Logo Koaci
 
 
 
Centrafrique : Les anti-balaka sont les ennemis de la paix selon les forces Françaises
 
RCA - le 11 février 2014 © koaci.com – Les miliciens centrafricains anti-balaka, accusés de multiples exactions contre les populations musulmanes, sont devenus les principaux ennemis de la paix et seront chassés comme ce qu'ils sont: des hors-la-loi et des bandits, a déclaré lundi le général Francisco Soriano, commandant la force française Sangaris.

Les milices chrétiennes anti-balaka, hostiles aux ex-rebelles séléka, sont désormais responsables des exactions et pillages envers les civils musulmans, pour le général Francisco Soriano. les milices anti-balaka qui disaient lutter contre les exactions des ex-rebelles séléka majoritairement musulmans stigmatisent les communautés et agressent la force Sangaris, a souligné le général français de la force Sangaris.

Ce lundi, Patrice Edouard Ngaïssona qui s’est réclamé le coordonnateur politique des anti-balaka et ancien ministre de François Bozizé a jugé le pouvoir en place d "ingrat" et a réclamé la mise en place d'un programme de Démobilisation-Désarmement-Réinsertion (DDR) pour ses combattants qu’ils estiment à environ 70.000 hommes

Le général Francisco Soriano, a considéré que les anti-balaka étaient une nébuleuse et en ce qui concerne leur cantonnement :" ce serait leur donner une légitimité qu'ils n'ont pas, ce serait leur donner la possibilité de devenir une force qu'ils ne sont pas au service d'un sombre dessein," a-t-il estimé.

Les anti-balaka comptent dans leurs rangs de nombreux anciens membres des Forces armées centrafricaines (FACA) ainsi que des fidèles de l'ancien président François Bozizé, renversé en mars 2013 par la rébellion Séléka de Michel Djotodia, contraint à la démission le 10 janvier

Lundi, le Conseil national de transition (CNT, Parlement provisoire centrafricain) a demandé l'ouverture d'une enquête sur le meurtre de Jean-Emmanuel Ndjaroua, un membre du CNT, tué samedi à Bangui Search Bangui et plus largement "l'arrestation des auteurs et complices des autres cas d'assassinats, de pillages, de lynchages, de viols et de vols.

Nanita
 
 
4751 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 11/02/2014
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login