Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Cameroun : Crise anglophone, Yaoundé clarifie les conditions d'élargissement de 289 détenus
 
A Yaoundé (ph KOACI)

© koaci.com – Vendredi 14 décembre 2018 - Les noms des 289 détenus concernés par la mesure d’élargissement prise jeudi soir par le président Biya, seront connus aujourd’hui à l’issue des audiences publiques prévues ce vendredi devant les tribunaux militaires.

Les personnes bénéficiaires de cette mesure de clémence du chef d’Etat camerounais seront immédiatement remises en liberté à la suite de ces audiences, indique Joseph Beti Assomo, le ministre délégué à la présidence chargé de la défense.

Lesdites personnes sont reparties ainsi : 16 détenus à la prison centrale de Bafoussam Search Bafoussam (Ouest), 49 à Bamenda Search Bamenda (Nord-ouest), 99 à Buea Search Buea (Sud-Ouest), 14 à Douala Search Douala (Littoral).

A Yaoundé 110 détenus dont 35 gardes-à-vue.

La mesure de libération des 289 détenus de la crise anglophone concerne uniquement les personnes dont l’examen approfondi des dossiers pendants devant les juridictions militaires et les dossiers d’enquêtes en cours, ont fait ressortir à leur encontre des charges d’une amplitude de gravité relative.

«La mesure ne concerne pas les criminels, assassins et autres dangereux terroristes ainsi que les commanditaires et planificateurs de la pernicieuse crise sécuritaire en cours dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, pour lesquels la justice poursuit sereinement son cours », fait valoir Joseph Beti Assomo.

289 camerounais poursuivis dans le cadre des violences liées à la crise anglophone dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest ont bénéficié de l’arrêt des poursuites.

La décision du président Biya intervient après la création du Comité national de désarmement, démobilisation et réintégration (CNDDR), deux ans après le début des violences dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

Lire sur ce sujet : http://www.koaci.com/cameroun-biya-arrete-poursuites-contre-personnes-devant-tribunaux-militaires-126058.html

Yaoundé dit vouloir tendre la main aux jeunes camerounais qui ont pris les armes et souhaiteraient renoncer à la violence armée.

Armand Ougock, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –
 
 
3112 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 14/12/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login