Logo Koaci
 
 
 
Côte d’Ivoire-Ghana : Des billets de 1000F comme passeport à la frontalière ivoirienne d’Assinie!
 
Un poste de contrôle à la frontière ivoirienne (ph) archive

- Ghana - Accra le 3 Avril 2013 © koaci.com –
La traversée des frontieres ghanéennes vers d’autres pays voisins à l’instar de celle entre la Côte Ivoire et le Ghana n’est plus seulement une question de présentation de pièces de voyages mais plutôt de billets de banques.

D’après des voyageurs ghanéens, les forces de sécurité ivoiriennes qui sont postées à plusieurs endroits le long de la route d’Assinie avant le poste frontalier ghanéen exigent de chaque passager la paye d’une somme de 1000F Cfa avant de franchir leurs postes respectives pour le Ghana. Le refus de se plier à cette demande qui est synonyme d’extorsion de fonds aux passagers revient à dire que vous devriez rebrousser chemin et retourner au lieu d’où vous êtes quitté.

De cette collette de fonds à chaque poste de contrôle qui commence à peser sur certaines personnes qui font la navette entre les deux pays et d’autres qui convoient des marchandises de la Cote d’Ivoire vers le Ghana, les usagers de cette voie sont obligés de suspendre la traversée de cette frontière ou carrément changer d’itinéraire.

De ce qui précède, il ressort que le flux des voyageurs et des marchandises vers le Ghana par ce poste frontalier est en nette baisse comme constaté par les agents douaniers ghanéens du Ghana Revenue Authority.

Selon Bruce Wampalah, un officiel ghanéen de l’autorité fiscale cité par nos confrères de l’Agence Ghanéen de Presse (GNA) pendant que le flux des échanges l’année dernière s’était chiffré à plus de 50 fûts d'huile de noix de coco par semaine, cette année la tendance est réduite à 15 barils depuis le déploiement des forces FRCI Search FRCI le long de la voie frontalière. De plus les voitures qui empruntent ce tronçon se font désormais de plus en plus rares.

Enfin signalons qu’outre ce phénomène d’extorsion de fonds chez les passagers n’est pas seulement le propre des forces de sécurités ou douaniers ivoiriens. La tendance est aussi en cours à Aflao, le poste frontalier entre le Togo et le Ghana, lieu où quand même vous avez tous vos papiers à jour selon que vous êtes citoyens de l’un des deux pays, l’on vous demandera de payer à un poste de passage.

Devant cet état de chose, on demande à quoi sert finalement le traité de la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO. Aux gouvernants qui voyagent avec des passeports diplomatiques et parfois des laissez-passer de réagir face à ce problème car l’application des décisions issues de leurs sommets ne facilitent toujours pas la vie des citoyens ordinaires !

Mensah
 
 
10371 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 03/04/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions asspunch
 
est ce que vous savez ce qui se passe au post douanier ghaneen? le raquette est partout et les ghaneen sont font pire en cote d ivoire le billet de passage est a 1000 mais au ghana le billet de passe est 2000 pour le premier tampon dans le passeport 2000 pour pour ceux qui prese...
est ce que vous savez ce qui se passe au post douanier ghaneen? le raquette est partout et les ghaneen sont font pire en cote d ivoire le billet de passage est a 1000 mais au ghana le billet de passe est 2000 pour le premier tampon dans le passeport 2000 pour pour ceux qui presentent l attenstation d identite ou la CNI sans compter que vous devez payer encore au prochain poste douanier apres la frontiere et sa c est bien avant la venu des frci
 
 
Read more
See his contributions Fier Ivoirien
 
Mensah pardon fais le trajet Abidjan - Lagos et viens nous faire un compte rendu fidèle de ce que tu verra... Ayant déjà subi des intimidations, arnaque, et même des menaces de corps habillés ghanéens, et togolais entre Abidjan et Cotonou et ayant voyager avec des Ivoiriens, des ...
Mensah pardon fais le trajet Abidjan - Lagos et viens nous faire un compte rendu fidèle de ce que tu verra... Ayant déjà subi des intimidations, arnaque, et même des menaces de corps habillés ghanéens, et togolais entre Abidjan et Cotonou et ayant voyager avec des Ivoiriens, des ghaneens, des togolais, et autre sur ce tronçon plus d'une fois, je peu te dire que en RCI la chose décriée existe mais est en perte de vitesse. Les passagers ivoiriens aident souvent les autres nationalités en RCI. Mais au Ghana, ghanéens et corps habillés ghanéens s'associe pour voler les passagers des autres nationalités...
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login