Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
BURKINA: Justice: l’autre mutinerie
 
Le juge Réné Bagoro Search juge Réné Bagoro (ph)

:: Article de la rédaction de Koaci.com au Burkina Faso::

Le 22 mars dernier des militaires se sont mutinés à Ouagadougou, puis dans quelques garnisons du pays. A l’origine de cette rébellion, une décision de justice qui condamnaient 5 de leurs camarades à de la prison ferme. Dans leur descente sur la ville de Ouagadougou,les militaires ont libéré les condamnés et saccagé une partie des locaux du tribunal de grande instance de Ouagadougou, suscitant une réaction en chaîne des syndicats de magistrats, d’avocats et du personnel de la justice.

Un arrête de travail avait été décrété,le temps que les conditions de soient remplies. Il s’agissait entre autres de la réfection des dégâts causés par les mutins Search mutins et le retour en prison des cinq militaires condamnés.
Ces deux conditions ont été remplies par les autorités, mais la seconde de façon cavalière. Deux jours avant la reprise de leurs activités prévues pour le 11 avril 2011, des magistrats de la Cour d’appel de Ouagadougou ont accordé la liberté provisoire Search liberté provisoire aux cinq militaires qui avait préalablement été écroués le tant d,introduire la demande de libération.
Les syndicats de magistrats ont condamnés cette attitude de certains de leurs pairs qui n’ont pas eu la patience d’attendre le 11 avril. Des pressions venus d’en haut ne sont pas à exclure selon le juge Bagoro secrétaire du syndicat burkinabè des magistrats .

Face à ce traitement spécial accordé aux militaires,les magistrats ont décidé de l’élargir à tous les justiciables burkinabè. Ainsi ont-ils décidé d’accorder systématiquement la liberté provisoire Search liberté provisoire à ceux qui le demanderaient, mais également de plus condamner de prévenus à des peines de prisons fermes

Koaci a pu en faire le constat le 22 avril dernier. De jeunes casseurs arrêtés et conduits par les éléments du régiment de sécurité présidentielle à la police ont obtenu la liberté provisoire Search liberté provisoire à la demande de leurs avocats. Ils sont au nombre de 33 dont 4 mineurs. Ils ont été libérés le jour même. Le procès est prévu pour le 29 avril et si le mot d’ordre des magistrats est respecté il faut s’attendre à des peines avec sursis.

Hasanata, Koaci.com Ouagadougou
 
 
7185 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 23/04/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions PAPYJO
 
c est tout le pays qui doit se lever pour qu il parte mais définitivement ne lui permettez pas d avoir un jour la chance d etre remis en place par sarkosy ou un futur " président " français
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login