Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Centrafrique : François Bozizé accueilli provisoirement dans un luxueux hôtel de Yaoundé
 
François Bozizé (ph)

République centrafricains le 26 Mars 2013 - © koaci.com- Comme nous vous l'annoncions hier, François Bozizé, président de la République centrafricaine jusqu’à dimanche dernier, jour de la prise du pouvoir par les rebelles de la Séléka, est installé depuis lundi soir dans un grand hôtel de Yaoundé Rechercher Yaoundé (Cameroun) où il est arrivé le même jour.

«Visiblement éreinté par un voyage de quelque 400 kilomètres par la route, et en compagnie de trois personnes, il était escorté depuis Bertoua (Est) par 22 éléments du Bataillon d'intervention rapide (BIR, unité d'élite de l'armée camerounaise). Quelques minutes auparavant, la sécurité avait procédé à quelques manœuvres de diversion visant à éloigner les curieux», décrit l’agence de presse africaine qui donne l’information.

M. Bozizé a été accueilli à sa descente de voiture par le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, qu'accompagnait le directeur de la sécurité présidentielle, le général de division Ivo Desancio Yenwo.

Etroitement escorté, il a été, selon des sources introduites, installé au 8è étage d'un grand hôtel situé au cœur de la capitale camerounaise.

Le protocole mis en place à l'occasion n'a pas permis aux quelques médias présents sur les lieux d'approcher l'ancien homme fort de Bangui, qui était arrivé en terre camerounaise par la localité frontalière de Batouri, provisoirement pris en charge par le gouverneur de la région de l'Est, Samuel Ivaha Diboua avant son acheminement sur Yaoundé.

Manifestement embarrassé par cet encombrant hôte, Ferdinand Ngoh Ngoh s'est empressé, lundi en mi-journée, d'indiquer dans un communiqué que M. Bozizé, suite aux récents événements intervenus dans son pays, «a cherché refuge au Cameroun, où il se trouve actuellement, dans l'attente de son départ vers un autre pays d'accueil».

Il a aussi précisé que le Cameroun, tout en réaffirmant son attachement au principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des autres Etats, «formule ses vœux ardents d'un retour rapide à la paix et à la stabilité en République centrafricaine».

Ndiack FAYE
 
 
7652 Visite(s)    0 Commentaire(s)   Ajouter le : 26/03/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Commentaires
Pour commenter ce contenu veuillez vous connecter
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Restez connecté via notre newsletter
 
S’abonner
Se désabonner
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connexion    |
      | Inscrivez vous !
 
 
 
Deja inscrit !
Se connecter