Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Cameroun: Vandalisme dans les ambassades, Maurice Kamto et 158 militants inculpés et placés en détention provisoire
 
Kamto

© Koaci.com- Mercredi 13 février 2019-Maurice Kamto, Christian Penda Ekoka, Alain Fogue, Albert Nzongang, tous membres du directoire national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) ont été inculpés par le commissaire du gouvernement et placés en détention provisoire dans la nuit du mardi 12 au mercredi 13 février à la prison de Yaoundé Kondengui.

La décision a été prise peu après 23h00 par le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire de Yaoundé. Elle concerne également Paul Eric Kingue (directeur de campagne de Maurice Kamto Search Maurice Kamto pendant l’élection présidentielle du7 octobre 2018), l’artiste musicien Abbe Abbe Philippe Gaston connu sous le nom de Valsero, ainsi que 153 autres militants du Mrc.

Les militants du Mrc Search Mrc sont poursuivis pour insurrection, rébellion, complicité, destruction de biens, hostilité envers la patrie.

Soirée mouvementée

Dans la salle du tribunal militaire de Yaoundé, fortement militarisé ce mardi soir, il y avait plus de 150 prévenus.

Les demandes de remise en liberté sous caution et des garanties présentées par les avocats des militants du Mrc, ont été rejetées.

Citant les articles du code militaire et la loi n ° 1990/055 du 18/12/1990 relative aux manifestations et réunions publiques, le juge militaire a demandé à Maurice Kamto Search Maurice Kamto s’il plaidait coupable ou non le candidat malheureux à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 a déclaré qu’il était « non coupable ».

Après leur inculpation, les militants du Mrc Search Mrc ont été conduits à la prison centrale de Kondengui-Yaoundé où ils ont été placés en détention provisoire.

Rappel

Le 26 janvier dernier, le Mrc Search Mrc avait appelé à une série de manifestations « pacifiques » pour dénoncer l’élection de Biya que leur leader qualifie de « holdup électoral ».

Six personnes avaient été blessées par balles dont l’avocate Michèle Ndoki.

Selon le gouvernement, la police n’avait pas tiré à balles réelles ce samedi 26 janvier.
117 manifestants avaient été interpelés au total. 62 à Yaoundé, 42 à Bafoussam Search Bafoussam et 13 à Mbouda Search Mbouda lors de ces marches interdites par les autorités administratives.

Dans le même temps, à Paris et Berlin, les ambassades du Cameroun avaient été vandalisées. Sur des vidéos rapidement devenues virales sur internet, l’on a vu des manifestants en train de saccager les bureaux des ambassades. Ces manifestants se revendiquant du Mrc, ont remplacé les photos de Biya par celles de Maurice Kamto, qui s’était autoproclamé vainqueur de la dernière présidentielle 24 heures après le scrutin.

Lire aussi : https://www.koaci.com/cameroun-interpellations-lors-manifestations--127354.html

Maurice Kamto et les membres du directoire national du Mrc, avaient été arrêtés le 28 janvier 2019 à Douala la métropole économique du Cameroun.

Lire enfin : https://www.koaci.com/cameroun-arrestation-maurice-kamto-president-candidat-malheureux-presidentielle-127396.html

Le 6 novembre 2018 alors que Biya déclaré vainqueur (71,28%) par le conseil constitutionnel, prêtait serment, Maurice Kamto Search Maurice Kamto avait réuni quelques partisans au rond point Nlongkak Search Nlongkak de Yaoundé, pour prêter serment à son tour.

Armand Ougock, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –
 
 
3769 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 13/02/2019
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions KPAKOUE
 
Mais les attaques d'ambassade ont eu lieu en dehors du Cameroun. Maurice Kamto peut être ( puique sa photo a remplacé celle de Biya.) Mais là où il y a problème c'est les 158 militants . Ont ils pris part aux saccages des ambassades ou tout simplement parce qu'ils sont militants ...
Mais les attaques d'ambassade ont eu lieu en dehors du Cameroun. Maurice Kamto peut être ( puique sa photo a remplacé celle de Biya.) Mais là où il y a problème c'est les 158 militants . Ont ils pris part aux saccages des ambassades ou tout simplement parce qu'ils sont militants de Kamto. Si c'est le deuxième cas, il faut que les autorités camerounaises les relachent immédiatement sans conditions.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login