Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Centrafrique : L’opération de désarmement forcée lancée à Bangui
 
RCA - le 09 décembre 2013 © koaci.com – Les soldats Français sous mandat de l’ONU déployés en Centrafrique depuis jeudi denier entameront ce lundi 09 décembre l’opération de désarmement de gré ou de force comme annoncé par le ministre français de la Défense.

Ce lundi , “tout le monde pose les armes", a affirmé le ministre. Ou alors "on utilise la force pour les faire poser" a mis en garde le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.
Les éléments de l’ex-rébellion Séléka Search Séléka ainsi que les milices anti-balaka, auteurs des exactions et des massacres sur la population sont directement concernés par cette mesure.

La tension est donc palpable, notamment à Bangui Search Bangui : "ils ont compris qu'ils vont devoir êtres regroupés, désarmés, que la force française est en train de s'imposer à leurs dépens dans la capitale, ce qui crée une tension" selon l'état-major français.

Jeudi, une première altercation entre soldats français et ex Séléka Search Séléka près de l'aéroport de Bangui Search Bangui avait fait quatre morts dans les rangs de la Séléka

Bangui et une partie du pays est plongée dans le chaos depuis la chute du régime du président Bozizé et la prise de pouvoir des rebelles de la séléka. D'ou le mandat accordé par l’ONU pour l'opération Sangaris qui compte 1.600 militaires français, déployés en appui à une force africaine sur place, la Misca forte de 2.500 soldats.

Selon un dernier bilan donné dimanche, les violences qui ont eu lieu dans la capitale Bangui Search Bangui depuis jeudi ont fait en trois jours, 394 personnes morts.

Nanita
 
 
3307 Visit(s)    3 Comment(s)   Add : 09/12/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions mhtibe
 
 une fois de plus encore ces AFRICAINS assoiffés de pouvoir viennent d'avoir un autre fils parmi eux en la personne de DJOTODIA .le plus important c'est le pouvoir même quand on a pas la capacité de le gérer on s’en fout! au détriment de la pauvre population qui souffre , qui se ...
 une fois de plus encore ces AFRICAINS assoiffés de pouvoir viennent d'avoir un autre fils parmi eux en la personne de DJOTODIA .le plus important c'est le pouvoir même quand on a pas la capacité de le gérer on s’en fout! au détriment de la pauvre population qui souffre , qui se meurt et qui se fait massacrer. pourvu qu'on soit pouvoir la population on s'en tape sinon comment comprendre que à peine arrivé au pouvoir il y ait tant de morts sous son regard impuissant et il ose même demande une enquête internationale! qu'est-ce qu'il fait là (au pouvoir) selon vous?
 
 
Read more
See his contributions ci225
 
la tof a été prise a abobo ou a bangui §
 
 
 
See his contributions seyale
 
Sur ce coup, les Français ont joué avec le feux et ça les brule. Ils ont encouragé ces le SELEKA pour renverser BOZIZE(lui aussi chef rebelle) car ce dernier se rapprochait de l'Afrique du Sud ce qui avait valu un combat entre ceux ci. Aujourd'hui BOZIZE parti, on se retrouve ave...
Sur ce coup, les Français ont joué avec le feux et ça les brule. Ils ont encouragé ces le SELEKA pour renverser BOZIZE(lui aussi chef rebelle) car ce dernier se rapprochait de l'Afrique du Sud ce qui avait valu un combat entre ceux ci. Aujourd'hui BOZIZE parti, on se retrouve avec des rebelles qui sont incapables d'assurer la sécurité dans tout le pays. Aujourd'hui, comment protéger les interêts Français en Centrafrique si ce n'est par une intervention directe? La France se retrouve seul avec quelques pays Africains comme figurant car la capacité opérationnelle est française. C'est triste mais tant qu'on aura pas d'institutions fortes en Afrique, on sera toujours à la merci d’aventuriers.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login