Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: Accusée par le Crepmf d'avoir enfreint à la réglementation, la DG de BNI gestion se défend et crie au «complot»
 
Madame Sakandé-Cissé (Ph)-

©Koaci.com – Mercredi 25 octobre 2017 - Le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (Crepmf) reproche à la BNI-Gestion, filiale de la Banque Nationale d’investissement (BNI) d’avoir enfreint à la réglementation.

Une situation qui secoue l’institution bancaire désormais ciblée par la Banque Centrale des états de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Sa directrice générale dans un entretien accordé ce mercredi à un confrère se défend sans pour autant écarter la thèse du complot contre elle.

« Ils disent que nous avons enfreint la réglementation parce que nous avons fait ce qu’ils ont annoncé à l’occasion d’un Forum à l’hôtel président, à Yamoussoukro, en décembre 2015 et à l’hôtel Ivotel en janvier 2017. C’est-à-dire permettre aux sociétés de gestion d’actifs de développer des fonds de capital-risque et des fonds immobiliers dans un délai proche. Prenant en compte cette annonce et confortés par le fait que nos clients et partenaires avaient déjà fait une demande dans ce sens, nous nous sommes mis dans le starting-block pour développer cette activité. C’est sur la base de l’imminence de texte et notre posture habituelle d’avant-gardiste que nous avons investi dans des titres fonciers sécurisés en collaboration avec une société locale reconnue en la matière », explique Madame Fatoumata Sakandé Search Fatoumata Sakandé Cissé, avant de poursuivre.

« Nous avons agi ainsi, parce que certains de nos clients étaient déjà demandeurs de cette solution. Il s’agit de clients que nous avions déjà dans notre portefeuille depuis quatre ou cinq ans et qui souhaitaient diversifier leurs placements. En plus, lesdits clients avaient fait de bonnes performances sur la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm). Mais connaissant les cycles haussiers et baissiers des marchés boursiers, ils avaient anticipé sur une correction de la Brvm dans un avenir proche. D’où leur appel en notre endroit pour procéder à la diversification de leurs placements, notamment dans le secteur immobilier qui connaît une bonne croissance depuis 2015. »

Pour cette dernière, la sanction du Crepmf Search Crepmf ne se justifie pas, parce selon elle, son institution n’a pas enfreint à la réglementation, mais elle a juste anticipé parce que les textes avaient été annoncés pour les mois qui ont suivi les communications du Crepmf Search Crepmf sur la nouvelle règlementation.

« En plus, selon les textes sur lesquels ils se fondent, la sanction n’intervient qu’après une injonction formelle. Cette injonction n’a jamais été faite. En outre, Bni Gestion en tant que société de gestion d’actifs n’a jamais exercé cette activité, c’est plutôt une filiale détenue à 100 % par Bni Gestion que nous avons créée pour porter ce véhicule. Et les statuts de Bni Gestion agréés par le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (Crepmf) le permettent. Le régulateur a également été informé de la création de cette société lors d’une mission d’inspection du 23 au 27 mai 2016, deux mois après la création de la filiale en mars de la même année. Le Régulateur n’a pas daigné faire un retour de la demande d’agrément d’un Fonds immobilier que nous lui avons adressée en avril 2016. Il n’a également pas fait cas de ce que la création de cette filiale serait un problème. Nulle part, il ne nous a été notifié que nous n’avions pas le droit de créer d’autres sociétés », explique-t-elle.

Madame Fatoumata Sakandé Search Fatoumata Sakandé rappelle, avoir eu des antécédents avec le secrétaire général du Crepmf Search Crepmf anciennement acteur dans le même domaine d’activité. Elle reconnait avoir eu une collaboration difficile avec ce dernier, dans le cadre de leurs activités à l’époque. Elle tient à souligner qu’en tant que régulateur, garant de la protection de l’épargne publique, il ne devrait pas donner une orientation d’investissement à un acteur.

« Ce qu’il a fait ! Nous avons les preuves. Bien évidemment en tant que professionnel, nous avons refusé d’accéder à ses sollicitations. Il a donc utilisé sa position de secrétaire général pour se venger », accuse –t-elle. « Nous avons aujourd’hui le sentiment qu’il a tout fait pour nous induire en erreur en annonçant des textes notamment sur les fonds de capital-risque et immobiliers. Nous connaissant avant-gardiste, il a bien mené son jeu en retardant ce qu’il avait annoncé dans l’unique but de nous sanctionner. Toutefois, nous avons pris en compte leurs observations et avons aussitôt régularisé en sortant totalement du capital de la société immobilière et en cédant tous les actifs fonciers acquis à cet effet. Toutes ces opérations ont été faites dans la plus grande transparence sans le moindre préjudice pour les Fonds communs de placement (Fcp) que pour Bni Gestion. »

Madame Fatoumata Sakandé Search Fatoumata Sakandé se dit être une victime collatérale d’un combat au sommet de Bni Banque. « ll y a une personne qui semble avoir une haine viscérale contre une autre (suivez mon regard) et je suis touchée de plein fouet par ce combat qui ne me regarde pas !!! »

Les audits Search audits annoncés dans cette entité de la Bni éclaireront l’opinion sur cette affaire qui éclabousse une nouvelle fois la gestion des structures bancaires par les hommes et femmes désignés à leur tête sous l’actuel régime.

Donatien Kautcha, Abidjan

L’actualité ivoirienne en temps réel via l'appli KOACI Android (cliquez ici pour installer)
Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou ipad)
 
 
10749 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 25/10/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions De lama
 
Kautcha, relis ce que tu écris avant de publier. Trop de fautes élémentaires
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login