Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Le camp présidentiel réclame l’audit de la Cei
 
::Koaci.com Abidjan::Laurent Gbagbo (photo) et les sien bien déterminés à voir clair dans la CEI::

La majorité présidentielle (Lmp) de Laurent Gagbo exige désormais l’audit du travail effectué par l’ancien président de la Commission électorale indépendante (Cei), Robert Beugré Mambé. Depuis la prise de fonction de la nouvelle Cei présidée par l’ancien ministre des Affaires étrangères, Youssouf Bakayoko, le camp de l’actuel président candidat à sa propre succession multiplie les meetings et autres réunions où il appelle à l’examen minutieux de la liste électorale provisoire.

«La Cei sera auditée. La liste électorale (provisoire) sera auditée», a annoncé la semaine dernière, le directeur national de campagne (Dnc) de Laurent Gbagbo, El Hadj Malick Coulibaly. «La liste électorale sera auditée mais il ne s’agit pas d’une chasse à la sorcière. Il ne s’agit pas d’enlever les musulmans de la liste électorale. Il ne s’agit pas d’enlever les gens du nord de la liste électorale», a-t-il précisé. Comme pour rassurer les populations du nord qui compte le plus de musulmans dans le pays. Et surtout pour démentir le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) de Henri Konan Bédié, Alassane Dramane Ouattara, Anaky Kobéna et Mabri Tikeusse, qui fait croire aux populaitons que cette opération sera dirigée contre les gens du nord. «Déjà, on lit dans la presse que des candidats disent que si on veut auditer la liste électorale, ils vont encore appeler à brûler, à casser et à tuer dans le pays d’Houphouet Boigny. Je voudrais les appeler à revisiter cette position… Que les responsables du Rhdp Search Rhdp fassent tout pour que le pays ne s’embrase plus», a averti le chef de la campagne de Lmp. «Le Président Laurent Gbagbo ne peut et ne va enlever de la liste électorale un Ivoirien quelle que soit sa région d’origine, quelle que soit sa religion», a insisté Malick Coulibaly, lui-même musulman du nord. «Il s’agit simplement de faire en sorte que nous ayons une liste électorale sur laquelle ne figure aucun étranger. Il s’agit simplement d’avoir une liste électorale sur laquelle il y a le maximum d’Ivoiriens. Parce que, comme la loi nous l’exige, le vote est réservé aux Ivoiriens», a-t-il poursuivi.

En outre, les partisans de Laurent Gbagbo réclament que les bureaux des Cei locales (représentant la Cei centrale dans les régions) soient renouvelés, à l’image de la Cei centrale. Le 12 février, le Président Laurent Gbagbo avait dissout cette Cei centrale en même temps que le gouvernement. La Cei de Beugré Mambé avait été accusée d’avoir tenté d’introduire 429 000 pétitionnaires sur la liste électorale à partir des Cei locales. C’est donc pourquoi le camp présidentiel pense que les bureaux de ces Cei ne sont plus crédibles et qu’il faille les renouveler. «Le Président Laurent Gbagbo ne cherche pas une Cei qu’il veut contrôler. La preuve, le nouveau président de la Cei centrale est du Pdci. Mais ce que le Président Laurent Gbagbo souhaite, c’est une Cei qui ne travaille pas non plus contre lui. Le renouvellement des Cei locales ne doit donc pas non plus inquiéter», clame Malick Coulibaly. Mais le Rhdp Search Rhdp ne veut pas entendre les choses de cette oreille.

Kapolodjo



 
 
4000 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 19/03/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login