Logo Koaci
 
 
 
Centrafrique: Des soldats fidèles à Bozizé trouvent refuge au Cameroun
 
Rca - Le 30 août 2013 © koaci.com - Des centaines de soldats fidèles à l’ex-président Centrafricain François Bozizé Search François Bozizé se seraient réfugiés dans la ville de Bertoua Search Bertoua à l'Est du Cameroun Search Cameroun depuis l’opération de désarmement menée en début de semaine par les rebelles de la Séléka, selon les autorités Camerounaises.

Des soldats restés fidèles à l’ex-président centrafricain François Bozizé Search François Bozizé auraient trouvé refuge dans la ville de Bertoua Search Bertoua à l'Est du Cameroun, situé à 350 km de la capitale, Yaoundé.

Depuis lundi, les combattants de la Séléka, nouveaux maîtres de Centrafrique ont entamé une opération de désarmement des ex-soldats de Bozizé dans leurs fiefs présumés des quartiers nord de la capitale Bangui.

Selon les autorités Camerounaises, ces soldats en fuite ont fait route vers le Cameroun, pour rejoindre une première vague de militaires qui avait déjà quitté la Centrafrique aux premières heures de la chute du pouvoir de Bozizé en mars dernier. Des soldats qui craignent pour leurs vies car traqués par les rebelles de la séléka, certains d’entre eux auraient déjà été tués par représailles sur le sol Camerounais.

Selon le journal Camerounais, le Messager, pour stopper leur progression une centaine de soldats camerounais du 81ème Bataillon d’infanterie motorisé (Bim) a été dépêchée de Bertoua, au niveau du village Borongo situé à environ 70 km de Garoua-Boulaï.

Au total ils seraient près de 700 ex-combattants fidèles du président déchu Bozizé, affirmant vouloir s'inscrire uniquement dans les établissements scolaires de cette ville,soldats dont dont l’âge varie pour la plupart entre 18 à 22 ans.

Pourtant désormais livré à eux-mêmes, ils sont soupçonnés d’être à l’origine de la montée de la grande criminalité urbaine dans la localité.

Le Cameroun Search Cameroun qui avait déjà fermé jeudi dernier, pendant deux jours, ses frontières avec la Centrafrique suite à un incident avec le Séléka Search Séléka qui a causé la mort d’un officier Camerounais

Pour rappel, dans la nuit de lundi à mardi, une opération controversée de désarmement a fait 11 morts et une trentaine de blessés, en raison des exactions et des pillages qui s’en suivirent les populations avaient fui leurs quartiers pour se réfugier sur le tarmac de l’aéroport international de la capitale sous la protection de l’armé Française.

Nanita
 
 
5624 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 30/08/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login