Logo Koaci
 
 
 
COTE D’IVOIRE : Assassinat du colonel major Dosso, les réquisitoires prévus jeudi
 
COTE D’VOIRE - ABIDJAN LE 10 OCTOBRE 2012 © koaci.com - Le tribunal militaire a renvoyé à jeudi le procès des prévenus ayant participé ou non à l’assassinat du colonel major Dosso Adama. C’est du moins ce qu’a décidé ce mercredi le président Maturin Kanga à l’issue de la lecture des enquêtes de moralité et du rapport de l’examen psychiatrique.

Du coup les cinq prévenus seront situés sur leur sort après le réquisitoire du parquet suivi de la plaidoirie des avocats de la défense.

Il ne reste plus que quelques jours pour que le général Bruno Dogbo Blé, le commandant Kipré Yagba, le sergent-chef, Lago Léo Jean-Noël, le sergent Toh Ferdinand et le sergent Toualy Noël pour que la justice militaire ivoirienne ne situe ces prévenus qui comparaissent depuis bientôt six jours devant le tribunal pour enlèvement séquestration et assassinat et complicité d’assassinat. Au sixième jour de ce procès de ces militaires proches de l’ancien régime, il a été question de la lecture de documents. Le président du tribunal a rappelé à la cour que deux inculpés dans l’affaire de l’assassinat du colonel major Dosso Adama étaient toujours en fuite. Il s’agit des sergents chefs Yapi Yavo Gustave et de Lobé Lobé Charles activement recherchés selon Kanga Maturin.

Dans la lecture des documents, il a indiqué que rien de spécial n’a été signalé sur les prévenus concernant l’enquête de moralité. «Les prévenus sont suffisamment lucides, accessibles à une sanction pénale, » a précisé Kanga Maturin faisant allusion au rapport de l’examen psychiatrique produit contre les cinq prévenus. Avant de renvoyer l’audience au jeudi, les avocats de la défense ont exigé la lecture du procès-verbal de la veuve du colonel major Dosso Adama.

On retiendra que depuis le 26 octobre 1974 son défunt mari et elle vivent mariés et ont à leur charge quatre enfants après le décès de certains. A la retraite depuis janvier 2003 le colonel Dosso ne participait pas selon son épouse à aucune réunion subversive. « Il a répondu à l’appel du président de la république au golf. Il avait été contacté plusieurs jours par le cabinet présidentiel. Mon mari n’était jamais parti au Golf. La première fois qu’il est allé, il n’est plus revenu, » a déclaré madame Dosso dans son procès-verbal.

Néanmoins, elle reconnait par ailleurs que son défunt mari avait en sa possession le jour de son rap un document qu’il allait remettre à ceux qui le demandait au Golf. Tout en se constituant partie civile, l’épouse du défunt colonel major à la retraite souhaite que la lumière soit faite sur son décès, d’autant plus qu’il a été victime d’une tentative d’enlèvement en 2002.

Il convient enfin de rappeler que cinq avocats défendront les prévenus lors des plaidoiries à une date encore inconnue bien entendu après le réquisitoire du parquet.

wassimagnon
 
 
8429 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 10/10/2012
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Me khauney
 
Et le film ne fait que commencer!!!!
 
 
 
See his contributions moi-meme
 
Des l'arrestation de ces militaires par dramane, leurs telephones ont ete confisques. Je suppose que la premiere des choses a ete de les exploiter; chose qui a ete faite a n'en point douter. Alors pourquoi reste-t-on silencieux, du cote de l’accusation, sur les resultats alors...
Des l'arrestation de ces militaires par dramane, leurs telephones ont ete confisques. Je suppose que la premiere des choses a ete de les exploiter; chose qui a ete faite a n'en point douter. Alors pourquoi reste-t-on silencieux, du cote de l’accusation, sur les resultats alors que certains prevenus affirment avoir contacter d'autres par cette voie. Mystere!
Celui qui se dit etre le tueur du Cl Dosso fait mention d’1 plan d’attaque de la ville d’Abidjan qu’il aurait trouve sur ce dernier. De toute evidence, ce document aurait constitue le motif reel pour lequel le Gl Dogbo aurait donne l’ordre d’abattre le Cl Dosso. L’on se demande donc, comme l’a d’ailleurs fait le general lui-meme, et que le pretendu tueur n'a pas dementi, pourquoi ce document ne lui ( au Gl) a -t-il pas ete remis et de quel droit le petit sergent tueur s’est permis de le garder par devers lui ?Toujours mystere ! Vivement que Me Khauney de ce forum nous eclaire la dessus.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login