Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
BURKINA: Justice: pas de consensus avec les haut magistrats
 
:: Article de la rédaction de Koaci.com au Burkina Faso::

Le Président Faso, Blaise Compaoré Search Blaise Compaoré a ouvert le vendredi 20 mai 2011 une session extraordinaire du conseil supérieur de la magistrature. Au menu , l’indépendance de la justice Search justice malmenée par ses derniers temps , leurs sécurité et la nomination de hauts magistrats.

Sur ce dernier point, le consensus n’a pu se faire.

Il faut rappeler que cette session avait été voulue par l'ensemble des acteurs du monde judiciaire suite aux attaques perpétrées sur la Palais de justice Search justice de Ouagadougou par un groupe de militaires qui contestaient une décision judiciaire. Ne se sentant plus en sécurité les magistrats ont exigé du Président Blaise Compaoré Search Blaise Compaoré d'user de son pouvoir de président du conseil supérieur de la magistrature, garant de l'indépendance de la justice Search justice à mettre tout en oeuvre pour que cela soit une effectivité.

Au cours donc du CSM élargi à tous les acteurs de la justice, la famille judiciaire, a mis sur la table des négociations de nombreuses revendications. Au nombre de ces revendications figure la question de la révision des textes régissant l'univers judiciaire. Il a aussi été question de la toge du magistrat qui ne répondrait pas aux exigences de la loi non seulement mais aussi elle n'est pas renouvelée. Les magistrats réclament aussi une indemnité qui n'existent jusqu'à présent pas, contrairement à leurs collègues des pays de la sous région.

Sur le plan de la logistique, les magistrats ont été informés que des dispositions ont été prises pour doter des juridictions et leurs présidents de moyens roulants. La question du concours d'aptitude à la profession d'avocat (CAPA), la non implication de l'Etat dans son organisation et le nombre réduit des recrutés inquiète le barreau.
Au regard d'une directive de l'UEMOA qui autorise la libre circulation des personnes dans l'espace, le Burkina Faso se trouverait envahi du fait du nombre peu réduit des avocats Burkinabè. Les huissiers; les greffiers de justice Search justice craignent pour leur sécurité et ont demandé à être encadrés à ce niveau dans l'exercice de leur mission publique et la validation de leurs décisions. Autant de revendications que la famille judicaire a soumis au président du conseil supérieur de la magistrature, Blaise Compaoré.
Un deuxième sujet du CSM élargi était celui des nominations. A ce niveau, les débats ont été houleux au point qu'une seule proposition a été retenue en attendant la nomination. Pour les autres postes vacants, les conditions et les critères achoppent toujours. Pour une juridiction, les magistrats estiment qu'il convient qu'un tel poste soit réservé à un magistrat en premier lieu avant de se rabattre sur les autres de façon subsidiaire. Les postes de président de la cour des comptes ainsi que celui de président du conseil d'Etat restent toujours à pourvoir.

Il a donc été retenu de convoquer en fin juin un nouveau conseil supérieur de la magistrature élargi afin de prendre les décisions qu'un comité devra travailler à harmoniser et faire des propositions.
Les magistrats disent n'avoir rencontré aucune opposition de la part des autorités mais restent vigilants et mobilisés afin de préserver les premier acquis. (AN)

Hasanata, Koaci.com Ouagadougou
 
 
4291 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 23/05/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login