burkinabè Search burkinabè et des maliens Search maliens qui projetaient une attaque Search attaque courant juin dans la capitale Ouagadougou contre des cibles importantes, a déclaré lors d'un point de presse la procureur du Faso Maiza Seremé.

‘’Les premiers éléments de l’enquête font ressortir que les quatre individus qui occupaient la villa depuis le 10 mai 2018 sont de nationalité burkinabè Search burkinabè et malienne’’, a indiqué la procureur, Maïza Sérémé.

‘’Les burkinabè Search burkinabè Ouédraogo Youssouf et Sawadogo Abdoulaye alias Abdallah ont été abattus, la troisième personne abattue, de nationalité malienne se nommerait Sandra Malick ; la personne interpellée, de nationalité malienne également s’est présentée sous le nom de Cissé Mohamed’’, a-t-elle indiqué.
Selon elle, ‘’il est établi que ces hommes projetaient une attaque Search attaque dans la capitale courant mois de juin contre des cibles importantes’’.

En effet, un "arsenal de guerre comoosé de fusils de type AK47, un fusil mitrailleur PKMS, deux pistolets automatiques, un revolver, 1097 cartouches de 7,62 et 28 chargeurs pour fusils AK47 ; des pains plastiques ; des clous ; des cordons détonants, des détonateurs ; des grenades ; des tenues militaires de l’armée burkinabè Search burkinabè et de l’armée française", a été découvert dans la villa qu'ils louaient dans une banlieue de Ouagadougou.

Selon elle, ‘’un lien entre les occupants de la villa et les assaillants des attaques terroristes Search terroristes du 2 mars 2018’’, ayant visé l’Etat-major général des armées et l’Ambassade de France à Ouagadougou.

Parmi les objets découverts chez ces individus figurent ‘’une des plaques d’immatriculation du vélomoteur utilisée dans l’attaque de l’Etat-major général, une autre plaque saisie renvoie à un véhicule aux caractéristiques identiques à celui de marque Nissan Almera qui a explosé au sein de l’Etat-major’’.



Le parque, a travers son pôle judiciaire spécialisé a ouvert une enquête de ‘’flagrance pour association de malfaiteurs terroristes, assassinats, tentative d’assassinats, vols aggravés, détention illégale d’armes à feu, de munitions le tout en relation avec entreprise terroristes Search terroristes et pour financement du terrorisme.

Boa, Ouagadougou
 
 
9894 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 23/05/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Babili
 
<>Tout ça n’a pas de MADE IN ????
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login