Logo Koaci
 
 
 
Cameroun : Au moins 23 séparatistes armés tués dans les affrontements par les forces de défense et de sécurité
 
Forces de défense camerounaise

© koaci.com – Vendredi 19 Octobre 2018 – Au moins 23 séparatistes armés que Yaoundé qualifie de « terroristes », ont été tués entre jeudi et vendredi par les forces de défense et de sécurité dans plusieurs affrontements, a appris KOACI de source sécuritaire autorisée.

Recevez les alertes de koaci en temps réel en installant sur votre smartphone l'application Android (cliquez ici) ou Apple (cliquez ici)

A Ndop, dans le département du Ngo-Ketundja, région du Nord-ouest, dix-sept (17) séparatistes ont été tués et deux (2) autres capturés ce jeudi. Des engins roulants, des appareils de communication ainsi que des armes et munitions ont été saisis jeudi lors d’une opération de l’armée.

« Les séparatistes ont ouvert le feu au moment où les forces de sécurité leur demandaient de se rendre. Ceux qui se sont rendus ont été capturés. Ils sont en cours d’exploitation », déclare le Colonel chef de la division Communication au ministère de la défense.

Dans le même temps, cinq (5) séparatistes ont été tués dans la petite localité de Moudoum à 35 km de Bafut, région du Nord-ouest.

Les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, majoritairement peuplées des camerounais d’expression anglaise sont secouées depuis fin octobre 2016 par des revendications sociopolitiques qui ont débouché sur des affrontements entre forces de défense et de sécurité et gangs armés revendiquant la sécession du Cameroun.

Selon des avocats, le domicile de John Fru Ndi chef du SDF, principal parti de l’opposition parlementaire a été incendié par des individus non identifiés.

« Sa sœur a été enlevée, on n’ignore où elle se trouve », ont poursuivi les avocats du SDF devant le conseil constitutionnel.

Ces avocats plaidaient pour l’annulation totale du scrutin indiquant que dans les deux régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, les électeurs étaient menacés de mort.

Les séparatistes avaient menacé de mort tout électeur qui se rendrait aux urnes le 7 octobre 2018.

« John Fru Ndi avait effectivement voté à Bamenda », ont confié les avocats du SDF.

A.O, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –
 
 
6379 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 19/10/2018
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login