Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Centrafrique : Le président Djotodia essaie de remettre de l’ordre à Bangui
 
Rca - Le 28 août 2013 © koaci.com - Le président de la transition centrafricaine, Michel Djotodia Rechercher Michel Djotodia a exclu mercredi, les rebelles de la Séléka Rechercher Séléka du maintien de l’ordre dans la capitale Bangui Rechercher Bangui en interdisant leur participation aux opérations de maintien de l'ordre dans la capitale.

Les rebelles de la coalition Séléka Rechercher Séléka sont désormais exclus de toute opération de maintien de l’ordre dans la capitale centrafricaine Bangui. Mercredi, le président Michel Djotodia Rechercher Michel Djotodia interdisait leur participation aux opérations de maintien de l'ordre menées par la force africaine en Centrafrique (Misca) surtout pour sécuriser les quartiers nord.

"À compter d'aujourd'hui, pour tout ce qui touche le maintien de l'ordre, le rétablissement de l'ordre, particulièrement dans la ville de Bangui, seules les forces de la police centrafricaine et de la gendarmerie nationale sont habilitées à intervenir" a déclaré le ministre de la Sécurité Rechercher Sécurité Josué Binoua, ce mercrdi.

Au total ce sont 300 hommes de la Misca, des policiers et des gendarmes centrafricains qui ont pris position à Boy-Rabé, quartier nord de Bangui Rechercher Bangui particulièrement touché par les exactions.

Plus tôt mercredi, le président de transition avait ordonné "aux éléments de la Séléka Rechercher Séléka se trouvant à Boy-Rabé Rechercher Boy-Rabé de regagner leur base et avait décidé de les remplacer par des forces régulières de la police, de la gendarmerie" et de la Misca Rechercher Misca

Dans la nuit de lundi à mardi, les habitants du quartier de Boy-rabé, au nord de la capitale centrafricaine ont fui leurs maisons en raisons des tirs et des pillages commis par des combattants de la Séléka. Mercredi, de nouveaux tirs entendus dans la même zone, au quartier Boeing, près de l'aéroport international ont poussé de nombreuses familles à trouver refuge sur la piste

Mardi, le président François Hollande, le président François Hollande qui affirmait que la Centrafrique est "au bord de la somalisation" a appelé l'ONU et l'Union africaine "à se saisir de la situation"du pays.

Nanita
 
 
4168 Visite(s)    0 Commentaire(s)   Ajouter le : 28/08/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Commentaires
Pour commenter ce contenu veuillez vous connecter
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Restez connecté via notre newsletter
 
S’abonner
Se désabonner
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connexion    |
      | Inscrivez vous !
 
 
 
Deja inscrit !
Se connecter