Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Cameroun : Ayuk Tabe et les leaders séparatistes pas concernés pas la libération des 289 détenus de la crise anglophone
 
Ayuk Tabe, leader séparatiste (Ph)

© koaci.com – Vendredi 14 décembre 2018-Les critères concernant les 289 détenus qui bénéficient de la mesure de clémence du président Biya sont connus.

Dans un communiqué rendu public jeudi soir, le ministre délégué à la présidence chargé de la défense a donné des clarifications sur les détenus susceptibles d’être libérés.

« La mesure de libération des 289 détenus de la crise anglophone concerne uniquement les personnes dont l’examen approfondi des dossiers pendants devant les juridictions militaires et les dossiers d’enquêtes en cours, ont fait ressortir à leur encontre des charges d’une amplitude de gravité relative », a indiqué Joseph Beti Assomo.

«La mesure ne concerne pas les criminels, assassins et autres dangereux terroristes ainsi que les commanditaires et planificateurs de la pernicieuse crise sécuritaire en cours dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, pour lesquels la justice poursuit sereinement son cours », va-t-il ajouter.

Les leaders anglophones sont poursuivis pour « apologie d’actes de terrorisme Search terrorisme », « financement d’actes de terrorisme Search terrorisme », « sécession », « révolution », « hostilité contre la patrie » et « insurrection ».

Ayuk Tabe et ses compagnons arrêtés au Nigeria en janvier dernier et extradés au Cameroun ne sont donc pas concernés par la mesure présidentielle.

Lire sur le même sujet : https://www.koaci.com/cameroun-ouverture-proces-leader-secessionniste-president-autoproclame-lambazonie-125844.html

La crise anglophone qui secoue les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest depuis fin octobre 2016 a fait plus de 160 morts parmi les forces de défense et de sécurité. Et, au moins 400 civils dans des homicides diversement attribués aux deux camps.

Lire enfin : https://www.koaci.com/cameroun-crise-anglophone-yaounde-clarifie-conditions-delargissement-detenus-126066.html

Un peu plus de 360 000 déplacés internes ont été enregistrés.

Sur le terrain, la vie reprend son cours dans certaines localités où l’armée a démantelé des camps d’entrainement de séparatistes.




Armand Ougock, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –

 
 
4293 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 14/12/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login