Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Cameroun: Chantiers de la CAN à Garoua, Mota Engil Africa dénonce des blocages
 
Chambre témoin de l’hôtel 4 étoiles de Garoua Search Garoua (Ph )

Click to enlarge
Cameroun: Chantiers de la CAN  à Garoua, Mota Engil Africa dénonce des blocages
© Koaci.com- Mardi 18 décembre 2018- Alors que le retrait au Cameroun de la CAN Search CAN 2019 est acté, les travaux pour les finitions des chantiers se poursuivent. 

Le pays tient à respecter ses engagements et à livrer les infrastructures sportives à la Confédération africaine de football (CAF) dans les délais prescrits par le cahier des charges soit le 15 mars 2019, pour espérer organiser d’autres  compétitions. 

Toutefois, à Garoua Search Garoua (Nord), Mota Engil Africa, entreprise portugaise en charge de la réhabilitation et l’extension du stade Roumdé-Adja, de la construction de son annexe et aussi de la construction d’un hôtel 4 étoiles de 70 chambres, fait face à des blocages.
Blocages
Les responsables de Mota Engil Africa Search Mota Engil Africa disent faire face à des blocages que rien n’explique.

Alors que d’autres entreprises, en charge de la construction d’autres infrastructures n’ont pas besoin d’une Autorisation de prise en charge (Apec, document qui permet de retirer les marchandises au port), Mota Engil met deux mois pour obtenir le fameux document.

Dans la pratique les propriétaires des containeurs mettent 5 à 6 jours pour avoir leur Apec au Cameroun.

« Ces blocages ont poussé Mota Engil à recourir en septembre et octobre derniers, à des avions cargos depuis le Portugal pour faire parvenir ces matériaux de construction. Ces matériaux ont atterri à l’aéroport de Yaoundé Nsimalen la première fois. Ils ont ensuite été livrés à Garoua Search Garoua pour la seconde livraison », explique un cadre de l’entreprise qui a souhaite garder l’anonymat.

Lire aussi : https://www.koaci.com/cameroun-materiels-chantiers-2019-recus-garoua-dimanche-124637.html

Lire enfin : https://www.koaci.com/m/cameroun-2019-tonnes-materiels-supplementaires-attendus-garoua-124615-i.html

 Selon les informations de KOACI, une réunion en vue de la levée des obstacles liés au dédouanement  des conteneurs de Mota Engil a eu lieu le 12 décembre dernier dans les bureaux du secrétaire général des services du Premier ministre  en présence du directeur général des Douanes camerounaises et du directeur général de l’économie de la programmation du ministère de l’Economie de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) et des responsables de Mota Engil qui se sont plaints à tous les niveaux.
Soupçons

Les responsables de Mota Engil soupçonnent la société française « Chaux Roca » d’être dans le coup. Basée à Figuil (Nord) dans la région du Nord, l’entreprise qui est sous contrat avec Mota Engil pour la livraison des graviers à en effet affiché un comportement étrange. 

En cours de chantier l’entreprise a fermé ses  carrières pour un mois, sans un préavis à Mota Engil malgré le rappel des autorités dont le gouverneur. 

Pierre Rocaglia DG de l’entreprise ne s’est pas expliqué auprès de ses partenaires sur la violation du contrat, étant donné que Mota Engil est tenu par les délais de livraisons de ses chantiers au même titre que Piccini à Yaoundé et les turcs à Japoma (Douala.)
Roca livrait du gravier 6/10 à Mota Engil qui servait pour la seconde couche de la pelouse du stade. 

La situation a contraint Mota Engil à s’approvisionner à Ngaoundéré soit à 6 heures de route de Garoua, impliquant des coûts deux fois plus élevés (les coûts de livraisons sont par exemple passés de 26 à 58 mille FCFA).

Ce blocage a  retardé les chantiers de deux mois. Toutefois, tentent de rassurer les responsables de Mota Engil, les chantiers de Garoua Search Garoua seront livrés au plus tard en février 2019.

Pour l’heure, « le gros œuvre est achevé (hôtel et stade). La plomberie et terminée. Le gazon a déjà été semé. Les systèmes d’arrosage sont fonctionnels, le système d’éclairage notamment les lampadaires sont en cours d’installation, les échafaudages pour l’installation de la toiture métallique sont prêts depuis 6 semaines et attendent les conteneurs qui se trouvent déjà au port de Douala. A l’hôtel, les chambres témoins donnent déjà une idée su standing à venir », conclut notre contact. 

A.O, Yaoundé

 
 
-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –
 
 
10295 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 18/12/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login