Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
COMPAORE AUX BURKINABES:«Je repose mes idéaux sur la Constitution»
 
:: ACTUALITÉ INFO NEWS BURKINA FASO:: ARTICLE DE LA RÉDACTION DE KOACI AU BURKINA FASO::

Le conseil consultatif sur les réformes politiques (CCRP) a remis les conclusions de ses travaux le 21 juillet 2011 au Président du Faso, Blaise Compaoré. Une remise qui a fait l'objet d'une cérémonie solennelle au cours de laquelle Blaise Compaoré s'est exprimé et adressé un message à la peuple burkinabè.

La remise officielle du rapport Search rapport général des travaux du conseil consultatif sur les réformes politique (CCRP) au Président Blaise Compaoré est intervenue le 21 juillet 2011 à Ouagadougou. Une cérémonie qui s'est voulue solennelle en présence de quelques membres du gouvernement et du Premier ministre Luc Adolphe Tiao.

Les représentants des responsables coutumiers, des responsables religieux ont tour à tour salué l'initiative d'un tel cadre qui permet aux citoyens de proposer les règles à travers lesquelles ils souhaitent être dirigés. En effet, le conseil consultatif sur les réformes politiques avait pour mission première de réfléchir sur la gouvernance en générale au Burkina. L'équilibrage des pouvoirs, la vie des institutions et les éventuelles institutions à créer pour permettre un ancrage de la démocratie. A l'issue des travaux, tous ont été unanimes que l'objectif assigné a été atteint.
Le Président du Faso a saluéla densité du rapport Search rapport général qui a pris en compte les réflexions déjà faites par des institutions nationales. En cela, Blaise Compaoré fait référence au rapport Search rapport du collège de sages et celui du mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP). Il a d'ailleurs ajouté qu'en plus desdits rapports, les conclusions du CCRP a tenu compte des réflexions de nombreux citoyens à des niveaux divers.

Tout compte fait, les Burkinabè et l'ensemble de la classe politique ont été plus préoccupés par la question de l'article 37 qui a fait les unes de la presse, bien longtemps avant cette étape de la vie de la nation.
L'opposition politique à travers le chef de file de l'opposition et un groupe d'OSC ont opté de" ne pas participer aux travaux, qui pour les conditions de travail non définies, qui pour avoir opté de ne pas voir inscrit à l'ordre du jour, la question de l'article 37.
Echec et mat pour ceux qui pensaient que la question ferait débat au sein de ce conseil. En définitive, le conseil ne s'est pas prononcé sur la question du fait du manque de consensus .

A y voir de près l'article en question reste en l'état jusqu'à ce que, soit les assises nationales ou les consultation régionales veuillent bien revenir sur cette question qui a pendant longtemps taraudé les esprits des hommes politiques et de l'ensemble des citoyens.

Tout compte fait, Blaise Compaoré a salué les conclusions auxquelles les conseillers sont parvenus. Par ailleurs, il s'est engagé à travailler à la mise en œuvre des propositions.
S'adressant à l'ensemble des Burkinabè, Blaise Compaoré a exprimé sa disponibilité à œuvrer avec tous les Burkinabè au respect de la Constitution du Burkina Faso. Il a ensuite invité tous les acteurs à fonder leurs pensées et leurs projets sur les dispositions de la Constitution. On pourrait faire penser que contrairement aux différentes supputations qui ont cours au Burkina sur la fin ou non de la "page Blaise Compaoré", l'intéressé s'engage, à l'état actuel de la Constitution, à ne plus se présenter aux élections présidentielles à venir. Ce qui ferait crier victoire à toute l'opposition politique.
Du reste, Blaise Compaoré a dit ceci: " Je voudrais en cet instant solennelle, redire à mes concitoyens et concitoyennes, que guidé par les exigences de la République, je repose mes idéaux sur la Constitution, ciment des nobles options de notre peuple." Cette affirmation du Président du Faso peut-elle être sous entendue? Les Burkinabè peuvent-ils aller jusqu'au bout de l'analyse du Chef de l'Etat? Blaise Compaoré est-il en fin de mandat? Ce sont des questions somme toute légitimes qui se posent toujours mais le processus des réformes politiques se poursuit avec les consultations régionales pour bientôt et les assises nationales prévues en principe en septembre selon nos informations. wait and see.

Hasanata, KOACI OUAGADOUGOU
 
 
4268 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 21/07/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login