Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire : Affaire deux agents de la mairie de Guibéroua suspendus, Nicole Zézé explique et dénonce l'attitude du sous-préfet
 
Nicole Zézé 

© Koaci.com – Jeudi 21 Février 2019 – Comme révélé par KOACI tôt ce jour, Kouman Koffi et Emile Beugré Ayo, respectivement secrétaire général et directeur technique de la mairie de Guibéroua Search mairie de Guibéroua ont été suspendu depuis hier mercredi par le maire de Guibéroua Nicole Zézé Search Nicole Zézé Souassou pour des malversations chiffrées à plus d’une centaine de lots urbains et de dizaines de millions au détriment de la commune de Guibéroua.

Dans un communiqué transmis à KOACI ce jeudi 21 février, le maire de Guibéroua explique et dénonce l’attitude du sous-préfet Search sous-préfet de Dignago qui assure l’intérim de celui de Guibéroua.

Pour Nicole Zézé Search Nicole Zézé maire de Guibéroua, les mis en cause dans les cas d’irrégularités dont ils sont accusés « n'ayant pas réussi à apporter la transparence sur leur gestion du bien public lors des séances de travail que nous avons régulièrement eu, ont préféré avoir recours au Sous-préfet de Djinago, qui assure en ce moment l’intérim du Sous-préfet de Guiberoua ».

«Le Mercredi 20 Février 2019, le Sous-préfet de Djinago, accompagné d’agents de police, s’est introduit de manière impromptue à mon cabinet, alors même que j’étais en séance de travail avec mes deux collaborateurs susmentionnés. La raison étant qu’il aurait été saisi du harcèlement que j’exercerais sur les agents de la Mairie. Il s’en est suivi des injures, menaces et autres propos discourtois tenus par l’autorité à mon endroit. Le Conseil Municipal et moi-même, dénonçons l’attitude de monsieur Kouassi Kouassi Hervé, Sous-préfet de Djinago, qui venu à la rescousse des fonctionnaires de notre administration, n’a pas manqué de nous surprendre par cette manière de faire d’un autre âge, surtout venant d’une autorité de sa trempe », précise le communiqué.

Tout en appelant les populations de Guibérou au calme et à la retenue, Nicole Zézé Search Nicole Zézé a pris l’opinion à témoin et interpeller les autorités compétentes, afin « de dissuader toute forme d’abus de pouvoir et de prévenir tout acte qui pourrait entraver la paix et l’unité dans nos circonscriptions ». 

« Nous tiendrons pour responsable le Sous-préfet, des éventuels troubles qui pourraient altérer la quiétude de la Commune », conclut-elle.

Notons que les populations de Guibéroua qui soutiennent le maire ont décidé, à en croire nos sources, sauf changement de dernière minute de faire un soulèvement.

Jean Chrésus
 
 
9047 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 21/02/2019
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Sassy
 
Mme le Maire, vous n'avez pas le droit de suspendre un fonctionnaire de l'état de côte d'Ivoire travaillant à la mairie. Mme le Maire, vous avez n'avez pas le droit de défier le Sous-Prefet. C'est votre autorité de tutelle. Les fonctionnaires sont régis par le statut de la foncti...
Mme le Maire, vous n'avez pas le droit de suspendre un fonctionnaire de l'état de côte d'Ivoire travaillant à la mairie. Mme le Maire, vous avez n'avez pas le droit de défier le Sous-Prefet. C'est votre autorité de tutelle. Les fonctionnaires sont régis par le statut de la fonction publique. Si un fonctionnaire, idans l'exercice de ses fonctions, commet une faute, vous lui adressez une demande d'explication avec copie au sous préfet. Vous ne pouvez que demander la mise à la dgddl le fonctionnaire et ce à travers le Sous-Prefet. Relisez, Mme le Maire, la loi 2012-1128 du 13 décembre 2012 portant organisation des collectivités territoriales.
 
 
Read more
See his contributions ziguehi
 
J'ai le sentiment que notre chère Maire a un grand besoin de formation.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login