Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Abidjan, l'OMS réfléchit sur les stratégies à mettre en œuvre pour lutter contre le pian, la lèpre et l'ulcère de Burili
 
© koaci.com- Mardi 15 Mai 2018-L’Organisation mondiale de la santé, (OMS) organise une réunion des pays de la Région africaine où sévissent de façon endémique les trois maladies associées que sont le pian, la lèpre Search lèpre et l’ulcère de Buruli qui a débuté ce jour à Abidjan.

Au cours de cette réunion qui prendra fin le 18 mai prochain, les participants réfléchiront sur la mise en œuvre de la stratégie d’éradication de ses maladies dans la Région africaine de l’OMS.

La réunion accueille plusieurs experts en provenance des pays concernés par les trois maladies, des partenaires internationaux impliqués dans la lutte contre ces maladies tropicales négligées et des trois niveaux de l’OMS.

A l’ouverture de cette réunion des pays co-endémiques de lèpre, du pian Search pian et de l’ulcère de Buruli, le représentant résident de l’OMS en Côte d’Ivoire a annoncé que le Bureau d’Abidjan participe activement à la mise en place des mécanismes pour alléger le fardeau des Maladies tropicales négligées, ( MTN ) à manifestations cutanées, la lèpre, l’ulcère de Buruli et le pian Search pian et contribue à réduire la pauvreté, à augmenter la productivité et enfin à améliorer la qualité de vie.

Selon lui, les Maladies tropicales négligées (MTN) sont un groupe de 20 maladies affectant principalement, et ce de manière constante et grave, les communautés les plus pauvres et les plus marginalisées au monde.

«Elles touchent près d’un milliard de personnes à travers le monde, dont 40 % se trouvent dans la Région africaine de l’OMS. Tous les 47 pays de la Région sont endémiques pour au moins une MTN et 37 pays (soit 79 % des pays de la Région) sont co endémiques pour au moins 5 MTN. La population totale à risque de contracter une MTN et ayant besoin de chimiothérapie préventive varie de 100 millions à près de 450 millions selon les maladies ciblées,» a précisé le représentant résident de l’OMS.

Il a affirmé que spécifiquement les MTN à manifestation cutanée, notamment, la lèpre Search lèpre ne constitue plus un problème de Santé Publique parce que le seuil de son élimination (moins de 1 cas pour 10.000 habitants) a été atteint en 2000 dans le monde et dans la Région africaine de l’OMS. 

«Cependant, des nouveaux cas de lèpre Search lèpre continuent d’être dépistés. En 2016, 145 pays ont rapportés 216 108 cas, » a-t-il prévenu.

Concernant l’ulcère de Buruli, ce sont encore 33 pays des régions tropicales et subtropicales d’Afrique, des Amériques, d’Asie et du Pacifique occidental, qui sont concernées et près de la moitié des sujets affectés en Afrique sont des enfants de moins de 15 ans.

Quant au pian, maladie infectieuse chronique de l’enfance, défigurante et débilitante due à Treponema pallidum, sous-espèce pertenue, il affecte les populations rurales les plus pauvres, habitant dans des zones reculées, enclavées « là où la route s’arrête » et ayant un accès limité (géographiquement et financièrement) aux services de santé.

Selon lui, l’être humain est le seul réservoir de cette infection qui sévit encore lourdement dans 13 pays dans le monde et dont la transmission ne se fait que de personne à personne.

En réponse à cette épidémiologie et pour réduire le fardeau de ces maladies tropicales négligées plusieurs actions ont été menées.

Le représentant résident de l’OMS soutient que la maladie du ver de Guinée est en passe d’être éradiquée et tous les pays de la Région africaine ont pu éliminer la lèpre Search lèpre en tant que problème de santé publique, l’onchocercose a été éliminée dans des communautés etc.

Le Département de la lutte contre les MTN basé au siège de l’OMS à Genève a organisé une réunion mondiale fin janvier 2018 à ce sujet pour définir les approches applicables dans les pays susceptibles d’être endémiques de pian Search pian en vue de confirmer cette endémicité, définir les zones et les communautés à risque et appliquer la distribution de masse pour éradiquer cette MTN. 

C’est dans ce contexte que la rencontre d’Abidjan est organisée et elle réunit les 10 Etats membres de la Région africaine de l’OMS au sein desquels les approches dégagées lors de la réunion mondiale sur le pian Search pian s’avèrent applicables. 

Le représentant résident estime enfin que l’élimination des MTN requiert de la part des pays membres de l’OMS un engagement politique ferme pour permettre, la mise en place de programmes et de mécanismes de coordination pour la lutte contre les MTN, le renforcement de la planification; le plaidoyer et la mobilisation soutenue des ressources, la coordination des interventions de chimiothérapie préventive, de prise en charge de cas, de contrôle de la transmission, ainsi que le suivi des interventions et l’évaluation des programmes.

Il rassure par ailleurs que l’OMS poursuivra ses appuis en matière de coordination des activités de tous les partenaires de lutte contre les MTN, de conseils et orientations politiques, d’assistance technique, de renforcement des capacités, de soutien aux activités d’approvisionnement, principalement pour les médicaments, les tests de laboratoire et les réactifs, de suivi, d’évaluation, de surveillance et de recherche, ainsi que de partage des meilleures pratiques.

Wassimagnon, Abidjan 

Vous êtes abonnés Orange en Côte d'Ivoire, recevez les infos exclusives de koaci.com en souscrivant au #124*154# (103fcfa la semaine)

Click to enlarge
Côte d'Ivoire: Abidjan, l'OMS réfléchit sur les stratégies à mettre en œuvre pour lutter contre le pian, la lèpre et l'ulcère de Burili
 
 
6738 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 15/05/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login